vendredi 29 août 2014

MES VALISES SONT PRETES

Ce n'est pas le moment de s'installer dans une vie tranquille. Nous devons vivre dans un état d'agitation active. “En ce temps-là, je fouillerai Jérusalem avec des lampes, Et je châtierai les hommes qui reposent sur leurs lies, Et qui disent dans leur cœur : L'Éternel ne fait ni bien ni mal” (Sophonie 1:12). “Reposer sur leurs lies” signifie qu'ils ne se sentent pas concernés. La “lie” est le sédiment au fond des tonneaux de vin. De nombreux chrétiens n'ont pas voulu être agités par le Saint-Esprit. Ils sont maintenant assis, prenant leur aise et laissant toute la saleté se déposer dans leur cœur. Certains ont quitté l'église de Times Square parce que c'est trop intense, il y a trop de choses qui remuent et agitent le cœur. Ils sont partis, recherchant un lieu où il n'y a pas d'agitation. Ils disent : “Je ne supporte pas la pression, ces prédications fortes. Vous appelez à trop de profondes remises en question.”

Je te le dis : une église véritablement conduite par le Saint-Esprit sera une lampe de Dieu, fouillant la ville, bouleversant le confort de ceux qui se sont installés. La Parole de Dieu appelle cela : “être vidé d'un vase dans un autre” dans Jérémie 48:11-12 : “Moab était tranquille depuis sa jeunesse, Il reposait sur sa lie, Il n'était pas vidé d'un vase dans un autre, Et il n'allait pas en captivité. Aussi son goût lui est resté, Et son odeur ne s'est pas changée.” Ces gens refusent de s'impliquer. Ils préfèrent le calme, la paix et la prospérité sans heurt, refusant d'être sondés, convaincus ou secoués.

Si nous savions à quel point nous sommes proches du retour du Seigneur, à quel point nous sommes proches de Ses jugements ardents, nous remercierions Dieu de secouer les choses en nous. Nous serions versés dans chaque réunion, nous débarrassant de la lie. Nous remercierions Dieu pour les pasteurs de l'évangile qui ne cessent de nous provoquer pour que nous marchions dans la droiture et qui inondent nos âmes avec la Parole de vérité qui convainc et transperce. Au Jour du Jugement, nous serons éternellement reconnaissant à Dieu d'avoir été réveillés par la trompette des messages qui nous ont amenés à la repentance et à la véritable crainte de Dieu.

Mes valises sont prêtes! Je suis prêt et impatient de voir Jésus face à face.

jeudi 28 août 2014

VEILLEZ ET SOYEZ SOBRE

Dieu appelle Son peuple à veiller et à être sobre tandis que le jour de la destruction s'approche. “Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres” (1 Thessaloniciens 5:6). Paul exhorte ses frères : “Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres...vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres” (5:4-5). Autrement dit : “Ce qui est pour ce monde une nuit tragique d'obscurité et de destruction ardente est l'aube d'un nouveau jour pour ceux qui veillent et qui sont sobres !”

Nous ne sommes pas d'avantage destinés à l'obscurité et à la destruction que nous n'appartenons à ce monde : “Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l'acquisition du salut par notre Seigneur Jésus Christ” (5:9).

L'intensité croissante des douleurs de l'enfantement signifient quelque chose de glorieux pour la Fiancée de Christ : nous sommes plus près de chez nous à chaque crise ! C'est le compte à rebours de la destruction pour le monde mais c'est notre compte à rebours pour la gloire ! C'est leur rendez-vous avec la colère et notre rendez-vous avec la résurrection ! Pendant qu'ils pleureront et grinceront des dents, nous nous réjouirons et crierons de joie ! Ceux qui sont les enfants de ces ténèbres, de cette nuit de destruction, sont ivres et endormis : “Car ceux qui dorment dorment la nuit, et ceux qui s'enivrent s'enivrent la nuit” (5:7). “Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres” (5:8). Ce verset concerne toutes les sortes d'intoxication terrestre. “Intoxiquer” signifie “exciter l'esprit humain jusqu'à un point de frénésie.” C'est un avertissement puissant pour nous de la part de l'apôtre Paul. Il nous prévient de ne pas nous exciter à propos des choses terrestres à l'aube de la destruction, de ne pas nous intoxiquer avec autre chose que Christ.

“Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme”(1 Pierre 5:8-9). Nous devons nous occuper jusqu'à ce qu'Il revienne et rester zélés en toutes choses. Mais, par dessus-tout, nous devons être sobres et vigilants. Le terme “sobre” signifie ici “perspicace, prudent.” En d'autres termes, ne laisse rien s'emparer de ton cœur. Ne t'implique pas trop, ne t'excite pas trop, ne te laisse pas trop entraîner par les choses de cette vie.

Sois prévenu ! En cet instant même, tu es peut-être en train de boire le vin diabolique de la distraction, le vin de l'activisme. La Bible nous prévient du fait que Satan va tenter de séduire, s'il était possible, même les élus. Je me suis souvent demandé comment cela pouvait être possible. Je crois que ce n'est pas par l'adultère, la fierté ou des habitudes mauvaises mais en laissant une chose précieuse s'emparer du cœur, en utilisant une chose légitime pour obséder et consumer tout leur temps.

mercredi 27 août 2014

CONDUITS À LA SALLE DE TRAVAIL

“Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point” (1 Thessaloniciens 5:3).

Ceci est une Parole de Dieu inspirée et chaque mot a été choisi avec attention. La ruine va s'abattre soudainement, comme les douleurs de l'enfantement s'emparent de la femme qui va mettre au monde son enfant. La femme dont il est question ici est une société perdue, mauvaise, sans Dieu et les jugements sont sur le point de s'abattre sur elle comme les douleurs de l'enfantement. Quand le moment de la naissance se rapproche, les douleurs commencent à augmenter à la fois en nombre et en intensité. Elles peuvent être espacées d'une heure, puis d'une demi-heure, puis de 10 minutes. On l'emmène à l'hôpital et la douleur ne fait qu'augmenter. Soudain, les douleurs deviennent constantes : c'est le travail. L'application de cette image au monde spirituel est la suivante : la destruction finale va commencer par des mises en garde douloureuses, qui vont s'intensifier et s'accélérer.

Je crois que l'Amérique est déjà conduite à la salle de travail. Quand des centaines de marines américains ont été soudain détruits à Beyrouth, au Liban, sans avertissement, nous n'avons pu que regarder, impuissants ! Quelques années plus tard, la navette spatiale américaine Challenger a explosé dans l'espace, le monde a regardé avec horreur 7 astronautes plonger vers la terre et, encore une fois, nous avons été impuissants.

Des médecines alarmés ont déclaré que le SIDA se répandait comme un véritable fléau sur l'Amérique et sa vitesse de propagation était terrifiante. L'utilisation de la drogue s'est multipliée dans notre société, un autre fléau. Elle se se répand comme la peste des siècles passés. Des gangs se répandent sur New York, Los Angeles, Chicago, tuant, volant, agressant ! Paul nous a prévenu que tout cela allait aller en s'intensifiant et Dieu accélère le rythme des troubles et des chagrins.

Le Saint-Esprit souffle aussi plus fort dans Sa trompette et elle paraît plus menaçante. Jamais nous n'avons entendu autant de mises en garde. Jamais il n'y a eu plus de sentinelles criant depuis les murailles. En fait, il y a eu tellement d'avertissements que de nombreuses personnes parmi le peuple de Dieu y font maintenant la sourde oreille. La société est en travail, le jugement vient, et les gens se tournent vers des idoles et des jouets. Jésus dit que nous devons nous réjouir lorsque nous voyons ces choses se produire, parce qu'elles signifient que notre rédemption est proche.

“Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche” (Luc 21:28).

mardi 26 août 2014

« S'IL TE PLAIT, DIS-MOI QU'IL N'EN EST PAS AINSI »

L'Eglise s'est réveillée un jour sur un terrible scandale. Nous avons rougi d'entendre qu'un prédicateur de l'évangile avait dépensé des millions de dollars en belles voitures, bijoux, maisons luxueuses et vins coûteux ! Les païens ont ri et se sont moqués et le nom de Jésus est devenu sujet de moquerie et d'ironie. Puis le monde a appris que le “prédicateur du péché” n°1 de la nation avait été pris en flagrant délit de péché ! A nouveau, le peuple de Dieu a crié : “Pitié, dis-moi qu'il n'en est pas ainsi !” Et nous avons regardé le déclin de plusieurs ministères. Avec tout cela, ces mots affligeants sonnent tellement juste : “Car c'est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu” (1 Pierre 4:17).

Pourquoi l'Eglise a-t-elle été tellement choquée ? Nous avons été prévenus que le jugement était à la porte et qu'il commencerait par la maison de Dieu. Dieu accepte de laisser Son nom être bafoué afin de réveiller l'Eglise et de donner un dernier avertissement au monde. “Or, si c'est par nous qu'il commence, quelle sera la fin de ceux qui n'obéissent pas à l'Évangile de Dieu ? Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l'impie et le pécheur ?” (1 Pierre 4:17-18). Les jugements de Dieu dans Sa maison sont si soudains et effrayants que les oreilles des hommes restent étourdies lorsqu'ils en entendent parler. Quand Dieu a jugé la maison d'Eli, Il a dit : “Voici, je vais faire en Israël une chose qui étourdira les oreilles de quiconque l'entendra...je veux punir sa maison à perpétuité, à cause du crime dont il a connaissance” (1 Samuel 3:11 et 13).

Quand Dieu a jugé Israël et la maison de Manassé à cause de leur corruption, Il a dit : “Je vais faire venir sur Jérusalem et sur Juda des malheurs qui étourdiront les oreilles de quiconque en entendra parler” (2 Rois 21:12). Dieu a dit à Jérémie que de tels jugements allaient bientôt s'abattre sur la maison d'Israël qu'Il “étourdira les oreilles de quiconque en entendra parler” (Jérémie 19:3). En hébreux “étourdir” les oreilles signifie casser les oreilles et les faire rougir de honte. Même les méchants auront les oreilles qui rougiront !


Si Dieu casse les oreilles de cette nation par ce qu'ils voient et entendent de Son jugement sur l'Eglise, quel sera le jugement soudain et effrayant qui va s'abattre sur cette société ? Les médias de notre nation se sont fait une joie de se moquer de la religion. Ils ont amené la nation à se méfier de toute prédication sainte et ont fait de tous les pasteurs des charlatans et des escrocs. Les gens lèvent leurs verres pour porter un toast, goguenards : “A tous les prédicateurs des feux de l'enfer !” Mais tout cela va changer en une nuit. Dieu va étourdir les oreilles du monde à cause d'une ruine soudaine ! D'une mort soudaine ! Mais nous pouvons lever les yeux et nous réjouir parce que nous savons que notre rédemption est proche (voir Luc 21:28).

lundi 25 août 2014

UNE VIE DE FOI by Gary Wilkerson

Pour avoir le genre de foi qui plaît à Dieu, nous devons souvent passer par des expériences frustrantes, irritantes, qui nous font serrer les poings. Peut-être t'es-tu déjà trouvé au point de crier : “Seigneur, Tu m'as fait une promesse, mais à présent tu as pris tout ce qui aurait pu rendre cette promesse réalisable !”

Pourquoi Dieu fait-Il cela ? Pourquoi enlève-t-Il tous les moyens naturels au-travers desquels Sa promesse pourrait s'accomplir ? Souvent, c'est pour que notre relation avec Lui devienne un plaisir plutôt qu'un devoir. Tu vois, si Ses promesses pouvaient s'accomplir au-travers de nos capacités, nous serions en “mode performant” 24h/24 et 7jours/7. Mais ce n'est pas ainsi qu'Il fonctionne. Il nous demande plutôt d'entrer dans une relation continue, une relation qui requière la confiance pleine et entière de tout notre cœur.

C'est ainsi que la grande nuée de témoins qui nous ont précédé sont devenus Ses Héros de la Foi. L’Écriture nous dit que, lorsque Dieu a promis à Abraham de faire de lui le père des nations, Abraham “ne considéra point que son corps était déjà usé” (Romains 4:19). Le terme “considérer” utilisé ici implique une notion de mathématique. Abraham a réalisé que rien dans sa vie ne serait “ajouté” pour voir cette promesse s'accomplir. Rien dans ses capacités propre ne pouvait faire que ça marche. Et pourtant, nous lisons : “Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi” (4:20).

Voilà un exemple de Jésus en train d'initier et de parfaire la foi d'un homme de Dieu. Plus Abraham considérait : “je ne peux pas faire ça”, plus sa foi dans les capacités de Dieu grandissait. Et, à travers cette mort de sa chair, s'est manifestée une puissance qui n'était pas la sienne, mais celle du Saint-Esprit.

Je voulais voir mon fils prodigue revenir au Seigneur et, pour que cela puisse s'accomplir, j'ai placé ma foi dans la puissance de Dieu qui pouvait l'engloutir dans Son amour irrésistible. Je suis heureux de dire que mon fils a été glorieusement réconcilié avec Dieu et sa famille.

Je veux voir des milliers de gens de notre ville venir à Jésus. Mais je sais que cela n'arrivera jamais au travers de stratégies, de planifications ou de programmes. Ces choses peuvent être utiles, mais seul Jésus peut démarrer quelque chose pour l’avancement de Son Royaume. Il est le seul à pouvoir parfaire en nous la foi confiante qui est nécessaire pour voir une multitude d'âmes amenées à la vie éternelle.

Oui, nous sommes appelés à faire tout ce que nous pouvons pour le royaume de Christ. Mais nous sommes appelés à bien plus que cela. Veux-tu voir les plans de Dieu s'accomplir dans ta communauté, Ses promesses s'accomplir dans ta vie ? Il demande seulement que tu places ta confiance en Lui en vivant une vie de foi.

samedi 23 août 2014

RACHETE LE TEMPS by Claude Houde

“Rachetez le temps” (Ephésiens 5:16).

Quand tu lis le mot “temps” dans les évangiles, sache que deux termes différents sont le plus souvent utilisés en grec dans le Nouveau Testament : les mots chronos et kairos. Le terme chronos parle du temps simplement dans sa séquence chronologique : secondes, minutes, heures qui deviennent des jours, des semaines, des mois et des années. Le temps qui passe vite, le temps qui s'écoule. Le terme kairos est différent. Il est souvent traduit par des expressions comme : “quand le temps fut écoulé ; quand le temps est venu pour telle ou telle chose de s'accomplir.”

Je pense que l'application spirituelle de cette subtilité est vitale. Ce que je veux que tu vois, c'est que chaque jour, à chaque instant, nous avons l'opportunité de prendre une décision (une résolution) qui transforme le temps qui est simplement “en train de passer” et qui est perdu, en un moment où, par la foi et avec résolution, nous déclenchons quelque chose de surnaturel et de rédempteur qui peut révolutionner notre vie.

S'il-te-plaît, fais bien attention à ce qui suit. Un des termes grec duquel nous tirons le mot “moment” est le terme atomos. Tu peux facilement remarquer que les mots “atome” et “atomique” trouvent leur racine dans ce même mot. C'est une parfaite image de quelque chose qui est caché pour le moment. L'image de l'atome nous rappelle à quel point nous pouvons facilement rater un moment et sous-estimer son potentiel et ses possibilités. L'atome est considéré comme le symbole d'une unité parfaite, comme la plus petite particule d'un élément, il est communément considéré comme une unité qui ne peut pas être réduite. L'idée est qu'il est impossible de trouver quelque chose de plus petit. C'est pour cette raison qu'il nous est si facile de rater notre moment. Comme pour les atomes, ces moments avec Dieu vont et viennent et sont disponibles en quantités infinies qui peuvent paraître insignifiantes en stature ou en importance parce qu'ils sont si minuscules.

Les moments sont faciles à rater ou à ignorer. En même temps, nous trouvons une autre image de l'atome dans le moment. Dans son noyau, si incroyablement petit, nous trouvons aussi le potentiel nucléaire et la libération de la fusion nucléaire dans toute sa magnitude.

Je vais le dire autrement : “quand tu saisis le moment avec Dieu au-travers de la prière et par la foi, avec résolution, tu peux déclencher une réaction surnaturelle d’une proportion spirituelle atomique !”


__________
Claude Houde, pasteur de l'église Nouvelle Vie à Montréal, canada, intervient régulièrement dans les conférences de Expect Church Leadership organisées par World Challenge dans le monde entier. Sous sa direction, l'église Nouvelle Vie est passée d'une poignée de gens à plus de 3500 dans une région du Canada qui compte peu d'église protestante en expansion.

vendredi 22 août 2014

OBSEDE PAR LA PROSPERITE

Le Jour du Jugement vient alors que la société est de plus en plus obsédée par la prospérité et la sécurité.

“Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point” (1 Thessaloniciens 5:3). Le terme grec utilisé par Paul pour “paix” est “eirene”, qui implique la prospérité. Une destruction va s'abattre le jour où les esprits des hommes seront focalisés sur les richesses. La folie de l'argent ! La cupidité ! L'accumulation ! Amasser toujours plus ! Jésus nous prévient que ce sera une époque où le cœur de l'homme faiblira à cause la peur, en voyant les choses terribles qui se produiront sur Terre. Les hommes rechercheront quelque chose de sûr, de certain. Cela ne veut pas dire que ce sera une époque de paix et de sécurité, seulement que l'homme dira “Paix et sécurité”. Ce sera leur principal sujet de conversation. Leur conversation ne tournera plus qu'autour de l'argent, des possessions, des investissements, de l'endroit où trouver un havre sûr pour leurs actifs.

Jamais dans toute l'histoire les hommes n'ont été d'avantage motivés par leur quête de l'argent. La prospérité est le rêve américain ! Les marchés financiers sont devenus un gigantesque pari, un casino. Des millions d'américains parient en jouant à la loterie, en allant aux casinos, espérant devenir riche en un jour. Pourquoi une telle obsession de gagner gros ? Parce que tout le monde sait qu'une tempête vient. Le monde entier attend avec anxiété ce jour d'un effondrement financier. Ils essaient de se mettre à l'abri de ce moment terrible, espérant échapper à la tempête.

L’obsession de la prospérité a même corrompu l'église. Combien Paul aurait pleuré s'il avait su qu'un jour viendrait où les pasteurs de l'évangile transformeraient l'alliance de Christ en une alliance d'argent. L'Eglise s'est tenue pendant un temps devant le monde en un témoignage contre l'avarice et le matérialisme, contre l'amour des choses, contre l'égoïsme, la cupidité et la convoitise. Mais à présent le monde voit l'Eglise comme son plus grand adversaire dans la compétition pour une belle vie. Le monde rit et se moque alors que les chrétiens rejettent les souffrances de Christ pour céder aux richesses de cet âge.

“Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages ;rachetez le temps, car les jours sont mauvais” (Éphésiens 5:15-16).

jeudi 21 août 2014

LE JOUR VIENDRA SUBITEMENT

“Pour ce qui est des temps et des moments, vous n'avez pas besoin, frères, qu'on vous en écrive. Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point” (1 Thessaloniciens 5:1-3). 

Les jugements de Dieu frappent soudainement, mais pas sans mise en garde. Dieu a promis qu'Il ne ferait rien, y compris le jugement, sans dire à Ses prophètes ce qui va venir. “Car le Seigneur, l'Éternel, ne fait rien Sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes” (Amos 3:7). Dieu a promis qu'une trompette retentirait qu'Il rugirait comme un lion pour réveiller son peuple avant le jugement. “L'Éternel au-dessus d'eux apparaîtra, Et sa flèche partira comme l'éclair ; Le Seigneur, l'Éternel, sonnera de la trompette” (Zacharie 9:14).

Dieu souffle dans la trompette, un appel retentissant, une mise en garde, au-travers de la voix de Ses sentinelles et prophètes. Paul a prévenu : “Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés” (1 Corinthiens 15:51-52). “La dernière trompette” suggère qu'il y en aura d'autres avant. Je crois que cela signifie que, juste avant les changements qui vont se produire “en un clin d’œil”, le Saint-Esprit va avoir toutes Ses sentinelles à leurs postes, toutes voyant la même chose, toutes donnant le dernier appel, la dernière mise en garde !

Pas étonnant que Paul ait écrit ces mots à l'église de Thessalonique. Pourquoi leur serait-il évident que le Jour du jugement de Dieu viendra soudainement ? L'église de Thessalonique n'avait que six mois environ quand ils ont reçu cette lettre. Paul avait probablement prêché au sujet de Noé et de Lot et de la soudaine destruction d'Israël et ils avaient les mêmes exemples de l'Ancien Testament que nous. Paul dit : “Il est évident que le jugement de Dieu va s’abattre soudainement, comme un voleur dans la nuit ! Pourtant, aucun croyant ne devrait être surpris.” Ce jour ne devrait pas prendre le peuple de Dieu par surprise. Nous devrions savoir comment Dieu travaille, parce que nous avons Ses archives.

mercredi 20 août 2014

UN TREMBLEMENT DE TERRE SURNATUREL

D'après l'épître aux Hébreux, la seule raison pour laquelle Jésus va déverser Son Esprit dans les derniers temps, c'est pour secouer la maison de Dieu. Tout ce qui est impur, qui n'est pas saint ou qui vient de la chair va être secoué, balayé, détruit.

Nos ministères reçoivent des lettres déchirantes de la part de précieux saints qui pleurent sur ce qui se produit dans leurs églises. Il y a une demande constante pour de “nouvelles œuvres” et des choses horribles sont introduites quotidiennement : des manifestations de la chair, de folles pratiques. Une personne nous a écrit que, chaque semaine, son église organise des concerts de rock punk, avec des intervenants qui ressemblent et qui agissent comme ces groupes laïques, influencés par le diable. D'autres nous écrivent au sujet de prédications vides, sèches, permissives.

Je te le dis : tout cela va changer. Le Seigneur va parler avec puissance, mettant à la lumière tout ce qui est faux. Comment ce tremblement de terre et cette mise en lumière vont-ils se produire ? Cela va se produire au-travers d'un homme : Jésus ! Il promet de parler à tous ceux qui vivent dans le péché, dans la désobéissance, qui s'accrochent à des choses que Sa parole condamne. Et sa voix sera parfaitement claire.

D'abord, Il va parler tendrement à tous les rétrogrades qui se sont égarés en disant : “Pourquoi n'as-tu pas écouté Mon appel pour ton retour ? Pourquoi t'es-tu rendu sourd à Mon appel à la repentance et à la restauration ? Viens-à Moi maintenant, avant que ta vie ne soit ébranlée jusqu'à ses fondations.”

Jésus va aussi parler aux saints, hommes et femmes qui recherchent la vérité, la pureté et la sainteté. En ce moment même, Il lève un peuple dont le cœur a reçu Sa parole qui ébranle et convainc. Ils sont enfermés avec le Seigneur et Il va leur donner le pouvoir de parler pour Lui.

Alors, comment le Seigneur va-t-Il te parler ? Reçois-tu Sa parole qui ébranle, lui permettant d’œuvrer dans ton cœur ? Ou bien vis-tu une double vie, acceptant encore la fornication, l'adultère, la haine, l'amertume ? Si tu proclames : “Christ est mon Seigneur” mais que tu as encore des péchés cachés dans ta vie, tu peux être sûr que tu vas L'entendre te dire : “Pourquoi n'es-tu pas revenu à Mon trône de grâce ? Pourquoi le rejettes-tu continuellement ? Tu as entendu Mon appel rempli d'amour et tu as goûté à ma bonté, pourtant tu continues à marcher sur ton propre chemin. Pourquoi ?

Voilà la bonne nouvelle. Ce tremblement de terre surnaturel, la purification de la maison de Dieu à la fois dans le monde et dans l'Eglise, va aboutir à un fondement inébranlable. Il va produire une Eglise sainte, un Reste de saints qui vont marcher dans la crainte de Dieu et dans la droiture de Christ.

mardi 19 août 2014

C'EST DIEU QUI TIENT LES COMPTES

De nombreux chrétiens sont devenus stériles à force d'être assis dans une église morte et d'écouter un pasteur qui n'était pas oint par Dieu. En faisant ainsi, ils dépérissent spirituellement, sans aucune autorité spirituelle. Les familles souffrent, les enfants s'éloignent, les mariages se brisent. De nombreux Ismaël naissent dans les églises d'aujourd'hui. Ismaël est l'image du “fils né de la chair” et de nombreux chrétiens sont liés par la chair tout en proclamant être des héritiers de justice.

Dieu va purifier et guérir les enfants qui sont selon Son cœur et les donner à l'Eglise. “Réjouis-toi, stérile, qui n'enfantais point ! Éclate en cris de joie et d'allégresse, toi qui n'as pas été en travail ! Car les enfants de la femme délaissée sont plus nombreux que les enfants de celle qui était mariée, a dit l'Éternel” (Esaïe 54-1). Dieu ne parle pas simplement de vider les maisons des Ismaël et de donner les foules aux justes. Il s'agit de choses plus profondes qu'une question de foules, de nombres et de succès et c'est Lui qui va tenir les comptes, pas les hommes. “Serais-je pur avec des balances fausses et de faux poids dans le sac ?” (Michée 6:11).

“L'Éternel compte en inscrivant les peuples : C'est là qu'ils sont nés” (Psaumes 87:6). Regarde n'importe quel grand rassemblement de chrétiens en train de chanter d'une voix forte des louanges avec les mains levées. Mais Dieu n'est pas impressionné par les foules. Les groupes de rock attirent de grandes foules mais il n'y a pas de louange pour Dieu dans ces lieux. Il sait qui est saint et qui pleure sur le péché.

Ce dernier réveil va venir parce que Dieu aura pitié de Son nom. Il va sanctifier Son nom devant le monde entier. Laisse-moi partager avec toi une grande prophétie d’Ézéchiel. “Et j'ai voulu sauver l'honneur de mon saint nom, que profanait la maison d'Israël parmi les nations où elle est allée. C'est pourquoi dis à la maison d'Israël : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Ce n'est pas à cause de vous que j'agis de la sorte, maison d'Israël ; c'est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés. Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d'elles. Et les nations sauront que je suis l'Éternel, dit le Seigneur, l'Éternel, quand je serai sanctifié par vous sous leurs yeux” (Ézéchiel 36:21-23).

lundi 18 août 2014

CELUI QUI PERFECTIONNE NOTRE FOI by Gary Wilkerson

“Ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi” (Hébreux 12:2). La version anglaise dit “Jésus, le champion qui est à l'origine de notre foi et qui la perfectionne.” Il y a de nombreuses choses que je souhaite ardemment, mais certaines ne sont pas initiées par Dieu. Par exemple, j'espère de tout mon cœur voir notre église de Colorado Springs gagner dix mille personnes pour Christ dans les prochaines années. Dieu ne me l'a pas promis, mais je l'espère quand même et je prie pour qu'Il attire les perdus dans Ses bras d'amour.

Nous devons tous être prudents de ne pas prendre nos espoirs pour les transformer en promesses. Nous pouvons être sûr que quelque chose est une promesse de Dieu que quand elle est confirmée par l’Écriture, la prière et parfois d'autres chrétiens.

Il nous est parfois possible d'entendre la voix de nos propres ambitions et désirs et de la prendre pour la voix de Dieu. Il est possible que nous espérions certaines choses, y compris de bonnes choses, mais que, comme Jacques l'écrit, Dieu ne nous les accorde pas parce que ces désirs sont nés de notre propre ambition et de notre chair.

Au lieu de cela, Dieu perfectionne notre foi et mettant ces choses de côté. En tant qu'homme ayant déjà vécu la moitié de ma vie, je suis vraiment content que Dieu agisse ainsi. Il y avait de nombreuses choses que je désirais lorsque j'avais une trentaine d'année que je suis heureux que Dieu ne m'ait pas données. Dans Sa grâce, Dieu a vu ce dont j'avais besoin et Il ne m'a pas accordé ce que je voulais. En perfectionnant notre foi, les choses dont Il est à l'origine - ces choses qui viennent de Lui et non pas de nous - commencent à croître dans nos cœurs.

“la foi est une ferme attente des choses qu'on espère” (11:1). Alors même que Dieu purifie notre foi, notre confiance croît. Nous grandissons en discernement, disant : “Ah oui, ça c'est la voix du Seigneur et cette autre parole ne vient pas de Lui. Il me confirme Ses promesses, au travers de l’Écriture, de la prière et de témoignages des frères et sœurs.” La foi commence à rendre les choses claires en nous, afin que, comme le dit Hébreux 11:1, nous ayons “une ferme attente des choses qu'on espère.”

Ce genre de foi était parfaite chez les personnes citées dans la liste des Héros de la Foi (voir Hébreux 11). Selon ce chapitre, Dieu a agréé Abel non pour son sacrifice d'adoration mais pour sa foi. Noé n'a pas été agréé parce qu'il était un prédicateur de justice mais pour sa foi. De la même façon, Moïse n'a pas été agréé parce qu'il était un libérateur plein d'assurance mais pour sa foi.

vendredi 15 août 2014

UN TREMBLEMENT DE TERRE SURNATUREL

D'après l'épître aux Hébreux, la seule raison pour laquelle Jésus va déverser Son Esprit dans les derniers temps, c'est pour secouer la maison de Dieu. Tout ce qui est impur, qui n'est pas saint ou qui vient de la chair va être secoué, balayé, détruit.

Nos ministères reçoivent des lettres déchirantes de la part de précieux saints qui pleurent sur ce qui se produit dans leurs églises. Il y a une demande constante pour de “nouvelles œuvres” et des choses horribles sont introduites quotidiennement : des manifestations de la chair, de folles pratiques. Une personne nous a écrit que, chaque semaine, son église organise des concerts de rock punk, avec des intervenants qui ressemblent et qui agissent comme ces groupes laïques, influencés par le diable. D'autres nous écrivent au sujet de prédications vides, sèches, permissives.

Je te le dis : tout cela va changer. Le Seigneur va parler avec puissance, mettant à la lumière tout ce qui est faux. Comment ce tremblement de terre et cette mise en lumière vont-ils se produire ? Cela va se produire au-travers d'un homme : Jésus ! Il promet de parler à tous ceux qui vivent dans le péché, dans la désobéissance, qui s'accrochent à des choses que Sa parole condamne. Et sa voix sera parfaitement claire.

D'abord, Il va parler tendrement à tous les rétrogrades qui se sont égarés en disant : “Pourquoi n'as-tu pas écouté Mon appel pour ton retour ? Pourquoi t'es-tu rendu sourd à Mon appel à la repentance et à la restauration ? Viens-à Moi maintenant, avant que ta vie ne soit ébranlée jusqu'à ses fondations.”

Jésus va aussi parler aux saints, hommes et femmes qui recherchent la vérité, la pureté et la sainteté. En ce moment même, Il lève un peuple dont le cœur a reçu Sa parole qui ébranle et convainc. Ils sont enfermés avec le Seigneur et Il va leur donner le pouvoir de parler pour Lui.

Alors, comment le Seigneur va-t-Il te parler ? Reçois-tu Sa parole qui ébranle, lui permettant d’œuvrer dans ton cœur ? Ou bien vis-tu une double vie, acceptant encore la fornication, l'adultère, la haine, l'amertume ? Si tu proclames : “Christ est mon Seigneur” mais que tu as encore des péchés cachés dans ta vie, tu peux être sûr que tu vas L'entendre te dire : “Pourquoi n'es-tu pas revenu à Mon trône de grâce ? Pourquoi le rejettes-tu continuellement ? Tu as entendu Mon appel rempli d'amour et tu as goûté à ma bonté, pourtant tu continues à marcher sur ton propre chemin. Pourquoi ?

Voilà la bonne nouvelle. Ce tremblement de terre surnaturel, la purification de la maison de Dieu à la fois dans le monde et dans l'Eglise, va aboutir à un fondement inébranlable. Il va produire une Eglise sainte, un Reste de saints qui vont marcher dans la crainte de Dieu et dans la droiture de Christ.

UNE EGLISE STERILE VA METTRE AU MONDE DE NOMBREUX ENFANTS

« Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantes plus ! Fais éclater ton allégresse et ta joie, toi qui n'as plus de douleurs ! Car les fils de la délaissée seront plus nombreux Que les fils de celle qui est mariée, dit l'Éternel” (Esaïe 54:1).

Certains prétendent que cette église des derniers temps n'est pas stérile. Ils s'appuient sur les “super-églises”, les nombreux ministères et les multitudes qui assistent aux séminaires, aux conférences, aux concerts et qui dévorent des livres religieux, des cassettes et des vidéos. Mais ce que Dieu appelle des enfants spirituels et ce que l'église nomme enfants sont deux choses très différentes. Alors que l'église s'est focalisée sur le fait de croître en nombre, en influence et en succès, Paul pleure : “Mes enfants, pour qui j'éprouve de nouveau les douleurs de l'enfantement, jusqu'à ce que Christ soit formé en vous” (Galates 4:19). Paul dirait : “Ne me dites pas combien de personnes fréquentent votre église. Ne me dites pas combien assistent à vos offices, ni quelle quantité de littérature vous distribuez, ni combien de Bibles vous donnez. Dites-moi combien sont transformés en la même image que Christ !”

Je crois que Dieu va regarder ces 20 ou 30 dernières années comme des temps de famine de la Parole. Des années mangés par les sauterelles, des années d'égoïsme, des années où des étrangers ont été exaltés dans la maison de Dieu, des années de prédicateurs remplis de fierté, de folie de l'argent, de construction d'empires et de futilités. “Ils ont été infidèles à l'Éternel, Car ils ont engendré des enfants illégitimes” (Osée 5:7). “Je t'avais plantée comme une vigne excellente et du meilleur plant ; Comment as-tu changé, Dégénéré en une vigne étrangère ?” (Jérémie 2:21).

Dieu promet que l'Eglise stérile des derniers temps va donner naissance à un grand rassemblement d'enfants. “Élargis...Ne retiens pas ! Allonge ... affermis...Car tu te répandras à droite et à gauche” (Esaïe 54:2-3). Dieu va enlever la honte et la réprobation de l’église des derniers temps. “Ne crains pas, car tu ne seras point confondue ; Ne rougis pas, car tu ne seras pas déshonorée ; Mais tu oublieras la honte de ta jeunesse, Et tu ne te souviendras plus de l'opprobre de ton veuvage” (Esaïe 54:4).

jeudi 14 août 2014

BEAUCOUP SERONT SAUVES

Dans les derniers temps, Dieu appellera les méchants qui ne l'ont jamais connus. “Voici, je l'ai établi comme témoin auprès des peuples, Comme chef et dominateur des peuples. Voici, tu appelleras des nations que tu ne connais pas, Et les nations qui ne te connaissent pas accourront vers toi, A cause de l'Éternel, ton Dieu, Du Saint d'Israël, qui te glorifie. Cherchez l'Éternel … qui ne se lasse pas de pardonner” (Esaïe 55:4-7).

Cela s'est produit dans les temps du Nouveau Testament, lorsque les païens ont couru vers Christ. Les nations ont vu la lumière et y ont répondu. Mais encore une fois, dans un dernier réveil de grâce et de bonté, les méchants vont à nouveau l'entendre. Des multitudes vont rejeter leurs mauvaises voies et accepter le Seigneur.

Il va offrir réconfort, guérison et restauration à tous ceux qui iront vers Lui. “J'ai vu ses voies, Et je le guérirai ; Je lui servirai de guide, Et je le consolerai, lui et ceux qui pleurent avec lui” (Esaïe 57:18). Comme Esaïe a dû être heureux d'apporter ce message : “A cause de mon nom, Je vais pardonner à cette épouse souillée et la rappeler.”

“C'est moi, moi qui efface tes transgressions pour l'amour de moi, Et je ne me souviendrai plus de tes péchés” (Esaïe 43:25). Pense aux millions de chrétiens rétrogrades dans le monde entier. A Times Square Church, la moitié des convertis sont rétrogrades et se sont éloignés de Dieu. Quel réveil ce sera lorsque des multitudes de chrétiens rétrogrades vont revenir ! Ceux qui sont liés par la drogue, l'alcool, le sexe, le doute et la crainte vont entendre Son appel et des multitudes vont revenir. Drogués, alcooliques, prostituées, homosexuels et rétrogrades seront rappelés.

Son déversement de grâce va-t-il accepter le péché ? Jamais ! Ceux qui piétinent Dieu sont ceux qui ont un jour goûté au Saint-Esprit. Ils l'ont connu à une époque. Le Seigneur va envoyer Son Esprit Saint, Son messager, avec une parole d'amour, pour les amener à se rappeler tous Ses mots d'amour et à quel point leur relation était belle. Il va leur rappeler comment Il les protégeait, les aimait et les bénissait.

“Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né” (Zacharie 12:10).

mercredi 13 août 2014

LE DERNIER APPEL

Dieu se sent très concerné par ceux qui ont été Ses bien-aimés mais qui ont été submergés par une soudaine tempête de tentation. Ses promesses sont pour ceux qui sont en ce moment dans une grande affliction. Dieu va rappeler à Lui un peuple rétrograde, répudié. “Car ton créateur est ton époux : L'Éternel des armées est son nom ; Et ton rédempteur est le Saint d'Israël : Il se nomme Dieu de toute la terre ; Car l'Éternel te rappelle comme une femme délaissée et au cœur attristé, Comme une épouse de la jeunesse qui a été répudiée, dit ton Dieu. Quelques instants je t'avais abandonnée, Mais avec une grande affection je t'accueillerai ; Dans un instant de colère, je t'avais un moment dérobé ma face, Mais avec un amour éternel j'aurai compassion de toi, Dit ton rédempteur, l'Éternel” (Esaïe 54:5-8).

C'est une prophétie pour l'église des derniers temps, qu'Il a momentanément répudiée.

Qui sont ceux qu'Il a répudié pour un temps ? Et qu'est ce qui Le pousserait à cacher Sa face ? “Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu ; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l'empêchent de vous écouter” (Esaïe 59:2). Dieu n'a pas divorcé de l'église actuelle qui se compromet. Mais il a dû cacher Sa face. Elle L'a quitté, Lui, son Bien-aimé. “Ainsi parle l'Éternel : Où est la lettre de divorce par laquelle j'ai répudié votre mère ? Ou bien, auquel de mes créanciers vous ai-je vendus ? Voici, c'est à cause de vos iniquités que vous avez été vendus, Et c'est à cause de vos péchés que votre mère a été répudiée” (Esaïe 50:1).

Dieu dit : “Vous M'avez ignoré. Vous avez commis l'adultère. Je ne vous ai pas laissé : vous M'avez quitté ! J'ai dû vous rejetter parce que vous vous êtes vendu à la prostitution.” L'église s'est enfuie à Babylone, mais le divorce n'a pas encore été prononcé. Car Dieu dit : “Montrez-moi les papiers ! Montrez-moi la facture qui dirait que Je vous ai vendus au Diable.” Dieu dit : “Nous ne vivons certes plus ensemble en ce moment, mais le divorce n'est pas définitif. Le mariage n'est pas sans espoir. Je vous aime encore ! Vous M'avez laissé, pourtant Je vous ai appelé et appelé, mais vous avez refusé d'écouter.” “Je suis venu : pourquoi n'y avait-il personne ? J'ai appelé : pourquoi personne n'a-t-il répondu ?” (Esaïe 50:2).

Dieu promet à cette femme corrompue par le péché, rétrograde et errante : “Je vais te rappeler.” “Car ainsi parle l'Éternel : C'est gratuitement que vous avez été vendus, Et ce n'est pas à prix d'argent que vous serez rachetés” (Esaïe 52:3). Et encore : “Car l'Éternel te rappelle comme une femme délaissée et au cœur attristé” (Esaïe 54:6). En ce moment même résonne déjà ce dernier appel : Avec une grande affection je t'accueillerai” (Esaïe 54:7).

mardi 12 août 2014

UN REVEIL DE JUSTICE VIENT

Je veux faire une déclaration avec la plus grande autorité spirituelle possible, une déclaration soutenue par une alliance aussi certaine que celle qui a été faite avec Noé. Il va y avoir une heure de réveil final, au plus noir de la nuit, un réveil qui va se répandre de tous côtés. Sion va enfanter et de très nombreux enfants vont lui être donnés. Il y aura de grands chants et des cris de joie et Sion dira : “D'où viennent-ils tous ?” Ce sera un grand réveil de justice.

Pendant des années, j'ai entendu des prédicateurs d'autrefois parler d'un dernier réveil. Un cher ami l'a prêché pendant plus de soixante ans. A présent, les jeunes prédicateurs prient pour un réveil : ils veulent voir Dieu agir à leur époque, pas seulement le lire dans les livres. Ce n'est pas suffisant de prêcher sur des anciens réveils. Pourquoi prier, pourquoi rechercher un réveil s'il n'est pas promis dans la Bible ? Si la Bible dit que nous sommes au delà de tout espoir, contentons nous d'évangéliser et de prêcher, sans être concernés par les résultats. Mais si le réveil est promis, les chrétiens ont besoin de le voir, de s'en emparer et de prier avec foi, en sachant que Dieu a promis de le faire. Est-ce dans Sa Parole ? Oui, on trouve la promesse dans Esaïe, au chapitre 54. C'est l'un des chapitres les plus importants de la Parole de Dieu pour cette génération. On nous dit clairement à cet endroit ce que Dieu a l'intention de faire avec Son église, Son peuple dans les derniers temps. Ce chapitre prophétise ce qui va arriver dans notre église de Times Square, et partout ailleurs où il y a des cœurs affamés. Cela arrivera en Russie, en Chine, dans chaque pays, chaque île, du Pôle Nord au Pôle Sud.

L'Eglise va expérimenter un déversement immérité d'amour, de grâce et de bonté. Cela viendra dans un temps de grande affliction, au milieu d'une tempête qui fera rage, lorsque nous seront environnés par l'anxiété, quand la société sera ballottée de tout côté. Dieu promet qu'Il va se révéler dans sa grande bonté : “Mais avec un amour éternel j'aurai compassion de toi, Dit ton rédempteur, l'Éternel. Mon amour ne s'éloignera point de toi, Et mon alliance de paix ne chancellera point, Dit l'Éternel, qui a compassion de toi “Esaïe 54:8-10). Ce que Dieu dit à Son église, Il le dit aussi individuellement à chaque croyant. Dieu parle à ceux qui sont “Malheureux, battus de la tempête, et que nul ne console !” (Esaïe 54:11).

lundi 11 août 2014

LA VIE DE FOI by Gary Wilkerson

Pour la plupart, nous aimerions avoir la capacité de faire certaines choses que nous ne pouvons pas faire. Je ne parle pas de choses qui sont simplement difficiles, mais de choses qui sont impossibles.

Même le plus dévoué serviteur de Jésus est incapable de résoudre certaines choses, mais nous connaissons Celui qui le peut. La chose la plus merveilleuse au sujet de la vie en Christ, c'est que nous nous retrouvons engagés dans des choses étonnantes que nous ne pourrions pas faire par nous mêmes. En fait, Jésus nous appelle à participer quand Il accomplit ce que nous ne pouvons pas faire nous-mêmes : voir ceux que nous aimons venir à la foi, voir des mariages brisés restaurés et guéris, voir des inconvertis de notre entourage sauvés d'une éternité de désespoir. A travers notre foi en Jésus, nous pouvons voir - et même prendre part à - de telles choses alors qu'elles sont accomplies par Sa puissance, Sa majesté et Son autorité.

Hébreux 11 est le chapitre connu comme celui des “héros de la Foi”, il liste des personnages bibliques qui ont réjoui Dieu grâce à de grands actes de foi. D'Abraham à Sarah, à David, à Samuel ou à Gédéon et à une multitude d'autres, nous voyons des croyants loués non pour leurs talents ou ce qu'ils ont accompli, mais pour leur confiance en Dieu pour accomplir ce qui était au delà de leurs capacités. Ils constituent tous ensemble “une si grande nuée de témoins” (Hébreux 12:1). Une traduction anglaise rajoute : “une si grande nuée de témoins d'une vie de foi

Ces mots en italique nous disent qu'il y a une vie de foi à vivre. Pour vivre cette vie, nous sommes invités à mettre de côté tous les fardeaux qui nous empêchent d'avoir une foi confiante : “rejetons tout fardeau” (12:1). Quels sont ces fardeaux, ces obstacles à la foi ? Je connais de nombreux chrétiens qui sont fatigués et chargés à cause de l'incrédulité. Quand ils regardent leur situation, ils pensent : “Mon besoin ne sera jamais comblé. J'ai prié sans arrêt et j'ai demandé à d'autres de prier pour moi, y compris aux anciens de l'église, mais aucune réponse n'est venue. Rien de ce que j'ai essayé n'a fonctionné.”
Le problème de nombreux chrétiens est qu'ils regardent à leur situation plus qu'à leur Dieu qui contrôle toutes les situations. Leur foi se retrouve au point mort à cause de ce “fardeau” qui nous ralentit. Je peux t'assurer que ce que Dieu promet ne peut jamais être contrecarré. Toutes les paroles qu'Il donne s'accompliront finalement. Satan le sait et tout ce qu'il peut faire, c'est tenter de ralentir le plan de Dieu en nous convaincant de nous embourber dans nos difficultés. Si ta situation te semble sans issue, la vie de foi t'appelle à croire : “un jour, Dieu accomplira ce que je suis incapable d'imaginer maintenant.”

samedi 9 août 2014

NOUS POUVONS ACCOMPLIR L'IMPENSABLE by Jim Cymbala

L’œuvre de Dieu ne peut être menée que par la puissance de Dieu. L'Eglise est un organisme spirituel qui livre des batailles spirituelles et seule la puissance spirituelle peut faire en sorte qu'elle fonctionne comme Dieu l'a décidé.

La clé, ce n'est ni l'argent, ni l'organisation, ni l'intelligence, ni l'éducation. Est-ce que toi et moi nous voyons les mêmes résultats que Pierre a vu ? Est-ce que nous amenons des milliers d'hommes et de femmes à Christ comme il l'a fait ? Si ce n'est pas le cas, nous avons besoin de revenir à la source de sa puissance. Peu importe la société ou la culture, la ville ou la cité, Dieu ne manque jamais de la puissance nécessaire pour travailler au-travers de personnes disponibles pour glorifier Son nom.

Quand nous nous tournons sincèrement vers Dieu, nous découvrons que son Église va toujours de l'avant, pas en arrière. Nous ne pouvons pas revenir en arrière et nous adapter à ce que le monde veut ou attend. Notre position doit rester militante, agressive, assurée.

C'est ce qui caractérisait le général William Booth et son Armée du Salut lorsqu'ils ont envahi les quartiers pauvres de Londres. C'est aussi ce qui caractérise les premiers missionnaires, comme Hudson Taylor en Chine, ou comme les “revivalistes” aux frontières américaines qui disaient la vérité dans l'amour, sans crainte.

Dans l'histoire bien connue de David et Goliath, il y a un moment magnifique ou le géant est contrarié par l'aspect de son jeune opposant : “Suis-je un chien, pour que tu viennes à moi avec des bâtons ?” gronde-t-il (1 Samuel 17:43). Goliath se sent réellement insulté : “Viens vers moi, et je donnerai ta chair aux oiseaux du ciel et aux bêtes des champs !” (17:44).

Est-ce que David a flanché ? A-t-il opté pour une retraite stratégique derrière un arbre ou un rocher, pensant peut-être gagner un peu de temps ?

Pas du tout !

“Aussitôt que le Philistin se mit en mouvement pour marcher au-devant de David, David courut sur le champ de bataille à la rencontre du Philistin” (17:48).

Voilà l'image que Dieu veut nous communiquer aujourd'hui : courir vers le combat !

Les armes de David étaient ridicules : une fronde et cinq pierres lisses. Cela n'avait pas d'importance. Et Dieu utilise encore des instruments qui semblent dérisoires dans les mains de gens faibles pour bâtir Son Royaume. Appuyés sur la prière et Sa puissance, nous pouvons accomplir l'impensable.


__________
Jim Cymbala a ouvert l'église de Brooklyn Tabernacle avec moins de vingt membres dans un petit immeuble délabré dans un quartier difficile. Né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson et un intervenant fréquent dans les conférences d'Expect Church Leadership organisées par World Challenge dans le monde entier.

vendredi 8 août 2014

NEE DANS UN FLAMBOIEMENT DE GLOIRE

L'église du Nouveau Testament est née dans un flamboiement de gloire. Le Saint-Esprit est descendu sur elle avec feu et les premiers chrétiens ont parlé en langue et ont prophétisé. Ils ont expérimenté une conviction de péché fulgurante et des multitudes se sont converties. La crainte de Dieu est tombée sur eux et sur tous ceux qui les ont vu. Les prisons ne pouvaient pas les retenir et les tempêtes ne pouvaient pas les noyer. Il se produisait des signes, des prodiges et des miracles. Des évangélistes sans peur allaient partout pour prêcher la Parole et, quand leurs possessions étaient saisies, ils continuaient à se réjouir. Quand ils étaient lapidés, pendus, brûlés ou crucifiés, ils continuaient à chanter et à louer Dieu. C'était une église triomphante, qui ne craignait pas Satan, irrévérencieuse envers les idoles, qui ne se laissait pas atteindre par les catastrophes ni les persécutions. C'était une église lavée dans le sang, vivant et mourant dans la victoire.

A quoi ressemblera l'église des derniers temps ? Comment l'église se montrera-t-elle dans ses dernières heures ? Comme une église grasse, prospère et égoïste, où il ne restera qu’une poignée de vrais croyants qui tiennent bon tout en regardant la mort et l'apostasie la grignoter peu à peu comme un cancer ? Est-ce que la tiédeur va la laisser faible, sans force et sujet de moquerie ? Est-ce que l'église va quitter cette ère avec hypocrisie, avec des mains sales et des cœurs impurs, apportant un feu étranger avec beaucoup de louanges, d’adorations et de réunions de prières ?

Il y aura très certainement une grande apostasie. Il y aura de la prostitution spirituelle de tous côtés. Et, parce que le péché surabondera, l'amour du plus grand nombre se refroidira. Des menteurs viendront, prêchant de fausses doctrines démoniaques. Les gens auront les oreilles qui les démangent et ils viendront en foule écouter des prédications édulcorées. La tromperie sera si importante que même les élus seront sévèrement testés.

Mais l'église de Jésus Christ ne partira pas en gémissant et en boitant. Elle partira victorieuse, pleine d'une joie indescriptible, sur une rivière de paix. Elle partira libre de tous liens, avec son pied sur le cou de Satan. Et chaque membre de cette véritable église vivra et mourra sans peur. La puissance du tentateur sera brisée. Les chrétiens seront saints et abattront les idoles. Ils seront aussi forts dans le Seigneur que les premiers chrétiens.
“Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair” (Actes 2:17).

jeudi 7 août 2014

IL M'A APPRIS UNE LECON

J'ai pensé avoir une bonne idée pour mon ministère, mais je n'ai pas consulté le Seigneur avant de la mettre en œuvre. Le résultat, c'est que je me suis retrouvé avec une dette de 5 000 dollars, sans aucun moyen de la rembourser. (Aujourd'hui, cela équivaudrait à peu près à 25 000 dollars.)

En désespoir de cause, j'ai commencé à proclamer tous les passages de la Bible qui disent : “Dieu pourvoira à tous tes besoins.” Et puis, un jour, alors que je priais, j'ai entendu une belle voix me dire : “David, descend sur Chester Street demain à midi, et marche sur le trottoir de gauche. Un homme viendra vers toi avec une enveloppe contenant 5 000 dollars. Cet homme est mon ange et il va placer cette enveloppe dans ta main.”

J'ai pensé : “Merci Seigneur, Tu es réellement fidèle.” Et le jour suivant, j'ai marché le long de Chester Street à midi et j'ai attendu. C'était dans une ville de 1200 personnes et personne ne marchait dans la rue la journée, parce que tout le monde était au travail. Alors, pendant un long moment, je n'ai pas vu âme qui vive. J'ai marché de long en large pendant presque une heure en me demandant : “Seigneur, où est-il ?”

Finalement, je suis rentré à la maison, désespéré. J'ai prié : “Seigneur, comment ai-je pu me tromper à ce point ? Qu'est-ce que je vais faire maintenant ? S'il-Te-plaît, mon Père, pardonne-moi de ne pas T'avoir fait confiance. Je remets toute cette affaire entre Tes mains.”

Quelques jours plus tard, un homme de notre église m'a appelé : “J'ai entendu parler de ton besoin, et je connais quelqu'un qui pourrait peut-être t'aider. C'est un banquier chrétien qui vit dans une autre ville. Tu pourrais peut-être l'appeler ?”

J'ai contacté le banquier et il a fait pour moi une chose qu'on ne voyait jamais à cette époque. Il m'a fait un prêt sans garantie de 5 000 dollars et m'a dit : “Vous pouvez me rembourser 50 dollars par mois.”

Dieu a pourvu dans ma situation. Et au travers de tout cela, Il m'a appris cette leçon : “David, J'aurais pu envoyer cet ange pour te donner l'argent. Mais Je voulais que tu apprennes quelque chose, parce que Je t'aime. Si Je ne t'avais pas enseigné cela, tu aurais continué à prendre des décisions irréfléchies et tu aurais une dette de 100 000 dollars à rembourser.”

J'ai appris que, même si je peux faire confiance à Dieu pour faire l'impossible, je ne peux pas m'attendre à ce qu'un ange se manifeste soudain pour me délivrer de mes choix irresponsables.

mercredi 6 août 2014

AVEC UN SIMPLE MOT

Dieu peut restaurer ce qui semble mort dans nos vies en disant juste un simple mot. As-tu des problèmes financiers, incapable de payer tes factures ? Il en était ainsi pour les disciples du Seigneur, et Il a pourvu à leur situation de façon surnaturelle.

Quand le moment de payer l'impôt est venu, Jésus et Ses disciples n'avaient pas l'argent nécessaire. Comment le Seigneur a-t-il pourvu ? Il a envoyé Pierre attraper un poisson. Jésus lui a dit qu'il trouverait une pièce dans la bouche du poisson qu'il allait attraper et que cette pièce couvrirait le montant de l’impôt.

Je ne peux qu'imaginer ce que Pierre a pensé. “L'argent de l'impôt dans la bouche d’un poisson ? Ça, je demande à voir ! J'ai été pêcheur toute ma vie et j'ai vu beaucoup de choses à l’intérieurs de poissons : vers, hameçons, algues. Mais je n'ai jamais vu de pièces.” Pourtant, quand Pierre a remonté le premier poisson, il a ouvert sa bouche pour y trouver une pièce. La somme était suffisante pour payer leur impôt, exactement comme Jésus l'avait dit (voir Matthieu 17:27).

Pourquoi l'Esprit a-t-il poussé les auteurs des évangiles à nous rapporter cette histoire ? Et pourquoi Jésus a-t-il choisi de régler leur situation par un miracle ? Pourquoi ne pas simplement prendre le montant d'une offrande ou envoyer les disciples travailler une journée pour ramener le montant de l'impôt ?

Je crois que Jésus a agi de façon surnaturelle ici parce qu'Il voulait prouver à Ses enfants qu'Il peut faire l'impossible pour nous. Il peut résoudre tous les problèmes financiers, toutes les crises familiales, tous les besoins qui nous submergent.

Il veut que nous sachions qu'Il est le même Dieu qui a nourri Élie avec du pain apporté par les corbeaux, qui a permis que le baril d'une veuve contienne de la farine pendant toute une sécheresse ou qu'on puisse remplir d'huile de grands pots à partir d'un petit récipient, qui a nourri une foule de 5000, puis une autre de 4000, avec quelques poissons et miches de pain. Il sait qu'à un certain moment dans notre vie, seul un miracle pourra suffire. Et Il veut nous assurer qu'Il fera l'impossible pour nous, dans n'importe quelle situation.

mardi 5 août 2014

NOUS NE DEVONS JAMAIS ABANDONNER

Dans le monde entier, aujourd'hui, des multitudes de parents chrétiens sont à l'agonie parce que leurs enfants sont sous la puissance du diable. Dans notre église, je vois le chagrin de mères qui visitent leurs fils en prison. Elles connaissent la douleur d'être assis d'un côté de cette épaisse fenêtre, regardant un enfant qui, à une époque, avait un esprit tendre. D'une manière ou d’une autre, il s'est retrouvé accroc aux drogues, puis il a tenté de voler pour pouvoir s'en payer. Et maintenant, il est en prison, s'endurcissant encore d'avantage. Elle a prié pour lui pendant des années, mais à présent, elle perd espoir. Elle ne croit pas qu'il puisse changer.

Je vois aussi des pères au cœur brisé, qui n'auraient jamais imaginé que leurs filles se tourneraient vers la drogue. Ils voient leur petite fille avoir de mauvaises fréquentations à l'école et puis être piégée. Bientôt, elle devient tellement rebelle que son père doit lui demander de quitter la maison à cause de son influence sur ses frères et sœurs. Alors maintenant, elle est dans la rue, vendant son corps pour pouvoir se payer ses drogues. Et son père gît sur son lit la nuit, déversant des torrents de larmes. Il est convaincu de l'avoir perdue pour toujours.

Je connais un père qui s'est rendu en voiture dans les bas-quartiers pour chercher son fils drogué. Il a demandé autour de lui jusqu'à ce qu'un dealer lui dise que son garçon était dans un repère de cocaïnomanes. Quand cet homme est entré, il n'a trouvé que l'enveloppe du fils qu'il avait connu. Le corps du garçon était squelettique à cause de l'usage des drogues. Quand le père l'a supplié de revenir à la maison, le jeune homme ne l'a même pas regardé. Il a seulement dit : “Vas-t-en. C'est ça ma vie à présent.”

Ce père brisé est ressorti dans la rue en larmes. Il avait perdu tout espoir. A l'agonie, il s'est dit : “c'est mon fils là-dedans. Il est en train de mourir et il ne veut pas me laisser l'aider.”

Le diable a dit à ces parents que leurs enfants sont au-delà de tout espoir, que leurs problèmes ne peuvent pas être résolus. Il les a convaincus avec un mensonge puissant : que Dieu est incapable de les aider.

Peut-être que tu penses que ton mari inconverti est au-delà de tout espoir, qu'il ne viendra jamais à Jésus. Ou peut-être as-tu abandonné tout espoir pour ton épouse qui te laisse les nuits pour aller danser. Mais personne n'est jamais trop éloigné pour que Dieu ne le restaure. Je connais de nombreuses épouses de chrétiens qui peuvent témoigner aujourd'hui : “j'ai prié pour mon époux pendant des années. Puis, un jour, après que j'ai abandonné tout espoir, Dieu a agit. Il a sauvé et délivré celui que j'aimais.

Nous ne devons jamais abandonner, pour personne. “Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible” (Matthieu 19:26).

lundi 4 août 2014

ABANDONE ! by Gary Wilkerson

“Celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment” (1 Corinthiens 9:6).

Dieu veut que tu Lui obéisses même quand les choses ne se passent pas comme tu le voudrais. Si ton mariage souffre, commence à œuvrer pour les autres qui en ont besoin. Quand tes enfants sont dans des situations difficiles, commence à travailler avec les enfants. Quand tes finances sont au plus bas et que tu ne vois aucune amélioration venir, donne à chaque fois que le Saint-Esprit touche ton cœur et te pousse à donner.

Dieu veut que tu Lui obéisses, mon ami. Si tu Lui obéis, tu verras les fenêtres du ciel s'ouvrir pour toi. Dieu n'ôtera pas Sa main de toi, parce qu'Il désire déverser Ses bénédictions sur toi, pour te montrer Sa faveur.

C'est un message de “bénédiction”. Je veux te voir béni et je t'encourage à recevoir la plénitude des bénédictions de Dieu, que tu aies beaucoup ou que tu dises : “J'ai si peu”. Dieu honore cela.

Peut-être n’as-tu que peu de temps pour servir les autres en vue du royaume de Dieu, parce que ton travail est très prenant ou que tu dois voyager beaucoup. Tu n'as peut-être que peu de temps à donner à ton église mais ce peu de temps que tu as, commence à le donner pour les autres et tu verras que tu auras plus de temps pour faire d'autres choses, et plus de temps pour être avec Dieu.

Quand tu abandonnes même la plus petite chose, quand tu es généreux comme Jésus est généreux, le Saint-Esprit utilise les choses les plus simples, presque folles, de ce monde et le transforme en bénédiction pour toi.
“Donnez, et il vous sera donné : on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis” (Luc 6:38).

samedi 2 août 2014

CHERCHEZ D'ABORD LE ROYAUME by Carter Conlon

Je crains ce à a quoi notre pays va ressembler d'ici dix ou quinze ans s'il n'y a pas de réveil spirituel parmi le peuple de Dieu. C'est pourquoi nous devons prendre conscience que nous ne sommes pas appelés à un pique-nique, mais nous sommes appelés à une guerre pour le salut des âmes. Nous ne sommes pas sans ressources : Celui qui a créé l'univers par Sa Parole vit en nous ! Chaque fils et fille de Dieu a accès à toutes Ses ressources et à toute Sa puissance.

Pourtant, tristement, nous avons vécu bien en dessous de ce que nous permet notre position en Christ dans notre génération. L’Église de Jésus Christ doit s'éveiller de son sommeil. Nous devons sortir de ce schéma de pensée qui dit que tout tourne autour de mes besoins, de ma maison, de ma plénitude. Non ! Cherche d'abord le Royaume de Dieu et Sa Justice et toutes ces choses te seront accordées en plus.

La Bible nous dit qu'Anne, la mère de Samuel, a donné naissance à trois autres fils et à deux filles après la naissance de Samuel. Elle a d'abord recherché le royaume de Dieu et Il lui a accordé ce qui pouvait la combler et qu'elle avait longtemps désiré. Le jour où Anne a laissé Samuel dans le temple, elle a fait une prière incroyable :

“Mon cœur se réjouit en l'Éternel, Ma force a été relevée par l'Éternel ; Ma bouche s'est ouverte contre mes ennemis, Car je me réjouis de ton secours. Nul n'est saint comme l'Éternel ; Il n'y a point d'autre Dieu que toi ; Il n'y a point de rocher comme notre Dieu” (1 Samuel 2:1-2).

“L'Éternel appauvrit et il enrichit, Il abaisse et il élève. De la poussière il retire le pauvre, Du fumier il relève l'indigent, Pour les faire asseoir avec les grands. Et il leur donne en partage un trône de gloire ; Car à l'Éternel sont les colonnes de la terre, Et c'est sur elles qu'il a posé le monde. Il gardera les pas de ses bien-aimés. Mais les méchants seront anéantis dans les ténèbres ; Car l'homme ne triomphera point par la force. Les ennemis de l'Éternel trembleront ; Du haut des cieux il lancera sur eux son tonnerre ; L'Éternel jugera les extrémités de la terre. Il donnera la puissance à son roi, Et il relèvera la force de son oint” (2:7-10).

En d'autres termes : Dieu donnera encore la vie à son peuple. Il y aura de la force, de l'abondance, de la victoire. Nous ne comprenons peut-être pas tout pour le moment, mais nous savons que, quand un saint désespoir nous amènera là où nous déciderons vraiment de rendre à Dieu ce qu'Il nous donne, une réponse au cri de cette génération viendra !


__________
Carter Conlon a rejoint l'équipe pastorale de Times Square Church en 1994, sur l'invitation du pasteur fondateur David Wilkerson. Il a été nommé Pasteur Senior en 2001. C'est un responsable fort et plein de compassion qui est un intervenant fréquent lors des Expect Church Leadership Conferences menées par World Challenge dans le monde entier.

vendredi 1 août 2014

DANGEREUSEMENT PRÈS DE LA MORT

Le cinquième chapitre de Marc nous raconte l'histoire de Jaïrus, le responsable de la synagogue désespéré qui a demandé à Jésus de guérir sa fille. La jeune fille de 12 ans était dangereusement près de la mort, et Jaïrus suppliait le Christ de venir dans sa maison et de poser les mains sur elle.

Jésus a accepté de venir avec lui, mais sur le chemin, il s'est arrêté pour s'occuper d'une femme avec une perte de sang (c'était la femme qui a été guérie lorsqu'elle a touché le bord de son vêtement). Alors que Jésus était arrêté, un messager est venu avec une nouvelle tragique : la fille de Jaïrus était déjà morte. Il disait au chef de la synagogue : « ta fille est morte : pourquoi importuner davantage le maître » (Marc 5:35).

Le cœur de Jaïrus a été saisi de douleur. Il pensait : « si seulement nous étions arrivés à temps, maintenant, c'est trop tard, ma fille est morte ». Mais Jésus lui a assuré : « Ne crains pas, crois seulement » (5:36).

Alors qu'ils approchaient de la maison de Jaïrus, ils ont entendu des lamentations et des grands cris. C'était la famille de Jaïrus et les voisins qui pleuraient sur la jeune fille. Imagine-toi le contraste dans cette scène : il y avait ici Dieu en chair, le créateur de l'univers, capable d'accomplir plus que tout ce que tu peux imaginer, et pourtant, ils étaient en train de pleurer en Sa présence. En fait, c'est comme s'ils étaient en train de témoigner : « Dieu peut nous aider uniquement lorsqu'il reste encore un peu d'espoir. Mais lorsque la vie a disparue, cela ne sert plus à rien de faire appel à Lui. Même Lui ne peut changer une telle situation ».

Combien de chrétiens aujourd'hui ne crient plus au Seigneur parce qu'ils croient que leurs problèmes sont sans espoir ? Beaucoup ne font confiance à Dieu que jusqu'au point où quelque chose est mort dans leur vie. Je ne parle pas de la mort de quelqu'un, je parle de la mort d'un mariage, d'une relation, d'un rêve, de tes espoirs pour le salut d'un être cher… tout ce que tu crois être impossible de réparer, changer ou restaurer dans ta vie.

Jésus a reproché une telle incrédulité. Il a dit à la foule qui se lamentait dans la maison de Jaïrus : « Pourquoi faites-vous du bruit, et pourquoi pleurez-vous ? L’enfant n’est pas morte, mais elle dort » (5:39). Il disait : « cette situation n'est pas telle que vous la voyez ou le pensez. Vous pensez que tout espoir a disparu, mais je vous dis qu'elle va être rétablie ». Il s'est alors rendu dans la chambre de la jeune fille et, d'une seule parole, Il a ramené l'enfant à la vie. « Aussitôt la jeune fille se leva, et se mit à marcher » (5:42).

Rien n'est trop « mort » ou allé trop loin pour qu'Il ne puisse le ramener à la vie. Il dit : « Mets ta confiance en moi pour résoudre ton problème. Il n'est jamais trop tard pour que J'agisse ».