vendredi 30 octobre 2015

LE CHRISTIANISME “CAPITALISTE”

L'Amérique est victime d'un “christianisme capitaliste.” Le but n'est plus une croissance spirituelle, mais une augmentation du nombre de personnes, des propriétés et des finances. Le jugement de Jésus envers l'église de Laodicée s'applique à de nombreuses églises d'aujourd'hui : “Tu ne réalises pas ce qui est en train de t'arriver. Ton aveuglement t'a rendu tiède et tu ne le vois même pas. Tu penses être encore bouillant pour Moi” (voir Apocalypse 3:15-17).

A Éphèse, le péché de l'église était une perte d'intimité avec Jésus. A Thyatire, il s'agissait d'une perte de discernement et du fait de flirter avec la fornication spirituelle. A présent, à Laodicée, nous voyons le pire péché de tous : la perte du besoin de Christ.

Tout cela aboutit à la nudité. Jésus accuse les Laodicéens de leur nudité : “la honte de ta nudité ne paraisse pas” (3:18). Le terme grec utilisé ici pour nudité signifie : “privé de ressources.” Tu vois, Dieu garde Ses ressources pour ceux qui s'appuient sur Lui, qui dépendent de Lui pour leurs besoins. Quelles sont Ses ressources ? Il s'agit de véritables richesses spirituelles : Sa force, Sa puissance accomplissant des miracles, Sa direction divine, Sa présence manifeste.

Imagine une congrégation qui est confortablement assise pendant un culte d'une heure. Ses chrétiens entendent un court message sur la façon d'affronter le stress de la vie, puis ils se retrouvent rapidement dehors. Ils ne ressentent aucun besoin d'être brisés ni contrits devant Jésus. Ils ne ressentent pas le besoin d'être touchés ni convaincus par un message qui les transperce. Il n'y a pas de cris : “Seigneur, fonds-moi, brise-moi. Toi seul peux combler ma faim.”

Où est le zèle dont ils faisaient preuve avant ? Ces croyants étaient auparavant désireux de se rendre à l'église, de méditer longuement la Parole de Dieu, de mettre leur cœur à nu devant la lumière révélatrice de l'Esprit. Mais maintenant, ils pensent qu'ils sont au-dessus de tout ça. Alors, ils ont limité leur christianisme aux dimanches matins – à une religion de tiédeur.

Jésus aimait tellement le pasteur de Laodicée et sa congrégation qu'Il leur a dit qu'Il créerait en eux le besoin de Ses ressources : “Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi” (3:19). Sa main aimante allait venir les corriger et Il allait le faire en créant en eux un besoin d'en appeler à Sa puissance et à Son aide. Christ nous dit la même chose aujourd'hui. Il nous dit, comme Il l'a dit aux Laodicéens : “Il s'agit de souper avec Moi. Il s'agit d'ouvrir la porte quand Je frappe. Et Je vous appelle maintenant à venir dans la communion. J'ai tout ce dont vous avez besoin. Votre communion avec Moi vous donne tout ce dont vous avez besoin pour continuer votre service. Tout doit provenir de notre temps passé ensemble.”

jeudi 29 octobre 2015

FAUX BERGERS

Le problème chez l'église de Thyatire était une relation avec des responsables diaboliques et séducteurs. Imagine la réaction du pasteur lorsqu'il a lu ces mots : “Écris à l’ange de l’Église de Thyatire : Voici ce que dit le Fils de Dieu, celui qui a les yeux comme une flamme de feu” (Apocalypse 2:18).

La lettre continue avec une félicitation : “Je connais tes œuvres, ton amour, ta foi, ton fidèle service, ta constance, et tes dernières œuvres plus nombreuses que les premières” (2:19). Une fois encore, Christ est en train de dire : “Je connais tes œuvres. Ton amour, ta foi, ton service et ta persévérance sont plus grands maintenant qu'ils ne l'étaient au commencement.” Mieux que tout, le Seigneur leur dit : “Je connais ton amour pour Moi.” Il ne les réprimande pas pour une perte d'intimité avec Lui.

Mais ensuite, nous lisons ces paroles dures : “Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles” (2:20).

Qui exactement est cette Jézabel dont il est question ici? Jésus parle des faux bergers. Il réprimande le pasteur de Thyatire pour avoir toléré des responsables cupides qui séduisent Son peuple. La référence à Jézabel employée ici indique d'avantage qu'une simple cupidité de la part de ces responsables. Ces faux bergers mettent au point des intrigues pour exécuter et accomplir leurs convoitises. Pour dire les choses simplement, le nom de Jézabel est utilisé comme exemple type de ce qui est mal et détestable aux yeux du Seigneur.

Quelle image déroutante nous est montrée ici ! Il s'agit de personnes qui aiment le Seigneur, des hommes et des femmes de Dieu dévoués. Ils ont persévéré, ils se sont donnés avec fidélité et ils aiment Jésus. Comment ces croyants peuvent-ils être attirés par de faux prophètes ? Comment peuvent-ils être séduits par des responsables mauvais que Dieu méprise ?

Tout au long des évangiles, Jésus met en garde contre de faux bergers qui vont venir, cherchant à dévorer et séduire un grand nombre. Pourtant, je suis choqué par le manque de discernement des multitudes qui acceptent leurs faux évangiles. Est-ce que ça t'est arrivé ? Est-ce que ton âme se repaît d'évangiles vu à la télé dont l'origine est en réalité démoniaque ? Est-ce que tu te repais d'un message apporté par les prédicateurs de prospérité qui en appellent à tes convoitises et dépouillent les personnes vulnérables. Jésus exhorte ceux qui se sont fidèlement opposés aux enseignants de Jézabel : “seulement, ce que vous avez, retenez-le jusqu’à ce que je vienne” (2:25). Il leur dit : “Vous avez appris le vrai discernement. Vous ne vous laisserez pas être tordus par chaque nouveau courant de doctrine. Alors, pour l'instant, tenez bon. Ne vous laissez pas tromper. C'est tout ce que Je demande. Je ne vous chargerai pas d'autre fardeau jusqu'à ce que Je revienne” (voir 2:24).

mercredi 28 octobre 2015

LA PERTE DE LA PRESENCE DE CHRIST

L'église d’Éphèse décrite dans Apocalypse 2 avait perdu la présence de Christ. Je vois un parallèle avec le monde d'aujourd'hui. Certaines des personnes les plus endurcies que j'ai connues étaient celles qui travaillaient dans le social. Il s'agissait de travailleurs sincères et dévoués mais la souffrance à laquelle ils étaient confrontés jour après jour devenait tout simplement trop douloureuse pour qu'ils puissent l'affronter. La même chose peut arriver aux chrétiens. Les pasteurs et les anciens voient tant de souffrance et de péché parmi les gens auprès de qui ils travaillent qu'ils peuvent s'endurcir. C'est ce que Jésus disait à ce pasteur d’Éphèse : “A une époque, tu étais si tendre envers les autres. Tu avais un tel amour pour le peuple et tu les écoutais. Mais maintenant tu fais la sourde oreille. Tu t'assois avec eux mais tu t'es endurci pour ne plus entendre leurs cris. Tu exerces ton ministère mécaniquement, sans vie. Je n'ai pas d'autre choix que d'ôter Ma présence d'au milieu de toi.”

Des personnes affamées spirituellement ne resteront pas là où la présence de Jésus n'est pas évidente. Ils ont désespérément besoin de connaître Sa proximité et, lorsqu'ils ne l'expérimentent pas, ils vont ailleurs pour essayer de la trouver. Je reçois de nombreuses lettres avec la même plainte : “Je n'arrive pas à trouver une église qui soit vivante grâce à la présence du Seigneur.”

J'ai été témoin du tragique retour en arrière de nombreux chrétiens qui ont ressenti cela. Ils n'ont jamais trouvé d'église alors ils ont fini assis à la maison, regardant des prédicateurs à la télévision. Ils n'obtiennent jamais de nourriture spirituelle consistante et, avec le temps, la tiédeur s'installe. Rapidement, ils abandonnent l'église. Ils négligent l'assemblée des frères, ce contre quoi Hébreux nous met en garde (voir Hébreux 10:25) et ils deviennent totalement indifférents à Christ et à Sa présence.

Je te le dis, Dieu n'entendra pas les excuses de ce genre de personnes. Jésus peut être ton tout si tu continues à avoir une communion personnelle avec Lui. Peu importe la condition dans laquelle ton église se trouve, tu dois persévérer et Lui réserver un temps précieux. Tu dois te désaltérer avidement de Sa présence si tu veux que Sa Parole soit vivante en toi. A la lumière de Apocalypse 1-3, chaque croyant doit se demander : “Est-ce que mes bonnes œuvres – mon étude de la Bible et mon service – m'ont dérobé mon temps avec Jésus ? Est-ce que j'ai encore faim de Lui, comme au début ? Ou bien ai-je perdu quelque chose ?”

mardi 27 octobre 2015

NOS SOUFFRANCES PRESENTES

Peut-être traverses-tu en ce moment une épreuve abominable. Pourtant, tu sais que ce n'est pas parce que Dieu est en train de régler un péché dans ta vie. Alors, tu te demandes pourquoi le Seigneur permet que tu endures une peine aussi terrible.

C'est peut-être parce que la fournaise de ton épreuve est censée t'apporter une révélation qui bouleversera ta vie. C'est exactement ce qui arrivé à Job. Au milieu de sa souffrance, Job a fait une découverte incroyable. Malgré sa pure connaissance de Dieu, il ne connaissait pas réellement le Seigneur. Il a confessé : “Mon oreille avait entendu parler de toi ; Mais maintenant mon œil t’a vu. C’est pourquoi je me condamne et je me repens Sur la poussière et sur la cendre” (Job 42:5-6).

A l'époque où Job a subi cette épreuve, il avait au moins soixante dix ans, il avait connu Dieu toute sa vie. A un moment donné, Job avait érigé un autel au Seigneur, où il avait passé de nombreuses heures à révérer, prier et adorer Dieu. Pendant des années, Dieu lui avait enseigné Ses voies et Ses mystères. Job avait entendu parler des consolations du Seigneur, de Sa sainteté, de Son caractère, de Sa nature, de Son courroux et Il avait appris ce qu'était la majesté de la puissance et de la sagesse de Dieu.

Pourtant quand l'épreuve ahurissante de Job lui est tombée dessus, il n'était plus du tout capable de voir le Seigneur. Dieu est devenu pour lui un simple terme théologique assez vague, sans plus. Le Seigneur, qui avait été une part si importante de sa vie de tous les jours semblait désormais absent de tout ce que Job traversait. Soudain, Dieu semblait être réduit à une série de sermons, une parole morte, une connaissance sans puissance ni vie derrière elle.

Je crois que c'était ce que Dieu voulait amener à la surface dans la vie de Job, depuis le début. Tu vois, notre Père qui nous aime désire que Ses enfants Le connaissent plus intimement qu'il n'est possible à travers des cultes, des études bibliques ou des réunions de prières. Il veut que nous Le connaissions intimement, dans chaque aspect de nos vies – y compris dans nos épreuves et souffrances les plus profondes. Notre Dieu souhaite être d'avantage que le Dieu d'une quelconque théologie de lettre morte. Il veut que nous Le connaissions comme un Père omniscient, toujours proche de nous, maintenant tout sous Son contrôle, dans le creux de Sa main. Notre souffrance actuelle produit forcément une de ces deux choses en nous : soit un endurcissement et un esprit d'incrédulité, soit une glorieuse vision du contrôle de Dieu sur tout ce qui nous concerne.

lundi 26 octobre 2015

POURQUOI SUIVONS-NOUS JESUS ? by Gary Wilkerson

Jean 6 contient pour moi l'un des passages les plus difficiles de toute l’Écriture parce qu'il parle de disciples qui rejettent Christ et s'en vont. C'est une scène dans laquelle des gens ont quitté Jésus littéralement en masse.

Jésus venait juste de nourrir miraculeusement une foule de plusieurs milliers de personnes. Le peuple était surpris et ravi de ce qu'Il avait fait, prêt à suivre ce Messie faiseur de miracles. Mais quand Il les a confrontés à ce qu'ils recherchaient réellement, ils se sont moqués et sont partis en masse.

Une question est sous-jacente dans ce passage, pour tous ceux qui veulent suivre Christ : “Qui dirige ta vie : toi ou Jésus ?” Permettons-nous à Dieu de conduire entièrement nos vies ? Ou essayons-nous de déterminer nous-mêmes ce que Dieu attend de nous ?

Tout chrétien affronte cette question tôt ou tard dans sa marche avec le Seigneur. Dès le début, une bataille a lieu en nous, un choc entre deux cultures qui se font la guerre. D'abord, il y a la culture extérieure, celle du monde, qui nous presse constamment de se demander : “Comment peux-tu tirer profit de cela ?” et puis il y a la culture du royaume de Dieu qui demande : “Comment peux-tu servir le Seigneur et ton voisin ?”

Jésus a prêché le fait que le royaume de Dieu est déjà à l’œuvre dans le monde : “le royaume de Dieu est proche” ( Marc 1:15). En d'autres termes : “Le royaume de Dieu est présent parmi vous.” La majorité de ceux qui écoutaient Christ ce jour-là avaient la mentalité du monde. Ils étaient motivés principalement par ce qu'ils pouvaient gagner pour eux-mêmes. Quand Jésus est venu en offrant des bénédictions, ils ont afflué vers Lui, disant : “Bien-sûr, si Tu pourvois à tous mes besoins, je vais Te suivre. Si Tu guéris les membres malades de ma famille et que Tu réponds à mes prières, oui, absolument, je serais Ton disciple.”

Mais qu'arrive-t-il à l'engagement de notre foi si ces choses ne se produisent pas pour nous ? A quel point sommes-nous engagés envers Jésus lorsque nous réalisons qu'Il n'est pas seulement notre “assistant” dans la vie ? Dans cette scène, les mêmes gens qui ont été si prompts à suivre Christ ont été prompts à Le rejeter. Déçus, ils sont partis, L'abandonnant. Jésus savait que ça arriverait. C'est pour cette raison que, aussitôt après avoir accompli un grand miracle pour cette multitude, Il les a confrontés : “En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés” (Jean 6:26). Est-ce vrai aussi pour nous aujourd'hui ? Suivons-nous Jésus principalement à cause de Ses bénédictions, ou parce qu'Il est Seigneur ?

samedi 24 octobre 2015

UNE FOI FORTE POUR DES TEMPS DIFFICILES by Claude Houde

La Bible nous dépeint une image, infiniment tendre et personnelle, nous rappelant que Dieu entend toujours “la voix de nos larmes” (Psaumes 6:8). Certaines traductions du texte hébreux le rendent ainsi : “Il compte ou reçoit ou connaît chacune de nos larmes.”

Cet autel de foi que nous sommes appelés à construire, alors même que les vents de l’incertitude, de la colère, de la peur, de l'angoisse et du doute grondent leurs menaces autour nous, de tous côtés, est souvent l'un des autels les plus difficiles à bâtir. Il peut s'agir d'une mère célibataire qui observe son fils, aujourd'hui effrayant, distant et en colère, alors qu'il semblait hier encore si aimant et affectueux. Elle gît sur son lit la nuit, se demandant : “Qui est ce monstre si arrogant et si méchant, portant les vêtements de mon fils ? Pourquoi ? Comment puis-je élever un fils sans papa à la maison ?”

Il peut s'agir de toi ou moi, frappé par la maladie, entendant le docteur énoncer des mots effrayants sur le cancer, qui se transforment en un brouillard de crainte et de panique. Il peut être question d'une personne seule, entourée d'amies mariées et de leurs enfants, qui se noie dans sa solitude et se demande : “Quand, Seigneur ? Et pourquoi ?”. Ou d'un homme d'affaire qui a tout donné pendant des années, tout ce qu'il était, tout ce qu'il avait, et qui affronte maintenant la faillite. Il se sent perdu, inutile, tellement impuissant, comme si toute sa vie était un échec total.

Cette foi qui marche dans l'ombre de la vallée de la mort va de l'avant, dans des chemins où les “touristes à la croix” n'osent pas marcher. Non, dans cet endroit on ne trouve que les vrais chrétiens. Un pasteur passionné qui meurt de mille morts en voyant son église sombrer dans une abominable division. Un homme ou une femme de foi abandonné et trompé, touché en plein cœur par un divorce sans espoir de retour. La fracture de l'âme est si violente que cette personne a réellement l'impression qu'elle restera estropiée pour le reste de sa vie.

Mais il existe une foi qui peut et qui va reconstruire, restaurer et même ressusciter. Abraham a perdu son autel (voir Genèse 12). Il y a eu une famine dans le pays et la Parole soulève un voile véridique mais douloureux sur ce qui lui est alors arrivé.
Cher lecteur, la Bible est un miroir implacable de vérité. Son but et sa vision, c'est de sauver ta vie (voir Jacques 1:23-25).

__________
Claude Houde, pasteur de l'église Nouvelle Vie à Montréal, au Canada, intervient régulièrement dans les conférences de Expect Church Leadership organisées par World Challenge dans le monde entier. Sous sa direction, l'église Nouvelle Vie est passée d'une poignée de gens à plus de 3500 dans une région du Canada qui compte peu d'églises protestantes en expansion.

vendredi 23 octobre 2015

SA PAROLE PRODUIT LA VIE

“C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts : celui qui mange ce pain vivra éternellement. Jésus dit ces choses dans la synagogue, enseignant à Capernaüm. Plusieurs de ses disciples, après l’avoir entendu, dirent : Cette parole est dure ; qui peut l’écouter ? Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, leur dit : Cela vous scandalise-t-il ?” (Jean 6:58-61).

Note que Christ s'adressait ici à des croyants. Quelle était la parole dure à laquelle ils réagissaient ? C'était : “si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle.”

Jésus a vu que le peuple était choqué par Ses paroles. Alors, Il leur a demandé : “Vous ai-Je offensé ? Êtes-vous gênés par la vérité que Je vous annonce ?” Alors, Il a déclaré : “Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie” (Jean 6:63). Il l'a dit très clairement : “La chose même qui vous offense, c'est ce qui apporte la vie.” Comment ceux qui Le suivaient ont-ils réagi ? “Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n’allaient plus avec lui” (Jean 6:66).

Que dit Jésus au sujet de Son évangile ici ? Pour dire les choses simplement, Il fait le constat que le message de Son sang et de Sa croix est choquant. Même si c'est le seul évangile qui mène à la vie éternelle, certains ne l'accepteront pas. “Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient point” (Jean 6:64).

Les paroles de Jésus sont confirmées dans de nombreuses églises aujourd'hui. De façon incroyable, certaines congrégations ont retiré toute référence au sang de Jésus de leurs réunions. Les pasteurs n'en parlent pas dans leurs messages et les cantiques qui parlent du sang ont été retirés de l'église. C'est considéré comme trop choquant. Mais Jésus nous met en garde : “Peu importe à quel point Mes paroles vous semblent choquantes. Vous ne pouvez pas les changer. Mes paroles produisent la vie et vous devez les absorber comme vous mangeriez et boiriez, pour qu'elles deviennent partie intégrante de votre être. C'est pour cette raison que vous ne devez pas adoucir ce que J'ai dit. Si vous ôtez le sang et la croix de vos prédications, vous coupez ceux qui Me cherchent de leur seul espoir de vie éternelle.”

jeudi 22 octobre 2015

AU CŒUR DU MESSAGE DE JÉSUS

La repentance était au cœur du premier sermon après la résurrection de Christ. Pierre a dit à la foule assemblée pour la Pentecôte : “Jésus de Nazareth...vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies” (Actes 2:22-23).

Quand les gens ont entendu cela, ils ont été puissamment convaincus. La Parole prêchée a touché leur cœur parce que le Saint-Esprit était venu avec toute Sa puissance. Et d'après Jésus, c'est exactement l’œuvre que doit accomplir l'Esprit. Il a dit que le Saint Esprit vient pour “convaincre le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement” (Jean 16:8).

La foule était tellement touchée qu'elle ne pouvait plus bouger. Soudain, devant eux se présentaient le choix entre la vie et la mort. Alors, ils ont crié vers Pierre, lui demandant ce qu'ils devaient faire. Il leur a répondu : “Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés...Sauvez-vous de cette génération perverse” (Actes 2:38-40).

Ce passage illustre la repentance au cœur du message de Jésus. S'il n'y a pas de conviction dans le message – pas de vérité au sujet du péché et de la culpabilité, pas de coup au cœur – alors le Saint-Esprit n'y est tout simplement pas. Il n'est tout simplement pas présent dans une telle prédication.

Pierre ne s'intéressait pas au fait de savoir s'il offensait ou pas la foule à la Pentecôte. Son seul but était de lui montrer la vérité et, quand le Saint-Esprit révèle la vérité, il convainc. Il pénètre profondément et fouille les moindres recoins du cœur.

Malheureusement, cela ne se produit plus dans de nombreuses églises aujourd'hui. Notre ministère reçoit lettres sur lettres répétant toutes le même refrain : “j'ai un voisin à qui je rends témoignage depuis des mois. Je l'ai emmené à l'église, espérant qu'il entendrait une parole sur sa condition et son besoin du Seigneur. Mais mon pasteur n'a pas dit un seul mot sur le péché. Il n'y a jamais un mot qui apporte la conviction, qui énonce la nécessité de la puissance purificatrice et libératrice de Jésus. Alors, mon voisin est reparti conforté encore d'avantage dans son péché.”

Quelle tragédie ! Combien cela doit attrister Dieu de voir que plus de personnes sont confortées dans leur péché à l'intérieur des églises qu'en dehors. D'après Jésus, personne ne peut être délivré du péché – personne n'affronte la vérité – sans la présence et la puissance convaincante du Saint-Esprit.

mercredi 21 octobre 2015

UN LIEU DE REPENTANCE

Jésus déclare : “Mon église est un lieu de repentance à cœur ouvert, sans honte. “ En effet, l'apôtre Paul atteste : “La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut selon ce que dit l’Écriture: Quiconque croit en lui ne sera point confus” (Romains 10:8-11).

Pour dire les choses simplement nous sommes amenés au salut lorsque nous confessons ouvertement notre repentance. Jésus déclare : “je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs” (Matthieu 9:13). Et Il dit que c'est par la repentance que nous sommes guéris et restaurés : “Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs” (Luc 5:31-32).

Bien-aimé, voilà une bonne nouvelle ! Jésus nous dit : “Dans Mon Église, tous sont guéris à travers la repentance. Peu importe qui tu es – physiquement, mentalement ou spirituellement malade. Tous doivent venir à Moi de la même façon. Et tous trouvent la guérison au travers de la repentance.”

Alors, quel est le message central de l'évangile de Christ ? Il l'a dit clairement à travers Matthieu, Marc, Luc et Jean. Dans ces quatre évangiles, Il nous dit : “Voilà ce que je prêche dans Mon Eglise. Voilà Mon message pour tous les pécheurs.”

En premier lieu, “Jésus alla dans la Galilée, prêchant l’Évangile de Dieu. Il disait : Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle” (Marc 1:14-15). Quel a été le premier message de Jésus ? Il prêchait la repentance.

Pour certains chrétiens, cela peut sembler un langage dur. Ils pourraient répondre : “D'accord, mais à quel point Jésus prêchait-Il la repentance ?” Luc répond que Jésus a dit à ceux qui L'écoutaient : “Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également” (Luc 13:5).

Tu penses peut-être que l'évangile de repentance de Christ semble déprimant. Mais Paul dit le contraire. Un cœur repentant apporte la vraie vie : “En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais” (2 Corinthiens 7:10).

mardi 20 octobre 2015

LE VERITABLE EVANGILE

Qu'est-ce que le véritable évangile de Jésus Christ ?

Le Seigneur a dit à Pierre : “ Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive” (Matthieu 16:24).

Clairement, appartenir à l'église de Jésus implique d'avantage que le simple fait de croire en Lui. De nombreux chrétiens aujourd’hui “vote” simplement pour Jésus. Leur attitude est la suivante : “J'ai voté pour Christ. Ça me rend membre de Son parti.” Mais, une fois qu'ils ont voté, ils poursuivent leur chemin et oublie tout ce qui concerne Sa seigneurie sur leur vie.

Jésus dit qu'appartenir à Son Église signifie que l'on s'engage à Le suivre. Et cela implique une vie de renoncement et le fait de porter une croix. “celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi” (Matthieu 10:38).

Notre Seigneur le dit clairement : “Si tu fais partie de Mon église, alors prépare-toi à souffrir et à être persécuté à cause de ta foi en Moi. Sois prêt à renoncer à toute gloire, au fait d'être accepté par le monde et à renoncer au fait de rechercher les plaisirs du monde.”

Le fait est que l’Église de Christ n'a jamais été approuvée ni acceptée par le monde et qu'elle ne le sera jamais. Si tu vis pour Jésus, tu n'auras pas à te séparer de la compagnie des autres, ils le feront pour toi. Tout ce que tu as à faire, c'est de vivre pour Lui et tu te verras désapprouvé, rejeté, qualifié d'infâme : “les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera, et qu’on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme !” (Luc 6:22). Mais Jésus ajoute que c'est le chemin de la véritable plénitude. “Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera” (Matthieu 16:25). En d'autres termes : “La seule façon de trouver un sens à ta vie est de Me donner ton être entier. Alors, tu trouveras la joie, la paix et la satisfaction véritables.” Christ nous dit : “Mon Église n'a ni tache ni ride. Alors, quand tu viens à Moi, tu dois être prêt à abandonner tous tes péchés. Tu dois tout M'abandonner, mourir complètement à toi-même, à toutes les ambitions qui ne viennent pas de Moi et à ton ego. Par la foi, tu seras mort et enterré avec Moi. Mais Je te ressusciterai à une vie nouvelle.”

lundi 19 octobre 2015

GUIDE PAR LE BON BERGER by Gary Wilkerson

“Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse...Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis” (Jean 10:12,14-15).

Admettons-le, même le plus dévoué des pasteurs n'est qu'un mercenaire. Le Bon Berger lui fait confiance, c'est un ouvrier approuvé, engagé pour prendre soin des brebis. Mais parfois, même un serviteur digne de confiance ne fait pas le poids face à un loup affamé et prêt à tout (à moins que le serviteur en question n'en soit miraculeusement rendu capable, comme David).

Ce que je veux dire, c'est que même le meilleur des pasteurs va te décevoir à certains moments. Il est humain, après tout. Et il ne te connaît pas de la même façon que le Bon Berger. Ne te méprends pas, la majorité d'entre nous avons besoin des saints conseils d'un pasteur fidèle. Parfois, nous pouvons même avoir besoin de la sagesse d'un conseiller professionnel. L’Écriture nous dit que la sagesse se trouve dans le grand nombre de conseillers, y compris tes amis chrétiens. La différence avec Jésus, c'est qu'Il est toujours là pour nous : “Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis” (10:11). Il ne te décevra jamais, Il ne t'abandonnera jamais et Il a toujours à l'esprit ce qui est le meilleur pour toi.

Nous connaissons tous la fameuse scène des évangiles où Jésus a renversé les tables des marchands dans le temple. C'était un acte littéral, mais il avait aussi une portée symbolique. Jésus mettait à bas un système religieux inférieur, déclarant : “Vous, les responsables, êtes sensés être les bergers de mon peuple mais vous leur vendez des sacrifices au lieu de faire de véritables sacrifices au Père. Je renverse votre système. Je suis le Bon Berger qui donne Sa vie pour les brebis. Je les conduirais fidèlement dans les bons pâturages qui béniront et protégeront leur vie.” Si tu recherches un véritable guide dans la vie, apprends à connaître la voix de ton Berger. Tu l'entendras de manière audible ou non, mais elle vient toujours à travers Sa Parole écrite. As-tu besoin de direction dans ta vie ? Il a deux mots pour toi : “Suis-Moi.” Garde tes yeux fixés sur Jésus. Concentre-toi sur ce que dit Sa Parole et obéis lui. Tu peux Lui faire confiance pour te conduire dans la vie riche et abondante qu'Il a promise !

samedi 17 octobre 2015

ANNEES VOLEES by Nicky Cruz

Quand mon père a quitté ce monde, il est parti en chantant les louanges de Jésus. Tard dans sa vie, il a renoncé à la sorcellerie, il a renoncé à Satan et il a accepté Jésus comme son Seigneur et Sauveur. Ma mère l'a amené au Seigneur avant qu'il ne meure et, à présent, ils sont tous les deux au Ciel, dansant dans les rues dorées, baignant dans la gloire de Dieu, profitant de leur nouvelle demeure éternelle avec Dieu. Quand je ferme les yeux, je peux presque les entendre éclater en cris d'adoration pour leur nouveau Roi. Leur Sauveur. Leur glorieux rédempteur !

Comme j'aurais aimé que mon père puisse profiter d'une telle vie sur Terre. J'aurais donné tout ce que je possède pour le voir adorer Dieu sur Terre avec autant de passion que celle dont il faisait preuve quand il servait Satan. Il aurait été un témoin si efficace, un évangéliste si puissant, un si grand et si puissant prédicateur de la Parole de Dieu.

Tout ce qu'il faisait, il le faisait avec passion. Sa foi aurait été si réelle, si forte et si inextinguible. Il aurait opéré de si grands miracles. Il se serait confié entièrement en Dieu, aurait bu Sa Parole, L'aurait suivi où qu'Il ait pu le mener ! Son cœur aurait brûlé d'une véritable obsession de l'âme ! Parce qu'il était ce genre d'homme.

Au lieu de ramper devant le diable, il aurait pu passer sa vie à le blesser, à le vaincre, à le battre. Il aurait pu avoir un si grand impact sur le monde. Si seulement mon père avait pu rencontrer Jésus alors qu'il était jeune.

Ne laisse pas Satan te voler ta vie et ton cœur comme il l'a fait pour mon père. Ne te laisse pas séduire par ses mensonges. Ne te laisse pas séduire par ses charmes ni être détourné par ses vaines promesses. Mets ta foi en Jésus. Donne ta vie à Celui qui veut t'élever et non t'abattre. A Celui qui t'aime et qui se soucie de toi. A celui qui apporte la vraie puissance et la force et non des tours de passe-passe mesquins.

Ne laisse pas Satan te voler comme il a volé mon père. Ne le laisse pas t'aveugler à la vérité de la bonté de Dieu. Place ta confiance dans un Dieu extraordinaire !

“Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance” (Jean 10:10).

__________
Nicky Cruz, évangéliste connu internationalement et auteur prolifique s'est tourné vers Jésus, quittant une vie de violence et de crimes après avoir rencontré David Wilkerson à New York en 1958. L'histoire de sa conversion dramatique a d'abord été racontée dans La Croix et le Poignard par David Wilkerson puis dans son propre best-seller Du ghetto à la vie.

vendredi 16 octobre 2015

LA PERTE DE SA PRESENCE

Dans le troisième chapitre de l'Apocalypse, Christ récapitule Son message aux sept pasteurs et à leurs églises. Et Sa parole leur dit : “Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi” (Apocalypse 3:20). Trop souvent, les chrétiens n'ouvrent pas les portes de leur cœur à Jésus. Quand Il frappe, ils ne sont même pas à la maison. Il y a une pancarte sur la porte disant : “Cher Seigneur, je suis parti pour assurer des visites à l’hôpital, puis à la prison. On se voit à l'église.”

De nombreuses églises font tant de bonnes choses, charitables, au nom de Jésus. Ils ont des programmes pour presque tous les besoins humains et les membres de l'assemblée vivent des vies propres, honnêtes, faisant bien attention à éviter le péché. Mais quelque chose a changé en eux. A une époque, ces croyants étaient dévoués à leur communion avec Jésus. Ils n'auraient pas passé un seul jour sans passer du temps seul avec Lui. Mais maintenant, les choses sont différentes. Tout ce qu'Ils Lui accordent, c'est une rapide salutation sur le chemin de leur travail. Est-ce une attitude sérieuse vis-à-vis de Jésus ?

Jésus nous met en garde : “Quelque chose a été perdu dans Mon Église. C'est Ma merveilleuse présence. Vous devez retourner au lieu secret, pour souper avec Moi. Sinon, j'ôterai Ma présence du milieu de vous. Toutes vos bonnes œuvres – vos prédications, votre évangélisation et vos dons – doivent venir du temps que nous passons ensemble. Ils doivent provenir de Ma table.”

L'église d’Éphèse (Apocalypse 2:1-11) a perdu une chose qu'ils ont un jour possédé – la présence manifeste de Christ au milieu d'eux. Ils ont commencé à prendre la présence de Jésus pour acquise et cela a affecté leur ministère. A une époque, ils s'aimaient et prenaient soin les uns des autres, mais maintenant ils se prennent les uns les autres pour acquis également. Et cela a un effet désastreux sur leurs bonnes œuvres. Ils étaient si préoccupés par le fait de servir les gens que leurs actes sont devenus le centre, plutôt que l'amour de Christ. Sa puissante présence manquait.

Maintenant Jésus les met en garde : “Si vous ne changez pas – si vous ne revenez pas à votre faim pour Moi – je vais ôter votre témoignage. Vous n'aurez plus aucune autorité quand vous ferez vos bonnes œuvres. Tout sera fait en vain.”

jeudi 15 octobre 2015

UNE LETTRE POUR LE PASTEUR

Christ a vu des choses qui nécessitaient une attention particulière de Son Église. Il a demandé à Jean d'écrire Ses paroles et de les envoyer aux sept « anges » des églises. Cela se réfère à Ses pasteurs, il les appelle aussi les étoiles dans Sa main (voir Apocalypse 1:16). Il dit à Jean : “J'aime ces serviteurs. Je les ai appelés et oints et, à présent, tu vas leur apporter Mes paroles.”

En tant que pasteur, je ne peux que me demander : qu'est-ce que ça a dû être d'ouvrir une telle lettre venant de Jean ? “Au pasteur de l'église de New York : voilà ce que dit le Seigneur, au sujet de ta congrégation.” Imagine ce que ces sept pasteurs ont dû ressentir !

Prends, par exemple, le pasteur d’Éphèse (voir Apocalypse 2:1-11). En lisant la lettre de Jean, il voit Christ se réjouir au sujet de Son Église. Le Seigneur félicite les Éphésiens pour leurs œuvres, leur travail et leur persévérance. Ils haïssent le mal et ils n'hésitent pas à défendre la cause de Christ. Tout au long de ces années, ils n'ont jamais cessé leurs bonnes œuvres. Ce pasteur s'émerveille de ce qu'il lit et il pense : “Ouah, le Seigneur est content de nous. C'est une lettre de félicitation.”

Mais, tandis qu'il continue à lire, il en vient à une parole pénétrante : “Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour” (Apocalypse 2:4). Jésus met en garde le pasteur : “ Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes” (Apocalypse 2:5).

Le pasteur d’Éphèse a dû être atterré à ces paroles. Il pense : “Se repentir ? Ou bien Il ôtera notre témoignage ? Comment ? Nous sommes des croyants de l'Alliance. Nous sommes justifiés par la foi. Nous avons été charitables, soucieux des autres. Maintenant, nous sommes sensés retourner en arrière et être comme nous l'étions au commencement ? Qu'est-ce que cela veut dire ? Comment est-il possible que ce soit Jésus qui soit en train de nous parler ? Comment pourrais-je jamais lire cette lettre à mon assemblée ?”

Garde à l'esprit que ces mots sont destinés à une assemblée de chrétiens. Donc, ce doit être une chose très sérieuse aux yeux de Dieu. Sinon, pourquoi parlerait-Il d'une façon aussi pénétrante à une telle église modèle aux yeux de ceux qui la regarde ? Il dit au pasteur : “Ton amour pour moi n'est plus ce qu'il était. Tu as négligé la communion avec moi. Repends-toi !”

Jésus dit clairement que l'essentiel avant toutes choses, c'est Sa présence. Oui, les Ephésiens ont travaillé avec persévérance à faire de bonne œuvres mais ils n'avaient plus d'intimité avec le Seigneur.

mercredi 14 octobre 2015

CHRIST AIME SON EGLISE

Christ aime Son Église. Il a donné Sa vie pour elle et nous dit que les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle (voir Matthieu 16:18). Jésus Lui-même est la pierre sur laquelle est bâtie cette Église et l’Écriture nous dit que Sa gloire et Sa sagesse réside en elle. A la Pentecôte, Il a envoyé Son Esprit-Saint pour établir l’Église et Il lui a fait don de serviteurs oints – des pasteurs, des enseignants, des apôtres, des prophètes et des évangélistes – dans le but de la construire (voir Éphésiens 4:11-12).

Il est clair que le Seigneur désire bénir Son Église alors pourquoi l'Apocalypse dépeint-elle une image effrayante de Christ lorsqu'Il apparaît à Son peuple ? Jean écrit que Jésus vient vers l’Église avec des yeux enflammés et une voix de tonnerre :

“et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme...Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants” (Apocalypse 1:13-16).

L'apocalypse est comme un résumé qui récapitule de la Parole de Dieu. Elle décrit la fin de toutes choses et voici la première image de Christ qui apparaît dans ce livre. Pourquoi Jésus apparaît-Il si menaçant ? Et pourquoi parle-t-Il de façon si incisive à Son Église ? Jean écrit que les paroles de Christ sont aussi coupantes que des épées, tranchant jusqu'à la moelle. Souviens-toi, il s'agit de l'apôtre qui a appuyé sa tête sur le sein de Jésus. Mais à présent, nous le voyons face contre terre : “Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort” (Apocalypse 1:17).


Le Seigneur Lui-même explique les raisons de son apparence impressionnante : “toutes les Églises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les cœurs, et je vous rendrai à chacun selon vos œuvres” (Apocalypse 2:23). Le fait est que Christ aime Son Église. Et c'est pour cette raison qu'Il vient la regarder à la loupe. Il vient pour corriger Son peuple dans l'amour, afin de les purifier.

mardi 13 octobre 2015

DEVELOPPER UNE CONFIANCE ABSOLUE

Quand nous sommes au milieu d'une épreuve, nous devons quitter nos problèmes des yeux. Dans de tels moments, nous devons nous encourager nous-mêmes en disant : “Mon Dieu peut tout – et Il ne m'a pas oublié. Il a Ses yeux sur moi en ce moment-même, tandis que je subis cette horrible épreuve. Et je sais, peu importe à quel point les choses ont l'air mauvaises, qu'Il a tout sous contrôle. Personne et aucune puissance ne peut changer les plans qu'Il a pour moi.”

Peut-être es-tu découragé en ce moment, et tu te demandes : “Je ne vois aucun moyen de sortir de mes problèmes. Est-ce que je pourrai un jour sortir de cette épreuve ardente ? Mes souffrances vont-elles se poursuivre jusqu'à ce que Jésus revienne ? Seigneur, serais-je un jour à nouveau capable de me réjouir ?”

Voilà la réponse de Dieu pour toi : “Vous avez entendu parler de la patience de Job, et vous avez vu la fin que le Seigneur lui accorda, car le Seigneur est plein de miséricorde et de compassion” (Jacques 5:11). “L’Éternel rétablit Job dans son premier état, quand Job eut prié pour ses amis ; et l’Éternel lui accorda le double de tout ce qu’il avait possédé” (Job 42:10).

Tu n'auras peut-être pas le double de ce que tu as perdu, comme Job. Mais tu posséderas quelque chose de bien plus grand. Tu auras acquis une vraie connaissance, au plus profond de ton cœur, que Dieu est au contrôle de ta vie. Son amour pour toi ne sera plus seulement un concept théologique. Mais tu connaîtras Sa délivrance de façon profonde et personnelle. Et tu ne craindras plus aucun adversaire ni aucune difficulté. Pourquoi ? Parce que tu seras sorti de l'épreuve plus que vainqueur, assis dans les lieux célestes avec Jésus Christ.

En cet instant même, tout comme Job au début de son épreuve, tu connais peut-être Dieu seulement parce que tu as entendu parler de Lui, à travers des messages et des études bibliques. C'est bien, parce que l’Écriture nous dit que c'est de là que vient la foi : en entendant la Parole de Dieu. Mais à présent, Dieu veut que tu Le vois également. Il veut que tu développes une confiance absolue dans le fait qu'Il a un plan divin pour ta vie. Et Son but éternel ne peut être contrecarré par aucun démon de l'enfer ni par aucun monstre surgissant sur ton chemin.

Alors, au milieu de tes plus grandes épreuves, tu pourras témoigner de la bonté de Dieu, tout comme Job l'a fait. Et tu pourras citer avec assurance cette grande déclaration de foi : “quand même il me tuerait, j’espérerais en lui.” (Job 13:15 version Semeur).

lundi 12 octobre 2015

VRAI DEVANT DIEU by Gary Wilkerson

Certains chrétiens recherchent une direction pour les plus petites décisions quotidiennes. Si tu veux savoir quelle marque de dentifrice choisir, Dieu te répondra : “Assure-toi seulement de te les brosser tous les jours.” Il y a certaines choses pour lesquelles nous n'avons pas besoin de Sa direction explicite, parce que nous savons déjà ce que nous devons faire en lisant Sa Parole.

Récemment, je me trouvais en Turquie, près de la frontière avec l’Irak, priant pour savoir comment World Challenge pourrait aider dans la crise des réfugiés. Les gens fuyaient les violentes persécutions perpétrées par l’État Islamique et inondaient la région, mais l'ONU n'était pas présent pour assurer l'ordre. Le besoin était vraiment immense, tandis que des gens désespérés arrivaient avec rien d'autre que les vêtements qu'ils portaient sur le dos. J'ai parlé à une jeune garçon qui avait vu ses parents être tués par une mine de l’État Islamique. Je ne peux pas imaginer le traumatisme que cet enfant a dû traverser.

Sur le vol du retour, je priais : “Seigneur, souhaites-tu que World Challenge apporte de l'aide là-bas ?” J'ai immédiatement ressenti une sainte conviction surgir en moi, disant : “Pourquoi pries-tu à ce sujet ? Tu sais qu'il faut aider !” J'ai réalisé : “Bien sûr que World Challenge est sensé être là-bas. Nous avons l'espoir de l'évangile et nous prierons avec les ressources de Dieu pour aider. Cela a toujours été l'ADN même de ce ministère. Nourrir ceux qui ont faim ? Apporter du réconfort à ceux qui souffrent ? Faire la différence dans la vie d'un orphelin ? Pourquoi ai-je besoin de prier ? Allons-y !”

“ Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ; j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi” (Matthieu 25:35-36).

Ne te méprends pas sur ce que je dis. Je crois en la prière pour rechercher une direction. Mais, comme nous sommes les brebis de Dieu et que nous connaissons Sa voix, il y a certaines choses que nous savons devoir faire. L'une d'entre elles est la suivante : “ La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde” (Jacques 1:27).

samedi 10 octobre 2015

LE JOUR OU JESUS S'EST MIS EN COLERE by Jim Cymbala

J'aime l'image de Jésus le Bon Berger, mettant l'agneau sur Ses épaules et le portant en sécurité. J'aime l'histoire de Christ nourrissant les multitudes affamées avec du pain et du poisson. Je m’émerveille de Le voir sortant du tombeau, vivant, au matin de la Résurrection.

Mais il y a une image de Jésus qui, franchement, ne semble pas coller avec le reste. Je me demande pourquoi Dieu l'a même inclut dans la Bible.

“ Ils arrivèrent à Jérusalem, et Jésus entra dans le temple. Il se mit à chasser ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons ; et il ne laissait personne transporter aucun objet à travers le temple. Et il enseignait et disait: N’est-il pas écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations ? Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs” (Marc 11:15-17).

“L'ambiance dans la maison de Mon Père” semble dire Jésus, “est sensée être faite de prières.” Le parfum répandu autour de Mon Père devrait être celui de gens ouvrant leur cœur dans l'adoration et les supplications. C'est une maison où l'on en appel à Dieu.”
Je ne veux pas dire que le temple de Jérusalem, construit par Hérode le Grand, est la contrepartie directe de nos églises d'aujourd'hui. Dieu ne concentre plus Sa présence sur un lieu en particulier. En fait, le Nouveau Testament nous enseigne que nous sommes le lieu où Il demeure désormais. Il vit dans Son peuple. A combien plus forte raison le message de Jésus au sujet de la prééminence de la prière est-il important !

La caractéristique qui est supposée distinguer les églises chrétiennes, chacun des chrétiens et les rassemblements chrétiens, c'est le parfum de la prière.

Est-il écrit, où que ce soit dans la Bible, depuis la Genèse jusqu'à l'Apocalypse : “Ma maison devrait être une maison de prédication”? Est-ce qu'il est dit quelque part : “Ma maison sera appelée une maison de musique”? Bien sûr que non. La Bible dit : “ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples.”

L'honnête vérité, c'est que j'ai vu Dieu faire d'avantage dans la vie des gens en dix minutes de réelle prière qu'en une dizaine de mes sermons.

__________

Jim Cymbala a ouvert l'église de Brooklyn Tabernacle avec moins de vingt membres dans un petit immeuble délabré dans un quartier difficile. Né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson et un intervenant fréquent lors des conférences d'Expect Church Leadership organisées par World Challenge dans le monde entier.

vendredi 9 octobre 2015

VIENS A LA SAINTE MONTAGNE DE DIEU

Esaïe a vu l'humiliation de Satan. Il a aussi regardé Dieu abattre toute la puissance et la fierté des principautés du mal. “Car la main de l’Éternel repose sur cette montagne ; Et Moab est foulé sur place, Comme la paille est foulée dans une mare à fumier” (Esaïe 25:10).

Esaïe le dit clairement : l'humiliation de Satan aura lieu sur la montagne, dans le lieu de prière et d'adoration, là où la présence de Christ est manifeste. Moab était un ennemi au temps d'Israël. Mais il est devenu un symbole qui représente tout ce qui est mauvais et satanique.

Pierre a prêché que la vision d'Esaïe s'accomplissait déjà dans l'église de Jérusalem. “Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu’il avait annoncé d’avance par la bouche de tous ses prophètes, que son Christ devait souffrir. Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur” (Actes 3:18-19). Le raisonnement de Pierre était le suivant : si toutes les prophéties concernant Christ avaient été accomplies à la lettre, alors toutes les autres prophéties s'accompliraient. Et cela inclut des temps de rafraîchissement par le fait d'être dans la présence du Seigneur.

Esaïe se réfère à de tels temps de rafraîchissement (voir Esaïe 28:12). Il s'agit de temps où Dieu choisit de réveiller et de guérir. Et Il le fait, non pas parce que nous l'avons mérité, mais pour la gloire de Son propre nom. Pierre a vu l'accomplissement de ces choses à la Pentecôte : la présence de Christ était manifeste, apportant renouveau et rafraîchissement à une foule de plusieurs milliers de personnes. Des multitudes ont été libérées, y compris des familles entières. Nous le voyons plus tard quand Pierre a apporté la présence de Jésus dans la maison de Corneille, et que toute sa maisonnée a été sauvée.

En ce moment-même, je crois que nous sommes au tout début du dernier renouveau. Nous allons voir des familles délivrées de la captivité. Des millions de rétrogrades vont voir leur voile être ôté et des fils et des filles rebelles seront rendus à leurs parents. 


Quelle est notre part ? Nous devons faire ce que Daniel a fait lorsqu'il a lu les prophéties de Jérémie et qu'il a discerné les temps dans lesquels il vivait : “Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir à la prière et aux supplications, en jeûnant et en prenant le sac et la cendre” (Daniel 9:3). Daniel a fait ce que nous sommes appelés à faire : venir à la sainte montagne de Dieu. Que tous les serviteurs dévoués de Jésus Christ, en ces temps de la fin, se réunissent là !

jeudi 8 octobre 2015

DANS LES TEMPS QUI VIENNENT

Dans les temps qui viennent, de nombreuses personnes vont venir sous la puissance et dans la présence de Christ. Ceux qui reviennent pleinement à Lui – qui se repentent, pardonnent et festoient avec Lui dans la prière et dans Sa Parole – verront toutes leurs larmes se transformer en joie. Dans le monde entier, en ce moment-même, de vastes rivières de larmes coulent de ceux qui ont déjà été libérés. Après des siècles de domination satanique, des gens sont libérés de leurs chaînes et déversent des flots de repentance et de louange vers leur Libérateur.

Esaïe a prophétisé que, lorsque nous commencerons à voir des œuvres miraculeuses venant de Dieu au milieu de nous, nous crierons : “En ce jour l’on dira : Voici, c’est notre Dieu, en qui nous avons confiance, Et c’est lui qui nous sauve ; C’est l’Éternel, en qui nous avons confiance ; Soyons dans l’allégresse, et réjouissons-nous de son salut !” (Esaïe 25:9). Esaïe était tellement excité par ce qu'il voyait qu'il a presque explosé d'émerveillement.

“Il fait disparaître de toute la terre l’opprobre de son peuple” (25:8). Le mot opprobre vient ici d'une racine hébraïque suggérant “le reproche, la disgrâce.” Cela nous parle de puissances sataniques qui se moquent et qui couvrent les croyants de reproches. De telles attaques viennent principalement lorsque nous prions pour qu'un bien-aimé soit sauvé d'une forteresse démoniaque.

Peut-être as-tu déjà entendu ces reproches venant de l'enfer. Ils te raillent, disant : “Tu te vantes du fait que Dieu répond aux prières. Et bien, où sont Ses réponses ? Tu as jeûné et prié pour ton enfant pendant des années, mais tu n'en vois toujours par le bout. Après tout ce temps, rien n'a changé. Il ne sera jamais sauvé.” 


Ensuite, tu entends cette accusation : “C'est ta faute. Tu as planté les graines de la rébellion dans cet enfant (ou dans cet ami ou dans ce bien-aimé). C'est à cause de toi que son cœur est endurci.” Bien-aimé, c'est le principal reproche que tente de faire le diable contre le peuple de Dieu et nous ne devons jamais l'écouter. Mais nous devons au contraire tenir ferme sur la Parole de Dieu, qui est certaine et qui nous dit : “Il fait disparaître de toute la terre l’opprobre de son peuple” (Esaïe 25:8).

mercredi 7 octobre 2015

DES MIRACLES POUR LE PEUPLE DE DIEU DES DERNIERS TEMPS

“ Et, sur cette montagne, il anéantit le voile qui voile tous les peuples, La couverture qui couvre toutes les nations” (Esaïe 25:7).

Voilà deux magnifiques prophéties. La première concerne les juifs. Le voile dont parle Esaïe se réfère à la cécité spirituelle qui a couvert le cœur des juifs depuis l'époque de Moïse. L'apôtre Paul parle abondamment de cet aveuglement.

“une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée... Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés” (Romains 11:25-26).

Paul croyait ce qu'Esaïe avait prophétisé au sujet d'Israël, que le Libérateur ôterait le voile de l'aveuglement. Un reste juif allait se tourner vers le Seigneur et obtenir Sa miséricorde (voir 11:30). Bien-aimé, cette prophétie s'accomplit en ce moment. Dans le monde entier, les yeux des juifs s'ouvrent à Christ. Un magazine païen a rapporté que les juifs ont un nouveau regard sur Jésus. C'est tout ce qu'il faut – juste un regard.

Mais la prophétie d'Esaïe a également un deuxième sens, qui concerne notre famille proche. Elle s'applique à toute épouse, tout enfant, tout membre de la famille que Satan a couvert d'un voile d'aveuglement spirituel. Je reçois de nombreuses lettres de la part de parents qui écrivent que leurs enfants ont été aveuglés par l'Ennemi. Ils ont élevé leurs enfants dans un environnement chrétien mais maintenant, les parents sont confus et étonnés, disant : “Je ne comprends pas ce qui s'est passé. Ils ne croient tout simplement pas. Rien de ce que je leur dis ne les atteint.”

Paul dit que le dieu de ce monde a aveuglé ces jeunes. Ils ont perdu la foi parce que l'Ennemi les a coupés de la lumière de l'évangile. Il ne sert à rien pour les parents d'essayer de chercher une raison profonde derrière tout cela. C'est l’œuvre de Satan. Il veut garder cet enfant lié, confus et dans le péché. Le problème est hors d'atteinte des conseils, prédications ou stratégies parentales. Il requiert un miracle, purement et simplement. 


Notre bataille doit se dérouler dans l'Esprit. Après tout, nous combattons contre l'esprit du dieu de ce monde. Et cet esprit mauvais ne peut être affecté que par notre banquet sur la montagne. Il va falloir la présence de Christ dans notre vie, telle que nous ne l'avons jamais connue. Seule la réalité manifeste de Jésus fera fondre les liens de Satan tels de la cire, le rendant impuissant contre nos bien-aimés.

mardi 6 octobre 2015

LA PRESENCE DE JESUS

Est-ce que ceux qui te rendent visite ressentent la présence de Jésus dans ton foyer ? Est-ce que le parfum de Sa sainteté imprègne ta famille, ton mariage, tes relations ? Y a-t-il des larmes d'intercessions de la part des membres de ta famille, des cris venant de cœurs brisés, un désir sincère de rétablir ce qui est mal ? Ou est-ce que c'est la chair qui règne ?

Tout foyer chrétien devrait être un lieu élevé, une montagne de séparation par rapport au monde et à la chair, un saint banquet avec Christ. Mais tout cela ne se produit pas dans de nombreux foyers chrétiens parce qu'ils ont été souillés par l'impureté. Les obscénités, la vile méchanceté est admise à travers la télé et internet.

Combien les anges doivent être stupéfaits lorsqu'ils voient un tel mal dans les foyers qui devraient cultiver la présence de Jésus. Des multitudes de chrétiens passent maintenant leur temps à tremper dans la pornographie sur internet, à louer des vidéos sensuelles, à s'abreuver de la corruption à la télé et payant même pour aller voir des films qui blasphèment le nom de Christ. Et ensuite, ils se demandent pourquoi le linceul de la mort spirituelle plane au-dessus de leur foyer.

C'est le travail du Saint-Esprit d'apporter et de maintenir la présence et la puissance de Christ dans nos foyers, nos églises, notre cœur. Mais des multitudes continuent à attrister l'Esprit par l'idolâtrie. Quel est le sens de prier pour nos bien-aimés qui ne sont pas sauvés alors même que nos propres foyers sont souillés ?

Dieu a l'intention d'accomplir une incroyable série de miracles qui vont submerger notre esprit et notre cœur. Et Il a prévu tout cela depuis avant même la création du monde. S'Il a conçu un tel plan d'alliance, alors il se déroulera. Mais certains n'iront pas à la table du festin. Ceux qui sont devenus tièdes, aimant leur confort, ceux qui se sont livrés aux plaisirs du monde – à sa folie – aucun d'eux ne sera au festin. 


Le prophète Esaïe décrit ceux qui sont présents à la table du banquet ainsi : “L’Éternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, Un festin de mets succulents, Un festin de vins vieux, De mets succulents, pleins de moelle, De vins vieux, clarifiés” (Esaïe 25:6). Cela nous parle de ceux qui ne se satisfont pas du lait de la Parole de Dieu. Ces serviteurs aime les réprimandes de leur Seigneur. Ils ont faim de vérité consistante, d'une parole sainte venant de bergers testés et éprouvés, d'un message enflammé par le Saint Esprit. Et ils recherchent la Parole de Dieu quotidiennement, pour eux-mêmes, assoiffés de goûter à son vin vieux et clarifié.

lundi 5 octobre 2015

LE GUIDE by Gary Wilkerson

Il y a plusieurs années, j'ai fait un voyage avec un groupe d'ami jusqu'à San Antonio, au Texas, pour voir Alamo. L'un des gars de notre équipe a offert de nous guider. “C'est là que je suis né et je serais ravi de vous servir de guide” a-t-il dit. Mais, une fois que nous sommes arrivés à San Antonio, les choses ont commencé à se compliquer lorsque certains d'entre nous ont remarqué que nous étions passés devant le même magasin trois fois.

“Hé, on ne serait pas en train de tourner en rond ?” a demandé quelqu'un. “Non, non, on est tout près maintenant,” nous a assuré mon ami.

Nous nous sommes retrouvés dans le quartier chaud – puis dans un gigantesque embouteillage – puis à nouveau en train de tourner en rond. Finalement, quelqu'un a dit à mon ami : “Hé, je pensais que tu connaissais le chemin. Tu as dit que tu étais né ici.” “Et bien oui;” a-t-il répondu, “mais nous avons déménagé quand j'avais deux ans.”

De toute évidence, Michael n'était pas le guide idéal. Il avait de bonnes intentions mais aucune idée de l'endroit où nous emmener. Il représente le genre de guide que nous pourrions penser vouloir dans notre vie, mais qui finit par nous faire tourner en rond au lieu de nous amener à la vie riche et satisfaisante que Jésus a préparé pour nous.

Un autre genre de guide pourrait avoir les informations correctes mais manquer d'autres choses essentielles. Ma femme Kelly et moi-même sommes allés en voyage missionnaire aux Philippines. Pour notre jour de repos, nous avons choisi de faire une promenade guidée en canoë. L'équipage était constitué de plusieurs philippins petits mais costauds. A un moment donné, nous sommes arrivés à un endroit où la rivière devenait trop peu profonde pour naviguer. “Oh, oh,” me suis-je dit, “ça doit être la fin du parcours.” Mais, à ma grande surprise, nos guides jeunes et forts ont soulevé le canoë – avec Kelly et moi encore dedans ! - et nous ont portés vers des eaux plus profondes. “Ouah,” ai-je pensé, “ça ce sont des guides fiables !”

Plus tard, nous sommes arrivés à un endroit magnifique où la rivière s'élargissait et le chef nous a fait signe d'arrêter de pagayer. “Oh, bien,” ai-je pensé, “nous allons entendre un peu d'histoire. Peut-être est-ce l'endroit où les chefs démocratiques ont planifié leur révolution.” Visiblement excité, notre guide a montré un endroit et s'est écrié : “Voilà l'endroit où ils ont tourné le film Rambo !”

C'était un peu décevant. Mais bientôt, nous sommes arrivés à un autre bel endroit où la rivière s'ouvrait sur une clairière verte et luxuriante. Cela aurait pu être l'endroit où une bataille historique aurait été menée. “A cet endroit,” a dit le guide en s’éclaircissant la gorge, “Brad Pitt et Angelina Jolie ont pic-niqué !”

Certains guides dans la vie ont les connaissances nécessaires pour nous aider à sortir de certains de nos problèmes. Mais ont-ils aussi les connaissances nécessaires pour nous porter jusqu'à la vie abondante que Jésus a promis ? 


“Moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.” (Jean 10:10).

vendredi 2 octobre 2015

UNE INCROYABLE VISION

Esaïe 25 décrit une incroyable vision. Le prophète Esaïe est transporté dans le futur, aux tous derniers jours. Les commentateurs bibliques sont d'accord pour dire qu'il s'agit d'une des images les plus claires de l’Écriture, concernant les derniers temps. Esaïe nous montre précisément ce que Dieu a en réserve pour les nations et pour Son Église, juste avant la fin. Et nous vivons dans ces temps qu'Esaïe a décrit.

Dans les cinq premiers versets, Esaïe souligne ce que Dieu a en réserve pour les nations. En un instant, Dieu réduit l'empire de Satan en ruines. Et soudain, les nations maintenues sous la tyrannie démoniaque sont libérées. Esaïe éclate en une louange pleine de jubilation à cette vue : “O Éternel ! tu es mon Dieu ; Je t’exalterai, je célébrerai ton nom, Car tu as fait des choses merveilleuses ; Tes desseins conçus à l’avance se sont fidèlement accomplis” (Esaïe 25:1). Il dit : “Seigneur, Tu n'es jamais pris par surprise. Tu as accompli de grandes merveilles dans le passé et, maintenant, Tu as un plan pour cette heure. Tu l'as préparée depuis la fondation du monde.”

Tandis qu'Esaïe regarde le plan de Dieu se dérouler, il frissonne jusqu'au plus profond de son être. Il s’exclame, pour les générations à venir : “Dans les derniers temps, Dieu va écraser et annihiler la puissance de Satan. Ces palais d'êtres démoniaques étranges seront réduits à des monceaux de ruines et les villes de diable seront réduites à des tas de poussière.”

Les chaînes commencent à tomber des foules qu'elles liaient. Elles sont libérées des prisons sataniques de la peur et du péché. Esaïe les nomme “peuples puissants,” ce qui signifie : “un peuple autrefois endurci par le péché.” Et il nous dit que ces mêmes peuples commencent à glorifier Dieu. Pendant des années, ils ont été terrifiés par leur oppresseur, Satan, mais maintenant, ils ne craignent plus que le Seigneur, Celui qui les a délivrés.

A ce moment là, le monde entier verra s'accomplir le verset quatre : “Tu as été un refuge pour le faible, Un refuge pour le malheureux dans la détresse, Un abri contre la tempête, Un ombrage contre la chaleur ; Car le souffle des tyrans est comme l’ouragan qui frappe une muraille” (25:4).

Je vois ces choses se produire pour des millions de gens dans le monde entier. Le pauvre en esprit devient fort. Ceux qui sont dans le besoin sont sauvés. Et ceux qui sont dans la détresse trouvent la paix en abondance. Christ est devenu leur protection, leur refuge, leur défenseur, leur abri. Quand une bourrasque de tentation enflammée vient vers eux, elle ne fait que heurter un mur saint qui les entoure et elle se désintègre. Et les attaques autrefois féroces de Satan tombent sur le sol, inoffensives.

jeudi 1 octobre 2015

DANS LES DERNIERS TEMPS

Nous vivons dans la période biblique décrite sous les termes “la pluie de l'arrière saison” et le plan de Dieu s'est mis en marche. Dans le monde entier, les hautes murailles des villes de Satan sont mises à bas.

Pense à ce qui est arrivé au communisme. Des murailles ont été abattues au sens littéral du terme en Allemagne, en Russie et dans tout l'Est de l'Europe. Des millions de gens qui vivaient autrefois sous la tyrannie de Satan ont été libérés et nombre d'entre eux entendent l'évangile être prêché, pour la première fois. Un “peuple puissant,” autrefois endurci par le péché, loue Dieu désormais.

Je te le dis, nous vivons une époque spéciale. Je n'ai jamais rien vu de tel pendant mes plus de cinquante années de ministère. Notre équipe a mené une campagne d'évangélisation au Niger et 500,000 personnes sont venues à Dieu en une seule nuit. On voit une faim pour Dieu qui semble sans précédent et nous voyons des choses se produire que je n'aurais jamais rêvé être possibles.

Une de ces merveilles se produit en Iran. Il y a plusieurs dizaines d'années, mon livre La Croix et le Poignard a été imprimé en secret, là-bas. On estime que 25,000 copies ont été en circulation. Le film Jésus a également été montré en secret à des centaines de groupes. Maintenant, des centaines de milliers d'iraniens sont sauvés au travers des messages de l'évangile tels que ceux-là.

J'ai récemment reçu un émouvant rapport au sujet d'un programme d'aide contre la drogue de Teen Challenge dans un pays du Moyen Orient que je ne peux nommer. Ce pays islamique est rempli d'alcoolisme et de drogue. Le gouvernement admet que le problème les dépasse et, pourtant, grâce à la puissance libératrice de Jésus Christ, le programme de Teen Challenge a permis à des centaines de personnes d'être diplômés et d'être sauvés, délivrés et libérés.

L'un des diplômés est maintenant le superviseur d'une dénomination de Pentecôte là-bas. Il dit que le plus grand baron de la drogue du pays a assisté à la cérémonie de diplôme de Teen Challenge. Cet éminent leader islamique a entendu des douzaines de jeunes hommes se lever et témoigner de la façon dont Jésus les a guéris de leur addiction (ce que ce baron ignore probablement, c'est que plus d'une centaine des ces diplômés sont repartis démarrer des églises dans tout le pays). Le gouvernement reconnaît aujourd'hui Teen Challenge comme le programme de désintoxication le plus efficace du pays.


Cela se produit dans le monde entier de façons incroyables : “Les murailles de la ville de Satan sont abattues !