mardi 30 septembre 2014

ILS ONT BOULEVERSE LE MONDE

“Ces gens qui ont bouleversé le monde sont aussi venus ici” (Actes 17:6). Bouleversé le monde de qui ? De ce cercle religieux où personne ne prend la royauté de Christ au sérieux.

Une femme de prédicateur, ici à New York m'a dit : “Times Square Church a bouleversé toutes les églises charismatiques de la ville ! Vous le savez, n'est-ce pas ?” Je ne le savais pas. En fait, je ne sais pas si c'est vrai. Mais si c'est le cas, si c'est à cause de l'arrogance de ceux qui dirigent ou à cause de gens qui se vantent d'aller dans la seule église prêchant la vraie sainteté, nous serions gravement dans l’erreur. Mais d'un autre côté, si les prédicateurs et les congrégations sont “bouleversées” parce que nous prêchons la royauté de Christ sans compromis, si des gens quittent ces églises parce que leur péché n'était ni exposé si défié, si des gens partent d'ici en devenant d'avantage comme Jésus, marchant dans Sa pureté, alors nous bouleversons des gens pour de bonnes raisons !

Je peux t'assurer, en me basant sur la Parole de Dieu, que rien n'ébranle plus ou ne fâche plus les églises et les prédicateurs qui acceptent les compromis que quelqu'un qui marche dans la plénitude de Christ. Quelqu'un qui vit et annonce l'évangile de sainteté et exigeant de Paul. C'est un reproche ! Dans toutes les églises, tu trouveras des chrétiens “dévots”, comme Paul les nomme. Mais le jour où tu diras avec Paul : “je considère même tout comme une perte à cause du bien suprême qu’est la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur” (Philippiens 3:8), tu seras étiqueté comme fauteur de trouble !

“ Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas” (Actes 17:10).Une fois encore, il semblait que Satan avait remporté la bataille, avec Paul et Silas contraints de sortir de la ville sous le couvert de la nuit. Imagine un peu les vantardises des gens le Sabbat suivant : “Tu parles d'un réveil Nous étions déjà ici avant qu'ils ne viennent et nous sommes encore là maintenant qu'ils sont partis. Les gens d'ici ne veulent tout simplement pas entendre ce genre de prédication ! Continuons avec Dieu sans plus d'interruptions de la part de ces saints agitateurs !” Mais Paul et Silas avaient tellement tournés les regards des convertis vers Jésus au lieu d'eux-mêmes qu'ils pouvaient quitter la ville tout en étant certains que le corps continuerait de croître. Sous la persécution, l'église de Thessalonique est devenue si forte dans la foi qu'elle est devenue un témoin puissant pour toute l'Asie. Et elle a fait la joie du cœur de Paul !

lundi 29 septembre 2014

LES GARDIENS DE L'ALLIANCE by Gary Wilkerson

La gloire de la Nouvelle Alliance a été évidente sur la montagne de la Transfiguration, où Jésus avait emmené trois de Ses disciples. “ Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et son frère Jean, et il les conduisit à l'écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage resplendit comme le soleil et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici que Moïse et Élie leur apparurent ; ils s'entretenaient avec lui” (Matthieu 17:1-3).

La gloire était tellement immense que, l'espace d'un instant, les disciples ont eu un aperçu du Ciel depuis le royaume terrestre. Pierre, Jacques et Jean ont vu Moïse et Élie parler avec le Christ. Pierre a été tellement étonné qu'il s'est écrié : “Nous devons dresser trois tentes ici.” Pierre voyait plusieurs alliances de Dieu en même temps : en Jésus, en Moïse et dans les prophètes.

Mais Dieu le Père a retiré Moïse (la loi) et Élie (les prophètes) de la vision de Pierre en disant : “Mon Fils incarne toute la loi et les prophètes, la plénitude de toutes les alliances, tout ce dont l'humanité aura jamais besoin. Tu as un seul commandement à présent, Pierre, c'est de te concentrer sur Christ. Quand tu aimes comme Il aime, avec mon Esprit en toi, tu accomplis la loi de Moïse et les prophètes. La loi n'est pas la force qui conduit ta vie, mais Jésus l'est.” (Voir Matthieu 17:5).

Quelle révélation pour Pierre, et pour nous aujourd'hui ! Accomplir la loi de Dieu n'est pas la raison pour laquelle nous prions ou lisons notre Bible. Nous le faisons pour connaître notre Père aimant. De la même façon, aux yeux du Père, tous les besoins de l'humanité sont entièrement comblés en Jésus. C'est pour cette raison que, lorsque Dieu nous regarde aujourd'hui, Il ne voit pas des gens continuellement en train de briser Son alliance. Mais Il voit la marque de Son Fils en nous et donc, nous voit comme des gardiens de l'alliance !

Dieu ne voit pas une liste d'échecs à côté d'une liste de bonnes œuvres, avec un abîme entre les deux. Il ne voit pas du tout nos œuvres. Il voit uniquement Son Fils en nous. Et en faisant cela, Il nous accorde tous les bénéfices de Son alliance avec le Fils. Le pardon est nôtre. La Paix est nôtre. L'acceptation est nôtre. Toutes grâces abondent pour nous que nous soyons dans un bon jour ou un mauvais, réussissant ou échouant. Sa grâce envers nous ne change jamais.

samedi 27 septembre 2014

DANIEL DECIDA DANS SON COEUR by Claude Houde

Daniel “arrêta dans son cœur qu'il ne se souillerait point” (Daniel 1:8). C'était courageux, et cela nous parle aujourd'hui. En tant qu'adolescent, Daniel a été kidnappé et emmené captif dans un pays hostile et terrifiant. Il a été déraciné et arraché à ceux qu'il aimait, ce qui doit avoir été une expérience traumatisante, laissant de profondes cicatrices. Confus, effrayé et rejeté, il s'est retrouvé prisonnier à la cour d'un roi décadent. Le monarque immoral et cynique l'a rebaptisé “Beltschatsar”, ce qui signifie “Bel régnera sur moi ; je suivrai et honorerai Bel.” Bel était une idole de ce pays, un objet d'adoration et d'idolâtrie démoniaque et dégoûtante.

Le roi a ordonné à Daniel de se conformer entièrement à la mentalité, à la philosophie et aux pratiques de la cour et du pays. Il a été jeté dans un bouillon d'immoralité, de convoitise, de cruauté et de violence, mais Daniel était un homme de grande foi. Par Son Esprit, Dieu a gravé une mission, une vision et des valeurs différentes dans le cœur de Daniel. Par la foi, il refusera toujours le nom de Beltschatsar. Chapitre après chapitre, nous le voyons résolu, ayant reçu une capacité surnaturelle pour résister, ne permettant à personne de changer ce qu'il était appelé à être ni Celui pour lequel il avait pris position. Le nom Daniel signifie “Dieu sera mon juge.”

Cher lecteur, cette résolution est pour toi ! Si une tragédie, une injustice ou la vie elle-même a essayé de te “marquer d'un nom”, tu peux et tu dois résister par la puissance de Dieu et par la foi. Tu peux répliquer à l'Ennemi de ton âme et de ta destinée en disant simplement que “Dieu est mon juge, ma source, mon avenir, mon espérance et ma puissance. Il n'a pas encore dit son dernier mot !”

Peut-être que ton “nom”, qui reflète l'histoire de ta vie et ta réalité aujourd'hui, peut être décrit par des mots comme “abusé, rejeté, perdant, criminel, infidèle, esclave, échec, divorce, suicide, tragédie, mensonge, tromperie ou encore souffrance. Ces expériences tragiques et ces périodes de ta vie ont fait de toi la personne que tu es aujourd'hui. Je veux te dire tandis que je relève tendrement ton menton et que je te regarde dans les yeux : “Dieu a un message pour toi aujourd'hui, où que tu sois dans le monde. Tu peux prendre une décision et venir avec résolution à Dieu, par la foi.”

Je comprends très bien que nous sommes souvent le produit de notre passé, mais nous n'avons pas à être les prisonniers de notre passé.
En criant à Dieu par la foi, en abandonnant ta vie chaque jour dans Ses mains et en recevant Son Esprit qui rend toutes choses nouvelles et possibles, tu peux mettre à mort ce qui a été ton passé et mettre fin à des tendances ou des habitudes qui ne te limiteront plus et ne te définiront plus.



____________

Claude Houde, pasteur de l'église Nouvelle Vie à Montréal, au Canada, intervient régulièrement dans les conférences de Expect Church Leadership organisées par World Challenge dans le monde entier. Sous sa direction, l'église Nouvelle Vie est passée d'une poignée de gens à plus de 3500 dans une région du Canada qui compte peu d'églises protestantes en expansion.

vendredi 26 septembre 2014

UNE PAROLE SANS COMPROMIS

“ Paul et Silas … arrivèrent à Thessalonique, où les Juifs avaient une synagogue. Paul y entra, conformément à son habitude... il discuta avec eux à partir des Écritures en expliquant et démontrant que le Messie devait souffrir et ressusciter. « Ce Jésus que je vous annonce, disait-il, c'est lui qui est le Messie” (Actes 17:1-3). Les chefs de la synagogue de Thessalonique avaient probablement conduit des réunions calmes, paisibles, pendant des années. Ils enseignaient avec zèle les Écritures et semblaient extérieurement très saints.

Puis Paul, le fauteur de trouble est monté sur la scène et, en seulement trois semaines de prédications sur la royauté de Jésus, il a mis tous les environs de Thessalonique sens dessus-dessous. Il savait par expérience que seul un petit nombre de gens pieux allaient écouter l'appel de Christ et que la majorité n'abandonnerait pas leurs coquilles de religiosité et de traditions. Il savait également qu'ils seraient remplis d'envie et de haine envers tout ce qui viendrait perturber leur façon de faire les choses. Paul a déclaré que la prédication de l'évangile a provoqué de l'opposition : “nous avons pris de l'assurance en notre Dieu pour vous annoncer l’Évangile de Dieu à travers bien des combats [de l'opposition]” (1 Thessaloniciens 2:2).

Qu'est-ce qui a causé cette violente opposition ? Paul et Silas n'était ni bruyants, ni provocateurs et ils ne volaient pas non plus les églises. 


Plus tard, dans une lettre adressée à ceux qui avaient continué à marcher avec le Seigneur à Thessalonique, Paul a écrit : “En effet, notre prédication ne repose ni sur l'erreur, ni sur des motifs impurs, ni sur la ruse... non dans l’idée de plaire à des hommes, mais pour plaire à Dieu qui éprouve notre cœur. Jamais, en effet, nous n'avons eu recours à des paroles flatteuses, comme vous le savez ; jamais nous n'avons eu la soif de posséder pour mobile, Dieu en est témoin... Mais nous avons été pleins de bienveillance au milieu de vous. De même qu'une mère prend un tendre soin de ses enfants, nous aurions voulu, dans notre vive affection pour vous, non seulement vous donner l’Évangile de Dieu, mais encore notre propre vie, tant vous nous étiez devenus chers” (1 Thessaloniciens 2:3-8). Ces gens religieux qui avaient agi pendant des années d'une façon si sage et pleine d'amour pour Dieu étaient à présent plein de rage. Ils sont devenus une foule en colère, assaillant la maison de Jason et perturbant le peuple et les chefs de la ville (voir Actes 17). La cause de toute cette opposition était cette parole sans compromis : “...il y a un autre roi, Jésus” (Actes 17:7)

jeudi 25 septembre 2014

HARDI COMME UN LION !

Je prêche beaucoup sur la prière parce que je crois dans l'efficacité de la fervente prière du juste. Mais la prière à elle seule n'ébranlera pas une ville !

Élie était un homme d'une grande puissance dans la prière. Mais c'est plus que la prière qui a ébranlé le royaume d'Achab et a mis en rage Jézabel. En fait, il a appelé les faux prophètes à venir sur le Mont Carmel et il les a mis au défi. Jézabel avait fait tuer les prophètes de Dieu et avait mené Israël à l'apostasie et à l'horrible adoration de l'idole Baal, et personne ne l'avait provoquée ! Même si sept mille croyants n'avaient pas plié, ils étaient silencieux, anonymes et effrayés. Mais voilà qu'arrive Élie, celui dont Achab a dit qu'il “jette le trouble sur Israël”(1 Rois 18-17). Élie a fini au torrent de Kison, une épée à la main, égorgeant des centaines de faux prophètes de Baal, au nom de l’Éternel.

Élie ne se comportait pas en gentleman avec le diable et sa horde. Pendant “qu’ils sautaient devant l'autel ... Élie se moqua d'eux” (1 Rois 1:26:27). L'église de notre époque se recroqueville devant les puissances des ténèbres à cause d'un manque de sainteté, mais l’Écriture nous dit : “le juste a autant de confiance qu’un jeune lion” (Proverbes 28:1). Certains diront : “Mais Jésus était doux ! Il n'a jamais ouvert la bouche ni résisté quand ils l'ont emmené pour être crucifié.” Mais c'est parce que l'heure des ténèbres étaient venue, l'heure où Il devait être livré entre les mains de l'Ennemi. Il n'était pas silencieux dans le temple quand Il a chassé les marchands. Il n'était pas silencieux quand Il a qualifié les chefs religieux de serpents, de guides aveugles, de tombeaux blanchis, de race de vipère (voir Matthieu 23). Il a même dit hardiment à certains que Satan était leur père !

De nombreuses églises aujourd'hui sont pleines de diplomates silencieux, de gentlemen qui ne veulent pas faire de vagues. Personne ne veut de troubles ! Alors, le règne du diable continue sans être provoqué. Nous avons plus qu'assez de chrétiens souriants et timides ! J'ai entendu la rage d'un homme qui m'a dit : “Toi et moi, faisons un pari, quel qu'en soit le montant ! Vous, les gens de l'Eglise ne pouvez rien arrêter. Vous faîtes un peu de publicité mais rien ne change jamais. Vous ne pouvez rien arrêter. Vous n'avez aucune puissance.” Il parlait de l'avortement et je pouvais entendre les moqueries de Satan dans sa voix. C'était un défi ! C'était comme s'il disait à tous les chrétiens : “Vous êtes tous des poules mouillées spirituelles. Vous ne durerez pas. Vous abandonnerez quand l'opposition viendra. Vous retournerez vous cacher, sains et saufs derrière vos murs.”

Non ! “le juste a autant de confiance qu’un jeune lion.”

mercredi 24 septembre 2014

DIEU SE TIENDRA PRES DE TOI

“Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu... Tout à coup, il y a eu un tremblement de terre si violent que les fondations de la prison ont été ébranlées. Toutes les portes se sont immédiatement ouvertes et les liens de tous les prisonniers ont été détachés” (Actes 16:25-26). Le geôlier, voyant ce qui s'était passé est tombé face contre terre devant Paul et Silas et a dit : “Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé ?” (Actes 16:30).

Les officiels responsables de la cité et les chefs religieux étaient allés se coucher en pensant : “Nous l'avons fait ! C'est la dernière fois que nous entendrons parler de ces vagabonds fauteurs de trouble. Nous les avons réellement fait taire !” Mais quelle agitation le lendemain ! Je peux imaginer les soldats frappant aux portes du maire, des conseillers et des chefs religieux en leur disant : “Vite ! Rassemblez-vous sur la place.Nous avons un gros problème !” En état de choc, les dirigeants ont probablement répondu : “Quoi ? Un tremblement de terre ? Les portes de la prison se sont ouvertes et les chaînes des prisonniers sont tombées, et ils n'ont même pas essayé de s'échapper ? Le geôlier a embrassé leur foi ?”

Les dirigeants de la ville étaient vraiment effrayés parce que c'était un crime de battre un citoyen romain (Paul et Silas étaient tous deux romains). “Qu'est-ce que ça veut dire : ils ne bougeront pas de leur prison ! Ils demandent quoi ? Que nous y allions et que nous nous excusions et que nous les escortions hors de la prison ?”

“Ils sont venus leur présenter des excuses et les ont libérés en leur demandant de quitter la ville”(Actes 16:39).

J'aime ça ! Ils étaient là, ne faisant plus étalage de leur autorité spirituelle mais agissant simplement comme des ambassadeurs de Jésus le Roi. Comme ils avaient vu la puissance de Christ être moquée, Paul et Silas voulaient maintenant que le petit groupe de prière puisse voire comment Dieu manifeste Sa puissance à ceux qui se dressent contre les forces de l'enfer. Ils se sont rendus directement dans la maison de Lydia. Quelle réunion ça a dû être ! Je pense que Paul a dû dire à cette église de maison : “Voyez, le diable peut manifester sa rage, les puissances peuvent menacer, mais c'est Dieu qui a toute puissance ! Dieu se tiendra près de toi si tu prends position !”

mardi 23 septembre 2014

TARVITSEMME LISÄÄ HÄIRIKÖITÄ!

Rukoilen, että Kristuksen ruumiin jokainen jäsen ryhtyy häiriköksi. Me tarvitsemme häirikköjen armeijan, joka on täynnä Pyhää Henkeä, jotta he kiihottavat New Yorkin ja kaikki maailman kaupungit. He haastavat perinteiset, kuolleet seurakunnat, haittaavat johtajia, pormestareita, kaupunginvaltuustoja, yhteisöjen johtajia! Toisin sanoen, me tarvitsemme Pyhän Hengen häiriköitä, jotka liikkuvat Hengessä, julistavat Kristuksen kuninkuutta niin tehokkaasti, että kokonaiset kaupungit joutuvat hämmennyksiin!

Paavali ja Silas olivat kaksi maailman suurinta häirikköä! Raamattu puhuu miehistä, ”jotka ovat panneet henkensä alttiiksi meidän Herramme Jeesuksen Kristuksen nimen tähden”(Ap.t.15:26). Paavali, Barnabas, Silas ja Timoteus olivat miehiä, jotka vaelsivat Hengessä. Kuten näemme Apostolien tekojen 16. luvussa, kun Pyhä Henki kielsi heitä puhumasta Aasiassa, he tottelivat. Kun he yrittivät mennä Bityniaan, ja Henki ei sallinut heitä tehdä niin, he menivät sen sijaan Trooaaseen, Hengen johdattamina!

Paavali sai sitten näyn miehestä, joka kutsui heitä Makedoniaan. Niin he lähtivät heti paikalla Filippiin, Makedonian pääkaupunkiin. Kun he saapuivat sinne, nuori nainen, joka oli ennustaja, seurasi heitä huutaen: "Nämä miehet ovat korkeimman Jumalan palvelijoita, jotka julistavat teille pelastuksen tien"(Ap.t.16:17). Siedettyään tätä monta päivää, Paavali ”kääntyi ja sanoi hengelle: ’Jeesuksen Kristuksen nimessä minä käsken sinun lähteä hänestä’. Ja se lähti sillä hetkellä” (Ap.t.16:18). Yhtäkkiä koko kaupunki joutui hämmennyksiin. Tämä ennustaja oli ilmeisesti ollut tärkeä turistien kiinnostuksen kohde. Nyt hän oli parantunut ja ylisti Herraa!

Paavali oli koskettanut status quo’ta, asioiden paikallista tilaa. Hän oli haastanut paholaista, joka oli elänyt mukavasti vuosikaudet. Parannetun orjattaren omistajat raahasivat sitten Paavalin ja Silaan torille tuomittavaksi kaupungin päälliköiden edessä. Syyte oli: ”Nämä miehet häiritsevät meidän kaupunkimme rauhaa”(Ap.t.16:20).

Me tarvitsemme tällaisia häiriköitä tänään!

lundi 22 septembre 2014

JEESUS OTTI PAIKKAMME by Gary Wilkerson

Kun Jeesus “otti paikkamme”, se vaati muutakin kuin vain ristille menemisen.

Niin, Hän otti paikkamme seisomalla tuomittuna meidän syntiemme tähden, mutta Hän otti paikkamme toisessakin mielessä. Hän vaelsi liitossa Jumalan kanssa täydellisesti. Jeesus eli ihmisenä, joka oli synnitön, tahraton, jokaisen pyhän käskyn pitäjä. Täyttäessään lain täydellisessä kuuliaisuudessa, Hän teki liiton täydelliseksi. Siinä on ihmeellinen sanomamme!

On kuitenkin vielä parempia uutisia: Jeesus ei pitänyt ansaitsemansa liiton hyötyjä itsellään, vaan Hän jakaa ne meidän kanssamme. Kun Hän seisoo Isän edessä, hän sanoo: ”Olen tuonut ystäväni mukanani jakamaan sinun liittosi siunauksia. Kun he seisovat sinun edessäsi, he seisovat minussa. Niinpä minun vanhurskauteni on heidän. Heidän anteeksiantamuksensa tulee voimaan meidän liitossamme, Isä”.

Kiitos Jumalan, että Hän valitsi meidät pitämään liittonsa Hänen kanssaan! Ihminen, joka on pitänyt liiton täydellisesti, pyytää meitä tulemaan Hänessä liitonsuhteeseen Isän kanssa. Kun vastaamme myönteisesti, vaellamme itse Kristuksen omassa Hengessä. Juuri tätä Hesekiel ennusti sanoessaan: ”Ja minä annan teille uuden sydämen, ja uuden hengen minä annan teidän sisimpäänne. … Henkeni minä annan teidän sisimpäänne ja vaikutan sen, että te vaellatte minun käskyjeni mukaan, noudatatte minun oikeuksiani ja pidätte ne”(Hes.36:26 - 27).

Jotkut uskovat yrittävät täyttää Jumalan käskyjä. He ajattelevat: ”Minun pitää lukea enemmän Raamattua, rukoilla enemmän, evankelioida enemmän.” Jos ajattelet tällä tavalla, et elä Uuden Liiton alla, elät Mooseksen laissa. Se on aivan surkeaa, koska et koskaan pysty pitämään koko lakia. Kun rikot lain yhdessä kohdin, rikot sen kokonaan.

Kun tulet Kristuksen luokse, Jumalan Uuden Liiton ilmestys saa sinut ymmärtämän. Sinun ei tarvinnut saada käskyä etsiä Jumalan kasvoja, jakaa hyvää uutista Kristuksesta naapurillesi, tuntea vapautta siinä yhdessä, joka suoritti kaiken täydellisesti sinun puolestasi. Hänen luontonsa alkoi muuttaa sinun luontoasi, ja sinä teit näitä asioita ilo sydämessäsi!

samedi 20 septembre 2014

PÄÄMÄÄRÄINEN SYDÄN by Nicky Cruz

Kun Jumala vapauttaa kansansa, hän tekee paljon enemmän kuin vain pelastaa meidät: Hän eheyttää meidät. Mitä ikinä saatana on varastanut, sen Jumala antaa takaisin. Minkä ajan me olemme tuhlanneet syntiin, Hän antaa meille takaisin rakkaudessaan. Maailman meihin kohdistamat lyönnit Hän parantaa ihmeellisellä armollaan.

Tällaista Jeesusta me palvomme, Vapahtajaa, joka kuoli, että me saisimme elää!

Tällaisen sanoman me viemme maailmalle, joka on edelleen synnin sitoma.

Tämä todistus on kertomisen arvoinen, ainoa asia, joka oikeasti on tärkeä.

Miksi emme voi huutaa sitä katoilta? Miten voimmekaan antautua hetken apatiaan kaiken sen jälkeen, mitä Jumala on tehnyt meille? Miten voimme elää penseässä intohimossa ja innossa, vaikka tiedämme, mitä tiedämme, ymmärrämme, mitä ymmärrämme saatanasta ja hänen valheistaan, sen jälkeen kun olemme kokeneet ehdottoman anteeksiantamuksen, jonka Jeesus tuo?

Kuinka kukaan voi olla hiljaa?

Sen jälkeen kun Jeesus tuli minun sydämeeni, elämäni pakkomielle on ollut pelastaa kadotettuja sieluja! Sillä hetkellä Jeesus poltti minun sydämeeni pakkomielteen, leimuavan intohimon niistä, jotka tarvitsevat Vapahtajaa. Se on tuli, joka ei ole koskaan hiipunut, ei koskaan väsynyt, ei koskaan lannistunut. Veri, joka virtaa suonissani, joka ajaa minua ihanasti eteenpäin, päivä päivältä, kuukausi kuukaudelta, vuosi vuodelta. Minun sydämeni pursuaa Jumalan rakkauden ja uskollisuuden sanomaa, ja minä tahdon vain tehdä tämän: jakaa totuutta toisille.

Joku kerran kysyi minulta: ”Mikä on suurin ihme, minkä olet nähnyt?” Minun ei tarvinnut hetkeksikään pysähtyä miettimään vastausta: ”Kun Jumala kurottaa sydämen syntiin ja korvaa sen rakkaudella, se on Jumalan suurin ihme.” Näen sen tapahtuvan joka päivä, ja joka kerta se on yhtä aito ja voimallinen minulle, kuin päivänä, jolloin koin sen itse.

__________
Nicky Cruz, kansainvälisesti tunnettu evankelista ja tuottoisa kirjailija, kääntyi Jeesuksen Kristuksen luokse väkivallan ja rikoksen elämästä kohdattuaan David Wilkersonin New Yorkissa v. 1958. Hänen dramaattinen kääntymiskertomuksensa julkaistiin ensi kerran David Wilkersonin kirjassa Risti ja Linkkuveitsi ja myöhemmin hänen omassa suosikkikirjaksi muodostuneessa Juokse poika, juokse.

vendredi 19 septembre 2014

LES JUGEMENTS DU SEIGNEUR SONT VRAIS

L'amour de David pour le Seigneur ne s'est jamais refroidi parce qu'il avait du respect pour chaque mot. “La crainte de l'Éternel est pure, elle subsiste à toujours ; Les jugements de l'Éternel sont vrais, ils sont tous justes. Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin ; Ils sont plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons. Ton serviteur aussi en reçoit instruction ; Pour qui les observe la récompense est grande” (Psaumes 19:9-11). “Ton serviteur aussi en reçoit l'instruction.” Qui va instruire toutes ces brebis trompées à qui leurs bergers ne disent pas la vérité ? Ils disent que les prédications sur le jour du jugement sont des prédications négatives, de fausses prophéties, mais David et les prophètes les considéraient comme du miel !

La chose la plus douce et la plus miséricordieuse que Dieu fait aujourd'hui pour Son peuple est d'envoyer encore des prophètes sans peur et des sentinelles pour réveiller l'Eglise et instiller la crainte de Dieu. Comme le son de “Fuyez la colère de Dieu” est doux. Du miel ! “Sans sainteté, personne ne peut voir Dieu.” Du miel ! “Si tu ne te repens pas, tu mourras dans ton péché.” Du miel ! “La terre et toutes les œuvres qu'elle renferme seront brûlées !” Du miel ! Je crois que l'on peut dire avec Jérémie : “J'ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées ; Tes paroles ont fait la joie et l'allégresse de mon cœur ; Car ton nom est invoqué sur moi, Éternel, Dieu des armées !” (Jérémie 15:16).

Jésus a averti : “Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé” (Matthieu 24:13). Cela parle de ceux dont l'amour ne s'atténue jamais, mais au contraire continue de croître et de persévérer au travers de toutes les épreuves. Timothée relie cela à nos attitudes envers la saine doctrine : “Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine... détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.” (2 Timothée 4:3-4). Une grande résistance envers la doctrine pure et incorruptible se développe en effet dans ces tous derniers temps. La saine doctrine transforme ceux qui l'écoute en l'image de Christ, mais beaucoup ne la laisseront pas faire : ils ne le supporteront pas. Il va y avoir un rejet très répandu des appels à la sainteté et des avertissements prophétiques (voir 2 Thessaloniciens 2:10-12).

Des milliers de chrétiens seront tellement froids à minuit que même les jugements qui s'abattront ne les ramèneront pas à Dieu. Jérémie pleure pour son peuple : “Tu les frappes, et ils ne sentent rien ; Tu les consumes, et ils ne veulent pas recevoir instruction” (Jérémie 5:3). Nous avons cet avertissement de Pierre : “Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté. Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ (2 Pierre 3:17-18). Ne te laisse pas entraîner par le péché, par des fausses doctrines ou par de la colère envers la Parole !

jeudi 18 septembre 2014

DU MIEL VENANT DU CIEL

Nous devons apprendre à accueillir chaque parole venant de Lui comme du miel venant du Ciel. On peut mesurer l'amour de n'importe quel croyant pour son Seigneur en fonction du respect qu'il accorde à chaque parole qui vient de la bouche de Dieu. Un prédicateur a dit une fois : “Je ne peux pas servir un Dieu en colère ! Je ne prêcherai rien d'autre que des encouragements, aucun reproche. Dieu est amour ! Assez de lamentations et de malheurs !” Cet homme ne savait rien du miel de Dieu.

Le Seigneur a ordonné à Ézéchiel : “Fils de l'homme, tiens-toi sur tes pieds, et je te parlerai... je t'envoie vers les enfants d'Israël, vers ces peuples rebelles, qui se sont révoltés contre moi ; eux et leurs pères ont péché contre moi, jusqu'au jour même où nous sommes. Ce sont des enfants à la face impudente et au cœur endurci...Et toi, fils de l'homme, écoute ce que je vais te dire ! Ne sois pas rebelle, comme cette famille de rebelles ! Ouvre ta bouche, et mange ce que je te donnerai !Je regardai, et voici, une main était étendue vers moi, et elle tenait un livre en rouleau. Il le déploya devant moi, et il était écrit en dedans et en dehors ; des lamentations, des plaintes et des gémissements y étaient écrits” (Ézéchiel 2:1,3-4,8-10).

Les gémissements de Dieu était du miel pour les prophètes. “Ne sois pas rebelle.” Comment Ézéchiel pouvait-il être rebelle ? En ne prêchant pas la vérité au sujet du jugement que Dieu lui avait révélé. “Une main était étendue vers moi.” Cette main était la main de Dieu ! La main de Dieu tenait un rouleau, écrit des deux côtés avec des “lamentations, des plaintes et des gémissements”, tous écrits de la main de Dieu. Que devait faire Ézéchiel avec ces paroles dures de la part de Dieu ? On lui a dit de les manger ! De nourrir son ventre avec ! “Il me dit : Fils de l'homme, mange ce que tu trouves, mange ce rouleau, et va, parle à la maison d'Israël !J'ouvris la bouche, et il me fit manger ce rouleau. Il me dit : Fils de l'homme, nourris ton ventre et remplis tes entrailles de ce rouleau que je te donne ! Je le mangeai, et il fut dans ma bouche doux comme du miel.” (Ézéchiel 3:1-3).

C'était de la nourriture venant du ciel, de la manne imbibée de miel ! “remplis tes entrailles de ce rouleau que je te donne.” Les entrailles représentent ici le cœur et le fait de le manger représente le fait de le prendre à cœur, d'y faire attention ! “ Je le mangeai, et il fut dans ma bouche doux comme du miel.”

Jérémie dit que tous les anciens prophètes ont annoncé le jugement et les gémissements. “Les prophètes qui ont paru avant moi et avant toi, dès les temps anciens, ont prophétisé contre des pays puissants et de grands royaumes la guerre, le malheur et la peste” (Jérémie 28:8). Tous les prophètes ont vécu des paroles sortant de la bouche de Dieu, des paroles tristes autant que des réjouissantes. Ils les ont toutes prises comme du miel !

mercredi 17 septembre 2014

LA PREPARATION DE SION

Pierre a reçu des avertissements étonnants afin de réveiller les esprits, de rappeler à la mémoire les avertissements des prophètes (voir 2 Pierre 3:1-2). Pierre continue en disant : “dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant [enseignant, prêchant] : Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création.” (2 Pierre 3:3-4). Pierre qualifie ces moqueurs de menteurs ! Les choses ne sont pas comme un “train-train quotidien” depuis le commencement de la création ! Ces prédicateurs ignorent volontairement les jugements passés de Dieu. “Ils veulent ignorer... que par ces choses le monde d'alors périt, submergé par l'eau,” (2 Pierre 3:5-6).

C'est une accusation sérieuse de la part de Pierre ! Il dit : “Ils savent qu'il y a eu un jour un prédicateur de la justice, appelé Noé, qui a averti pendant 120ans que le jugement allait venir. Ils savent que Dieu a déjà montré au monde qu'Il jugera la méchanceté et la violence. Ils savent que Dieu a envoyé un flot impétueux et qu'Il a détruit tout ce qui respirait sur Terre !” Nous avons des enseignants et des faux prophètes qui savent que la Bible est pleine de mises en garde, pleine d'exemples sur la façon dont Dieu juge le péché (par exemple la destruction de Sodome), mais ils les ignorent volontairement. Pourquoi ? Parce qu'ils marchent tous selon leurs propres convoitises ! Leur désir d'être accepté et populaire les a rendu volontairement aveugle à tous les justes jugements de Dieu.

Ces prédicateurs prêchent un message qui est complètement à l'opposé du message de Pierre et des apôtres. Pierre a donné cet avertissement : “Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera. C'est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix” (2 Pierre 3:13-14).

Pourquoi avons-nous été épargnés jusqu'à présent ? Pour la même raison que Dieu a attendu patiemment pendant 120 ans à l'époque de Noé : “lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction [préparation] de l'arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c'est-à-dire huit, furent sauvées à travers l'eau” (1 Pierre 3:20). Le Seigneur ne prend pas plaisir à la mort des méchants. Même maintenant, “il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.” (2 Pierre 3:9).

Dieu attend maintenant à cause de la préparation de Sion. Son peuple saint des derniers jours. Il déverse son Esprit Saint, appelant un peuple entièrement donné à Lui, sans tache ni ride et irrépréhensible.

mardi 16 septembre 2014

DE QUEL PAYS ES-TU ?

D'après la Parole de Dieu, les chrétiens doivent vivre chaque jour comme si la fin de toutes choses était proche. Nous devons attendre Sa venue, éveillés et appliqués, comme des serviteurs qui attendent le retour de leur maître après un long voyage. Nous devons nous réjouir du fait que nous allons quitter cette terre pour revêtir nos corps nouveaux. Nous devrions toujours être impatients d'être avec le Seigneur.

Dans l'épître de Pierre, il met en garde : “Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu'elle renferme sera consumée. Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l'avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront ! Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera.” (2 Pierre 3:10-13).

D'après le texte grec original, le verset 11 peut être traduit : “A la lumière du fait que tout doit se dissoudre, de quel pays es-tu ?” Es-tu de cette Terre, qui va se dissoudre ? Ou bien es-tu un citoyen de la Sion céleste, la Cité bâtie par Dieu ? Pierre nous dit que la connaissance que Dieu nous donne de la destruction du ciel et de la terre devrait nous encourager à vivre en étant saint, sans nous accrocher au monde. Pierre continue ensuite en disant que nous ne devons pas craindre la destruction à venir, mais nous devons l'attendre et l'anticiper, en gardant nos vêtements sans tache ! “C'est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix.” (3:14).

Si Pierre était ressuscité et qu'il visitait l'Amérique aujourd'hui, il serait abasourdi par toutes les prédications à l'eau de rose des prophètes ramollis ! Il demanderait : “Pourquoi ne préviennent-ils pas le peuple de la destruction qui vient ? Dieu m'a donné ce message directement de la part du Saint-Esprit ! Pourquoi ne le croient-ils pas ? Pourquoi cela ne les pousse-t-il pas à vivre dans la sainteté avec ces avertissements ? Ne savent-ils pas que Jésus a donné le même avertissement quand Il a dit : “Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées.” (Matthieu 24:29).

lundi 15 septembre 2014

UNE ALLIANCE PARFAITE by Gary Wilkerson

“En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu'il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple” (Hébreux 2:17).

Je me suis toujours interrogé au sujet d'une expression de ce verset : “Il a dû.” Ce passage parle de Jésus bien sûr. Pourquoi Jésus devrait-Il faire quoi que ce soit ? Il est Dieu. Nous lisons qu'Il a choisi de venir sur Terre, choisi de guérir, choisi d'aimer tous ceux qui L'entouraient. Alors, pourquoi ce passage dit-il qu'il a dû faire ce qu'Il a fait, devenir homme et servir de sacrifice vivant pour nos péchés ? N'aurait-Il pas pu simplement déclarer depuis les cieux : “Je vais envoyer des anges pour apporter la rédemption à l'humanité ? Voilà un des rares exemples dans l’Écriture où le Seigneur se trouve à faire quelque chose qui lui a été ordonné. Pourquoi ?

Nous savons tous que, sous la Nouvelle Alliance, nos péchés sont couverts par le don de grâce du Christ. Mais, qu'est-ce qu'une alliance ? C'est un arrangement entre deux parties ou plus, où chacune est tenue de remplir certains termes. Il y a de nombreuses sortes d'alliances, comme le mariage, où deux personnes deviennent une seule entité. Certains contrats légaux sont des alliances d'affaire quand, par exemple, deux propriétaires conjuguent leurs efforts pour un profit mutuel. Les traités de paix entre plusieurs nations sont des alliances où des Etats en guerre s'accordent pour cesser les hostilités et tirer profit les uns des autres d'une autre façon.

Tout au long de la Bible, nous voyons Dieu faire des alliances avec Son peuple. Dans chaque cas, Il a dit : “Voilà ce que Je vais faire pour ma part. Tant que tu rempliras ta part, voilà les bénédictions et les profits qui seront tiens.” Dieu a toujours rempli Sa part de ces alliances, mais l'homme n'en a jamais été capable. Il a constamment failli à remplir sa part dans chacune des alliances.

Le Seigneur avait prévu tout cela et, depuis le tout début, Il avait fait des plans pour mettre en place une alliance parfaite qui ne pourrait pas être rompue. Il allait mettre en place une alliance qui ne ressemblerait à aucune des précédentes, avec une seule disposition : une sécurité pour qu'aucun des deux côtés ne puisse rompre l'alliance.

Il l'a fait en faisant alliance, non avec l'homme, mais avec un Homme : Jésus. De nombreux chrétiens pensent que la Nouvelle Alliance est exclusivement un accord entre Dieu et l'homme, mais ce n'est pas vrai. C'est une alliance entre le Père et Son Fils. Dieu a choisi Christ pour faire alliance avec Lui. Pas Adam, pas Noé, pas toi, pas moi.

Jésus Lui-même est la garantie que l'Alliance sera tenue. N'importe quel autre homme échouerait, mais Jésus garde parfaitement l'Alliance. Voilà notre sécurité !

samedi 13 septembre 2014

PLUS PROFOND, PAS PLUS ETENDU by Jim Cymbala

Les choses de Dieu ont un contour délimité puisqu’elles sont préservées dans une enveloppe écrite de vérité. Mais comme pour un puits sans fond, personne n'a jamais pu concevoir les profondeurs de la vérité de Dieu.

Entrer dans la puissance de l'évangile, ou de la prière, ou du Saint-Esprit, ou de l'amour divin, c'est plonger toujours plus profondément dans le puits de Dieu. Tous les hommes et femmes que Dieu a utilisé sont allés dans ce vaste réservoir.

Mais la tendance actuelle est de simplement patauger un peu dans la vérité pendant un moment...puis de sauter en dehors du puits, sur le sol qui l'entoure. “Regarde : Dieu accomplit quelque chose de nouveau !” proclament les gens. En l'espace de 6 mois, la nouveauté s'épuise et ils sautent sur un nouveau carré d'herbe. Ils passent toute leur vie à sautiller d'un côté à l'autre du puits de Dieu, sans jamais sonder réellement les profondeurs de l'eau vive qui est à l'intérieur.

A l'intérieur du puits, il n'y a pourtant pas de raison de vouloir le quitter ni de sauter à l'extérieur. Qui pourra jamais concevoir la plénitude de l'amour de Dieu ? Qui pourra jamais épuiser la richesse de sa miséricorde en faveur des êtres humains déchus ? Qui pourra jamais comprendre la réelle puissance de la prière ?

Plus particulièrement depuis les années soixante, des modes sont venues puis sont reparties dans les églises d'Amérique du Nord, simplement pour être remplacées par de nouvelles modes. Léonard Ravenhill, le prédicateur de réveil et auteur en Angleterre m'a dit peu avant de mourir : « les gens disent que l'église, “grandit et s'étend” aujourd'hui. Oui, elle fait 15 km de diamètre maintenant, mais à peu près 1 cm de profondeur ».

Si nous nous aventurons dans un gymnase, nous risquons fort de rencontrer des hommes qui ressemblent à des super-stars dans leurs belles baskets de marque. Le seul problème, c'est qu'ils ne peuvent pas mettre un seul ballon dans le panier. Ils ont tout l'équipement dernier cri, mais ils sont incapables de jouer au basket.

En tant que peuple de Dieu, nous avons tout l'équipement dont nous avons besoin : il est disponible depuis deux mille ans. Dieu nous a donné tout ce qui était nécessaire pour marquer des points et remporter des victoires en Son nom. Alors allons de l'avant avec une pleine confiance dans ce que nous avons reçu.

Rien de ce qui concerne Dieu ne va changer. Demain, Il ne sera pas plus désireux de nous aider, d'aider nos familles et nos églises qu'Il ne l'est aujourd'hui. Si nous nous emparons simplement de Ses promesses, nous allons Le voir faire des choses que nous n'aurions jamais imaginées ou demandées, tout comme Il l'a fait dans le Nouveau Testament.

__________
Jim Cymbala a ouvert l'église de Brooklyn Tabernacle avec moins de vingt membres dans un petit immeuble délabré dans un quartier difficile. Étant né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson et un intervenant régulier aux conférences d'Expect Church Leadership organisées par World Challenge dans le monde entier.

vendredi 12 septembre 2014

L’ESPRIT DE L’ETERNEL LE METTRA EN FUITE

Ceux qui ne prient pas, qui ne sont pas prêts, ne tiendront pas au jour du jugement qui vient. Ils seront complètement dominés par les hordes démoniaques ! Dans Apocalypse 6:17, cette question est posée : “car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ?” Chaque enfant de Dieu qui sera proche de Lui pendant ces temps pourra tenir. “C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté” (Éphésiens 6:13). “Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l'allégresse” (Jude24).

“Quand l’ennemi viendra comme un fleuve, L’esprit de l’Eternel le mettra en fuite.” (Esaïe 59:19). Parfois, tu peux être attaqué de façon inattendue. Tu es là, te prélassant dans Sa lumière, te réjouissant et Le remerciant quand soudain, tu es complètement submergé. Ce peut être par ton caractère parce que Satan te provoque. Ce peut être la peur qui vient tel un flot soudain et inattendu. Ce peut être la maladie qui te met à terre et te prive de ta force. Ce peut aussi être une ancienne convoitise que tu pensais vaincue. Tu ne l'as pas cherché, mais soudain cela se produit ! Ou bien cela peut être le blues, la dépression. Tu ne sais même pas ce qui en est la cause, mais tu en es soudain submergé.

Mais avec David, nous pouvons dire : “De ma voix, je crie à l'Éternel ; de ma voix, je supplie l'Éternel. Je répands devant lui ma plainte, je déclare ma détresse devant lui. Quand mon esprit était accablé en moi, toi tu as connu mon sentier. Sur le chemin par lequel je marchais, ils m'ont caché un piège. Regarde à droite, et vois ; il n'y a personne qui me reconnaisse ; tout refuge est perdu pour moi ; il n'y a personne qui s'enquière de mon âme. J'ai crié vers toi, Éternel ! j'ai dit : Tu es mon refuge, ma part dans la terre des vivants. Sois attentif à mon cri, car je suis très-misérable ; délivre-moi de mes persécuteurs, car ils sont plus forts que moi. Fais sortir mon âme de la prison, pour célébrer ton nom. Les justes m'environneront, parce que tu m'auras fait du bien.” (Psaumes 142).

jeudi 11 septembre 2014

COMME LA ROSEE VENANT DU CIEL

En étudiant les prophètes, nous pouvons découvrir où nous en sommes dans les prophéties. Nous nous trouvons dans Esaïe 26 et dans Deutéronome 4:30-31 qui dit : “Au sein de ta détresse, toutes ces choses t'arriveront. Alors, dans la suite des temps, tu retourneras à l'Éternel, ton Dieu, et tu écouteras sa voix ; (car l'Éternel, ton Dieu, est un Dieu de miséricorde), qui ne t'abandonnera point et ne te détruira point : il n'oubliera pas l'alliance de tes pères, qu'il leur a jurée.” Ces versets sont pour les derniers temps : notre temps !

L'Amérique a été fondée pour être une terre de justice. Dieu nous a béni et nous a montré Ses bontés mais notre nation n'a pas reconnu la puissance de Dieu et Son œuvre à notre égard. A cause de cela, Dieu va envoyer de brusques jugements : “Mon âme te désire pendant la nuit [les derniers temps], Et mon esprit te cherche au dedans de moi ; Car, lorsque tes jugements s'exercent sur la terre, Les habitants du monde apprennent la justice” (Esaïe 26:9). Une nuit de jugement est venue dans cette vision prophétique d'Esaïe et le peuple a vu cette obscurité s'abattre. Ils se sont tournés vers le Seigneur et L'ont recherché de tout leur cœur.

Dieu est en train de lever un reste qui prie et qui œuvre. “Comme une femme enceinte, sur le point d'accoucher, Se tord et crie au milieu de ses douleurs, Ainsi avons-nous été, loin de ta face, ô Éternel ! Nous avons conçu, nous avons éprouvé des douleurs, Et, quand nous enfantons, ce n'est que du vent : Le pays n'est pas sauvé, Et ses habitants ne sont pas nés. Que tes morts revivent ! Que mes cadavres se relèvent ! -Réveillez-vous et tressaillez de joie, habitants de la poussière ! Car ta rosée est une rosée vivifiante, Et la terre redonnera le jour aux ombres” (Esaïe 26:17-19). Voilà une femme criant au milieu de ses douleurs.

Cette femme est l'Eglise vivante venant d'une église morte ! Et nous sommes des centaines. Ces quelques dernières années, il y avait quelque chose qui essayait de naître, un cri de douleur spirituelle. Tu voulais être délivré, alors tu allais çà et là, recherchant la délivrance mais tu ne récoltais que du vent et des doctrines contradictoires. Pourtant ton cœur s'était réveillé et tu as été ressuscité ! “ tes morts revivent.” Tu t'es réveillé et maintenant tu chantes un chant nouveau : “ta rosée est une rosée vivifiante.” Il y a sur toi la gloire du Seigneur, comme la rosée venant du ciel, grâce à la lumière. “Rosée vivifiante” peut être traduit : “née d'une lumière surnaturelle.” Dieu t'a amené à la lumière de Sa glorieuse Parole. Tu es réveillé et tu chantes parce que tu as été ressuscité d'entre les morts, avec une fraîche lumière de Sa Parole, chaque jour, comme la rosée.

mercredi 10 septembre 2014

DIEU EST EN TRAIN D'APPELLER UN RESTE

Les prophètes de l'Ancien Testament ont prédit que, dans les derniers temps, quand les calamités s'abattront, Dieu va appeler un reste à être proche de Lui. Un des prophètes, Daniel, a compris l'horloge divine de son époque parce qu'il avait étudié les prophètes du passé. “moi, Daniel, je vis par les livres qu'il devait s'écouler soixante-dix ans pour les ruines de Jérusalem, d'après le nombre des années dont l'Éternel avait parlé à Jérémie, le prophète. Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir à la prière et aux supplications, en jeûnant et en prenant le sac et la cendre” (Daniel 9:2-3).

En étudiant les prophéties de Jérémie, Daniel a découvert que les soixante-dix années d'exil pour Israël touchaient à leur fin. Jérémie 29:10-11 dit : “Mais voici ce que dit l'Éternel : Dès que soixante-dix ans seront écoulés pour Babylone, je me souviendrai de vous, et j'accomplirai à votre égard ma bonne parole, en vous ramenant dans ce lieu. Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance.”

Pourquoi Daniel ne se réjouissait-il pas ? Pourquoi ne s'est-il pas simplement emparé de cette promesse par la foi et n'a-t-il pas simplement attendu ? Pourquoi a-t-il commencé à pleurer, prier et jeûner, et à s'asseoir vêtu d'un sac ? Parce qu’il a vu qu'il y avait aussi une condition pour que toutes ces bonnes choses puissent se produire. Oui, Dieu avait promis de les délivrer, de leur faire du bien mais voilà les verset 12-14 du même chapitre : “Vous m'invoquerez, et vous partirez ; vous me prierez, et je vous exaucerai. Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. Je me laisserai trouver par vous, dit l'Éternel, et je ramènerai vos captifs ; je vous rassemblerai de toutes les nations et de tous les lieux où je vous ai chassés, dit l'Éternel, et je vous ramènerai dans le lieu d'où je vous ai fait aller en captivité.”

Le péché ou le fait de se désintéresser peuvent contrecarrer les promesses de Dieu. Daniel a découvert par les avertissements de Moïse dans le Deutéronome qu'Israël serait dispersé à cause de son péché, mais il a aussi vu la promesse qu'il pouvait être délivré. “C'est de là [la captivité] aussi que tu chercheras l'Éternel, ton Dieu, et que tu le trouveras, si tu le cherches de tout ton cœur et de toute ton âme” (Deutéronome 4:29).

mardi 9 septembre 2014

LA PUISSANCE DANS LA PRIERE

Dieu est impatient de nous montrer que nous sommes puissants par la prière !

“Élie monta au sommet du mont Carmel ; et, se penchant contre terre, il mit son visage entre ses genoux, et dit à son serviteur : Monte, regarde du côté de la mer. Le serviteur monta, il regarda, et dit : Il n'y a rien. Élie dit sept fois : Retourne. A la septième fois, il dit : Voici un petit nuage qui s'élève de la mer, et qui est comme la paume de la main d'un homme” (1 Rois 18:42-44).

Élie était un être humain et il connaissait les même choses que nous : les mêmes craintes, les mêmes désirs, les mêmes espoirs et désespoirs, les mêmes besoins, pourtant, ses prières s'accompagnaient de résultats ! Dieu nous montre ici ce que nous devons faire dans chaque crise : Courir à Lui ! Continuer avec persévérance ! Prier pour que les portes s'ouvrent et se ferment ! Élie a prié avec ferveur et il a continué à prier et à attendre jusqu'à ce que le Seigneur réponde. Sept fois il a envoyé son serviteur regarder l'horizon pour chercher le moindre petit signe.

Aujourd'hui, après un ou deux temps de prière, nous abandonnons et nous nous fâchons contre Dieu. Nous disons : “Ça ne marche pas pour moi. Je prie et mon mari et moi continuons à avoir des problèmes. Je n'ai toujours pas ce dont j'ai besoin.”

Il est clair que les gens ne prient pas parce qu'ils ne croient pas que ça marche. Ils ne savent pas ce que persévérer dans la prière signifie : retourner encore et encore face contre terre, comme Élie. Nous appelons ça : “s'emparer de Dieu.” Dans l'Ancien Testament, le terme employé est “lutter avec Dieu.” La prière de Jacob était : “Je ne te laisserai point aller, que tu ne m'aies béni” (Genèse 32:26). L'attente et les délais ont un but : nous rendre semblable à Christ. On ne peut pas passer beaucoup de temps dans Sa présence sans apprendre à Le connaître. Plus la réponse tarde à venir, plus tu pries avec ardeur, et plus Il devient important, moins les réponses le deviennent. D'une façon ou d'une autre, tu es gagnant !

lundi 8 septembre 2014

AFFRONTER DES JOURS DIFFICILES by Gary Wilkerson

“Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles...aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là” (2 Timothée 3:1-5).

Paul parle ici de gens qui vont à l'église mais il les décrit comme ayant seulement l'apparence de la piété. Paul dit de ces chrétiens qu'ils sont : “apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité” (3:7). En d'autres termes, ils écoutent tous les enseignements de l'Evangile, mais ils ne les prennent pas à cœur. Paul dit que cela les prive de toute puissance parce qu'ils “s'opposent à la vérité” (3:8).

Il est possible que nous n'ayons jamais à affronter les mêmes épreuves que les croyants de l'époque du Nouveau Testament, mais Dieu nous donne toujours la même puissance qui y voyons décrite. Nous allons sûrement affronter nos propres épreuves parce que nous ne sommes pas à l'abri de ce qui vient sur le monde. Mais ces souffrances peuvent produire en nous une puissance telle que nous ne l'avons jamais vue avant.

C'est pour cette raison que nous ne pouvons plus nous contenter plus longtemps d'être “normal” dans notre foi. Pense au nombre sans cesse croissant d'incroyants dans notre monde. Chacun représente une âme destinée à l'enfer, une âme pour laquelle Jésus est mort. Ce nombre à lui seul nous appelle à nous élever au-dessus du christianisme “normal”, pour proclamer l'Evangile de Christ sans crainte ni gêne. Cela demande Sa puissance, qui ne peut pas être obtenue par nos propres mérites. Elle n'est reçue que par Sa grâce.

J'ai souvent paraphrasé Léonard Ravenhill mais il convient de reprendre le commentaire suivant : “Le christianisme d'aujourd'hui est tellement en dessous de la normalité que si un chrétien commençait à agir comme un chrétien normal du Nouveau Testament, il serait considéré comme anormal.”

Dis-moi, agis-tu en fonction de la Parole de Dieu que tu entends ? Ou bien y a-t-il une grande différence entre la puissance de Christ et ta vie ? Prie avec moi : “Seigneur, je suis fatigué de me contenter du christianisme normal. Touche ma vie avec Ta puissance céleste. Je suis un vase vide : remplis-moi de Ta puissance ! Quel qu'en soit le coût, Seigneur, conduits-moi où Tu veux que j'aille.” Prie ainsi et tu vas voir Sa puissance libérée dans ta vie !

samedi 6 septembre 2014

NOUS DEVONS PRIER by Carter Conlon

Le livre des Juges décrit un temps où Israël, le peuple de Dieu qui était appelé à être un témoignage surnaturel sur la Terre, a commencé à considérer avec légèreté Sa présence. Ils ont refusé de marcher honnêtement avec Dieu et sont devenus désinvoltes dans leur façon d'adorer, quand ils n’abandonnaient pas tout simplement l’adoration.

Agir avec fausseté envers Dieu conduit toujours à un manque de puissance, qui fini par laisser le champ libre aux ennemis de notre société. Par ennemis, je désigne ceux qui ne connaissent pas Dieu, qui n'ont aucun désir de Le connaître et qui ne veulent pas entendre parler de quoi que ce soit qui soit en relation avec Lui. Toi et moi, nous vivons à une époque très similaire de cette période de l'Ancien Testament.

C'est pendant la récolte que les ennemis d'Israël, en l’occurrence les madianites, sont venus pour dévorer tout ce qui avait été récolté par le peuple de Dieu (voir Juges 6:2-3). Ils avaient l'intention d'amener les israélites à un tel point de pauvreté qu'ils ne seraient plus capables d'accomplir le rôle que Dieu leur avait donné sur Terre. Sachant qu'ils étaient largement en infériorité numérique face à l'ennemi, que l’Écriture nous décrit comme ayant été si nombreux qu'ils couvraient la terre comme du sable, les enfants d'Israël ont commencé à crier à Dieu, comme on commence aussi à le voir à notre époque.

Dieu entend le cri d'une seule mère dont les enfants sont dans la rue. Le cri d'un père qui ne sais pas comment il va subvenir aux besoins de sa famille. Il entend les cris de ceux qui lisent les actualités et qui voient les crimes affreux qui deviennent quotidiens dans cette génération.

Mon cher ami, nous devons prier ! Le jour et l'heure demandent à ceux d'entre nous qui connaissons encore la grâce de Jésus Christ de commencer à intercéder pour le pays. Je crois que seul un réveil en profondeur du peuple de Dieu peut offrir une saison de répit aux jours sombres qui nous attendent. Combien il serait merveilleux si, dans les registres du Ciel, 2014 était l'année où toi et moi commencions à prier pour le peuple de ce pays avec une foi et une intensité que seul Dieu peut nous donner !

__________
Carter Conlon a rejoint l'équipe pastorale de Times Square Church en 1994, sur l'invitation du pasteur fondateur David Wilkerson. Il a été nommé Pasteur Senior en 2001. C'est un responsable fort et plein de compassion qui est un intervenant fréquent lors des Expect Church Leadership Conferences menées par World Challenge dans le monde entier.

vendredi 5 septembre 2014

NOUS AVONS DE LA PUISSANCE DANS LA PRIERE

De nombreux chrétiens prient peu, parce qu'on leur a enseigné “de s'emparer de toutes choses par la foi.” Nous prêchons aussi la foi ici, à Times Square Church, mais pas en excluant la prière. Nous enseignons l'obéissance, la repentance, la Parole, la foi, et la prière ! Certains disent : “Pourquoi prier ? Pourquoi demander quelque chose à Dieu alors qu'Il l'a déjà promis ? S'Il sait déjà ce dont nous avons besoin avant même que nous ne le demandions, pourquoi demander ?” Certains enseignent même : “Si tu demandes ce qu'Il a déjà promis, c'est de l'incrédulité. Proclame simplement la promesse puis attend calmement, il n'est pas nécessaire de prier pour ce sujet.”

Abraham avait reçu la promesses certaine de devenir une nation puissante. Dieu lui avait déjà fait cette promesse : “car tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi ... Je rendrai ta postérité comme la poussière de la terre” (Genèse 13:15-16). Dieu avait promis de bénir ceux qui le bénirai et de maudire ceux qui le maudirait. Abraham avait tellement de foi que Dieu le lui a imputé à justice : “Abram eut confiance en l'Éternel, qui le lui imputa à justice” (Genèse 13:15-16). Voilà un homme de Dieu, assuré des promesses de Dieu et plein de foi. Pourtant, il courait à l'autel encore et encore pour prier (voir Genèse 12:8 et Genèse 13:4). Nous voyons donc que ni sa foi, ni les promesses de Dieu ne remplaçaient la prière.

Moïse lui aussi attachait plus de valeur à son intimité avec Dieu qu'à n'importe quelle bénédiction. Regarde-le debout au sommet de la colline avec ses bras maintenus en l'air par Aaron et Hur ! Dieu avait déjà promis la défaite des amalécites et la victoire pour Israël. Pourtant, Moïse est allé sur la colline crier à Dieu avec les mains levées. “Moïse bâtit un autel, et lui donna pour nom : l'Éternel ma bannière” (Exode 17:15).

Nous sommes comme des athées dans ce domaine de la prière, comparés à l'église primitive. Beaucoup considèrent aujourd'hui la prière dans le lieu secret comme un travail pénible et ennuyeux, alors ils ne le font qu'occasionnellement. Peux-tu imaginer un mari et sa femme vivant dans la même maison, ne se parlant quasiment jamais, mais parlant pourtant comme s'ils étaient intimes lorsqu'ils sont en public ? C'est ainsi que certains traitent notre cher Seigneur ! La prière, la prière cachée dans le lieu secret, est l'arme la plus puissante que Dieu ait donné à Son peuple. Pourtant, elle est négligée, dédaignée, et rarement utilisée.

Dieu est impatient de nous montrer que nous avons de la puissance dans la prière. Il nous donne ce glorieux rappel : “ La prière fervente du juste a une grande efficacité.” (Jacques 5:16).

jeudi 4 septembre 2014

UNE PAROLE PARTICULIÈRE VENANT DE LA PART DE DIEU

Pierre était en train de prier sur le toit (Actes 10:9) et, à plusieurs kilomètres de là, un autre homme, Corneille, priait également.. “Il y avait à Césarée un homme nommé Corneille, centenier dans la cohorte dite italienne. Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison ; il faisait beaucoup d'aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement. Vers la neuvième heure du jour, il vit clairement dans une vision un ange de Dieu qui entra chez lui, et qui lui dit : Corneille ! Les regards fixés sur lui, et saisi d'effroi, il répondit : Qu'est-ce, Seigneur ? Et l'ange lui dit : Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s'en est souvenu. Envoie maintenant des hommes à Joppé, et fais venir Simon, surnommé Pierre ; il est logé chez un certain Simon, corroyeur, dont la maison est près de la mer” (Actes 10:1-6). Quelles instructions détaillées !

Pendant ce temps, Pierre a eu une vision : “Et comme Pierre était à réfléchir sur la vision, l'Esprit lui dit : Voici, trois hommes te demandent,...pars avec eux sans hésiter, car c'est moi qui les ai envoyés” (Actes 10:19-20). Pierre s'est rendu dans la maison de Corneille et a rencontré un homme de prière. “Corneille dit : Il y a quatre jours, à cette heure-ci, je priais dans ma maison à la neuvième heure ; et voici, un homme vêtu d'un habit éclatant se présenta devant moi, et dit : Corneille, ta prière a été exaucée...Envoie donc à Joppé, et fais venir Simon, surnommé Pierre ; il est logé dans la maison de Simon, corroyeur, près de la mer. Aussitôt j'ai envoyé vers toi, et tu as bien fait de venir. Maintenant donc nous sommes tous devant Dieu, pour entendre tout ce que le Seigneur t'a ordonné de nous dire” (Actes 10:30-33). Le Saint-Esprit était tellement précis quand il a donné ces noms : “fais venir Simon, surnommé Pierre” (verset 32).

Dans tout le livre des Actes, nous lisons : “Dieu leur dit... Le Seigneur dit... Le Saint-Esprit dit... L'ange dit...” Le ciel n'était pas fermé. Ils recevaient clairement les pensées de Dieu, de façon très pratique, détaillée et claire. Mais la parole ne venait du Ciel qu'après beaucoup de prières, après s'être enfermé seul avec Dieu dans le lieu secret.

mercredi 3 septembre 2014

RECHERCHER LA FACE DU SEIGNEUR

Le livre des Actes est le récit d'hommes et de femmes saints, recherchant la face de Dieu. Du début jusqu'à la fin, il nous enseigne comment la prière pousse Dieu à agir. Que ce soit dans la chambre haute, dans les prisons, dans des maisons en secret en se cachant des autorités, ou dans la maison de Simon dans la rue qu'on appelle la droite, ils priaient ! Dès le matin et parfois toute la nuit, ils priaient sans cesse. Corneille priait toujours et Pierre priait sur le toit. Sur la plage, dans le temple ou dans le désert, ils criaient à Dieu continuellement. Ils passaient des heures et des jours, enfermés avec Dieu, jusqu'à ce qu'ils reçoivent la direction chère et détaillée. Et quels détails incroyables Dieu leur donnait !

Ananias était un homme de Dieu, un disciple dévoué à la prière. “Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananias. Le Seigneur lui dit dans une vision : Ananias ! Il répondit : Me voici, Seigneur ! Et le Seigneur lui dit : Lève-toi, va dans la rue qu'on appelle la droite, et cherche, dans la maison de Judas, un nommé Saul de Tarse. Car il prie, et il a vu en vision un homme du nom d'Ananias, qui entrait, et qui lui imposait les mains, afin qu'il recouvrât la vue” (Actes 9:10-12).

Écoute les instructions détaillées que Dieu lui a données. Il a nommé la maison, son propriétaire et l'homme pour lequel il devait prier. Puis Dieu a dit : “Il sait que tu viens. Il connaît même ton nom et il sait ce que tu vas faire lorsque tu entreras dans la pièce, parce que Je le lui ai dit.” Pourquoi le Seigneur a-t-il donné tant de détails à ce nouveau converti ? Parce qu'il priait ! Pendant trois jours Saul a jeûné et prié. Ce n'était pas : “Seigneur, que peux-Tu faire pour moi ?” Mais plutôt : “Seigneur, que veux Tu que je fasse ?”

Si Saul avait été sauvé à notre époque, il aurait été embrigadé dans un monde de battage médiatique et publicitaire, il aurait écrit un best-seller, il aurait reçu des invitations pour apporter son témoignage dans les églises de partout. Comme Saul, beaucoup sont aujourd'hui encore sauvés de façon miraculeuse mais, au contraire de lui, ils tombent rapidement dans la confusion, ne sachant pas quoi faire. Dieu a dit à Saul : “Lève-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire” (Actes 9:6). Dieu lui disait : “Va prier ! Recherche Ma face et apprends à t'attendre à Moi.” Aucune direction n'est venue tant qu'il n'eut pas passé trois jours dans la prière. Mais une chose puissante s'est produite pendant la prière : Saul a appris à connaître la voix du Seigneur et il a appris à dépendre de Sa direction. Bien que tout jeune converti, il était déjà guidé clairement par Dieu. Il n'avait pas besoin d'un conseiller ou d'un prophète pour lui dire quoi faire. Il n'avait besoin de personne pour lui donner une parole de connaissance. Pourquoi ? Parce que le Seigneur a dit : “je lui montrerai” (Actes 9:16).

mardi 2 septembre 2014

PLUS DE JESUS

Je ne peux pas lire le livre des Actes sans ressentir de la honte. Les apôtres vivaient et accomplissaient leur ministère dans le royaume du miraculeux. Même des hommes comme Étienne et Philippe, qui servaient aux tables, étaient puissant dans le Saint-Esprit, accomplissant des miracles et bousculaient des villes entières. Des anges leur apparaissaient, brisaient leurs chaînes et les faisaient sortir de prisons hautement sécurisées. Ils avaient des visions puissantes, claires et détaillées.

Pierre était tellement rempli du Saint-Esprit que les malades étaient amenés dans les rues sur leurs lits pour que son ombre tombe sur eux et qu'ils soient guéris (Actes 5:15). Les boiteux étaient guéris et sautaient dans le temple, des miracles étaient rapportés : “Et Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul, au point qu'on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits malins sortaient” (Actes 19:11-12).

Pourquoi ne vivons nous pas aujourd'hui dans un tel royaume du miraculeux ? Dieu n'a pas changé, nous oui ! Le même Dieu est avec nous, nous avons les mêmes promesses, et Dieu est plus que désireux d'accomplir ces choses à nouveau. Mais malheureusement, nous vivons aujourd'hui dans l'idée que nous n'avons pas besoin du miraculeux. On entend dire : “Cette génération connaît plus de choses. Elle est plus éduquée, plus sage. Nous n'attendons pas de Dieu qu'Il œuvre de la même manière aujourd'hui, qu'à l'époque où il était nécessaire d'établir l'Eglise.”

Ma réponse est que, si les miracles étaient nécessaires pour établir l'Eglise, ils le sont encore plus à l'approche des temps de sa fin. Les hommes mauvais sont devenus de pire en pire tandis que le péché abonde toujours d'avantage. La séduction n'a fait qu'augmenter, la violence est devenue hors de contrôle et l'enfer a élargi ses frontières. Satan est descendu sur Terre animé d'une grande colère. Alors que les doctrines démoniaques se répandent, l'apostasie ne fait qu'empirer.

Nous sommes au temps de la grande apostasie. L'avortement a rempli le pays d'une grande culpabilité de sang. Notre jeunesse est hors de contrôle avec la cocaïne, le crack, l'héroïne et l'alcool qui se répandent dans les écoles, dévastant et tuant, transformant les adolescents en assassins et en voleurs malades et déments. De nouvelles maladies répandent la mort dans le monde entier.

Nous avons besoin de plus de Jésus, de plus de Sa puissance qui sauve et guérit que les générations passées ! Les apôtres connaissaient le prix du miraculeux et ils l'ont payé sans hésiter, mais nous n'avons pas voulu payer le prix.

lundi 1 septembre 2014

GARDONS NOS REGARDS FIXES SUR JESUS ! by Gary Wilkerson

“Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi” (Hébreux 12:1-2).

Nous pouvons être gênés dans notre course de foi par “le péché qui nous enveloppe si facilement.” Alors que nous courons par la foi, l'Ennemi étend son pied pour nous faire trébucher. Cela se produit souvent après nos plus grands moments de victoire. A un moment nous pensons : “Dieu est en train de faire bouger les choses ! A présent, je vais voir Ses promesses s'accomplir”, mais à ce moment là, notre situation change radicalement de direction, faisant trébucher notre foi. Nous nous retrouvons en train de penser : “Seigneur, je pensais que c'était enfin ma voie de sortie. Mais maintenant, les choses sont pires que jamais.”

Alors, où est notre espérance ? Nous la trouvons à la fin du verset : “courons avec persévérance dans la carrière [que Dieu] nous a ouvert” (12:1). Bien que nos circonstances nous amènent à douter et que nous trébuchions facilement à cause du péché, la course dans laquelle nous sommes engagés est une course d'endurance. Nous apprenons à persévérer en gardant les yeux fixés sur Jésus. Notre course n'a pas pour but d'amasser assez de foi : nous ne pouvons rien amasser par nous-mêmes. Nous devons regarder à Jésus pour qu'Il supplée à notre foi, car il est le “chef et le consommateur de la foi” (la version anglaise dit : “ celui qui crée et perfectionne notre foi” (12:2).

Quelle chose merveilleuse : Christ crée la foi dans nos cœurs ! Longtemps avant de nous appeler à notre course particulière, cette pensée était déjà dans son esprit : “Je veux que cela soit fait.” Il crée la foi en nous et nous pousse à courir pour que Ses plans s'accomplissent.

Dis-moi, qu'est-il arrivé à la foi que Dieu a planté dans ton cœur ? As-tu l'impression qu'elle est morte ? Es-tu fatigué d'avoir chancelé si souvent ? Mon ami, ne désespère pas ! Dieu a promis de créer la foi en toi et cela inclut de rallumer la foi que tu as connu. “Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ” (Romains 10:17).

Si ta promesse ne s'est pas encore accomplie, sois assuré que Dieu est à l’œuvre, perfectionnant ta foi.