mercredi 30 juin 2010

ALLEZ DE L'AVANT ET PLEUREZ

Lorsque vous êtes blessé le plus gravement—allez dans votre réduit secret et pleurez tout votre désespoir!

Jésus pleurait. Pierre pleurait—amèrement! Pierre transportait avec lui la peine de nier le Fils de Dieu même. Les larmes amères créaient en lui un miracle merveilleux. Il revenait pour agiter le royaume de Satan.

Jésus n’ignore jamais un cœur qui pleure. Il dit: "O Dieu! tu ne dédaignes pas un coeur brisé et contrit." (Psaume 51:17) Pas une seule fois le Seigneur dira, "Contrôlez-vous! Levez-vous et prenez votre médicament! Serrez vos dents et essuyez vos larmes. "Non! Jésus enregistre toute larme dans son éternel récipient.

Êtes-vous blessé? Grièvement blessé? Alors, allez de l'avant et pleurez! Et continuez à pleurer, jusqu'à ce que les larmes s’arrêter de couler. Mais laissez ces larmes avoir seulement leur origine dans les blessuresl—et non pas dans l'incrédulité ou l'apitoiement.

La vie continue. Vous seriez surpris combien vous pouvez supporter avec l’aide de Dieu. Le bonheur n'est pas de vivre sans douleur ou blessure. Le vrai bonheur est d’apprendre à vivre une journée à la fois, en dépit de tous les chagrins et les douleurs. Il s’agit d'apprendre à se réjouir dans le Seigneur, peu importe ce qui s'est passé dans le passé.

Il se peut que vous vous sentiez rejeté. Il se peut que vous vous sentiez abandonné. Il se peut que votre foi mai soit faible. Il se peut que vous pensiez que vous êtes abattu pour de bon. La douleur, les larmes, lapeine, et le vide risquent de vous avaler par moments, mais Dieu est toujours sur son trône. Il est toujours Dieu!

Vous ne pouvez pas vous aider vous-même. Vous ne pouvez pas arrêter la douleur et la blessure. Mais notre Seigneur béni viendra vers vous, et il mettra sa main affectueuse en-dessous de vous et vous lèvera pour vous asseoir à nouveau dans les lieux célestes. Il vous délivrera de la peur de mourir. Il vous révèlera son amour éternel.

Levez les yeux! Encouragez-vous dans le Seigneur. Quand le brouillard vous entoure et vous ne pouvez plus voir une sortie de votre dilemme—allongez-vous dans les bras de Jésus et faites-lui simplement confiance. Il veut votre foi—votre confiance. Il veut que vous criez à haute voix—"Jésus m’aime! Il est avec moi! Il ne me lâchera pas! Il est en train d’arranger tout à l'heure actuelle! Je ne vais pas être rejeté! Je ne vais pas être vaincu! Je ne vais pas être une victime de Satan! Dieu est de mon côté! Je l'aime—et il m'aime!"

À la fin du compte, c'est la foi. Et la foi repose sur ce verset absolu: "Toute arme forgée contre toi sera sans effet…" (Ésaïe 54:17)

mardi 29 juin 2010

LA GLOIRE MESURÉE DE DIEU

"Il leur dit encore: … On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis, et on y ajoutera pour vous. Car on donnera à celui qui a; mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a." (Marc 4:24-25)

Jésus savait que ces mots peuvent paraître étranges à des oreilles non-spirituelles, ainsi il a précédé son message en disant: “Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende." (Marc 4:23) Jésus nous disait, “Si votre coeur est ouvert à l'Esprit de Dieu, vous comprendrez ce que j'ai à vous dire."

Qu'est-ce que, précisément, Jésus est en train de dire dans ce passage? Il parle de la gloire de Dieu dans nos vies—c'est-à-dire la présence manifeste du Christ. En bref, le Seigneur mesure sa présence glorieuse en différentes quantités, que ce soit des églises ou des individus. Certains ne reçoivent pas de sa gloire. Pourtant, d'autres reçoivent une mesure illimitée, émanant de leurs vies et de leurs églises en quantités de plus en plus grandes.

Dieu a promis de verser son Esprit sur son peuple dans ces derniers jours. En effet, toute l'Ecriture signale une église triomphante, remplie de gloire à la fin des temps. Jésus lui-même a dit que les portes de l'enfer ne l'emporteront pas contre son église. Nous ne boiterons pas en entrant au ciel—enfoncés, déprimés, gémissant, battus, découragés. Non—notre-Seigneur va apporter une plus grande puissance à son église. Cette puissance ne sera pas manifestée simplement par des signes et des miracles. Elle sera révélée dans son peuple—par la transformation glorieuse de cœurs touchés par l'Esprit de Dieu.

Comment pouvons-nous obtenir une plus grande mesure de la gloire du Christ? Le Seigneur nous dit très clairement: “On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis." (Marc 4:24) Jésus dit, “Selon votre portion que vous m’attribuez, je vous redonnerai la même portion. Je vous traiterai de la façon que vous me traitez. Quelle que soit la mesure que vous m’accordez, je vous mesurerai de la meme façon."

Si vous donnez à Dieu de la paresse—considérant pour acquis son grand travail—vous aurez un esprit assoupi. "La paresse fait tomber dans l'assoupissement, Et l'âme nonchalante éprouve la faim." (Proverbes 19:15) Par conséquent, votre âme va souffrir de la faim, incapable d'être satisfaite.

L'amour, la miséricorde et la grâce de Dieu envers nous sont illimitées. La question ici n'est pas l'obtention de son amour, de sa miséricorde ou de sa grâce—mais avoir la bénédiction de sa gloire dans nos vies.

Jésus affirme clairement qu’il mesure des quantités différentes de sa gloire pour nous, en fonction de ce que nous mesurons dans nos coeurs pour lui. Notre part est tout simplement de se rapprocher de plus en plus de lui—dans notre culte, obéissance et diligence.

lundi 28 juin 2010

QUAND VOUS ÊTES BLESSÉ

D'une manière ou d'une autre, nous sommes tous blessés. Chaque personne sur terre porte son propre fardeau de douleur.

Quand vous êtes profondément blessé, aucune personne sur terre ne peut arrêter les craintes internes et les angoisses les plus profondes. Ni les meilleurs amis peuvent comprendre la lutte que vous traversez ou les blessures infligées à vous.

Existe-t-il un baume pour un cœur brisé? Existe-t-il une guérison pour ces blessures profondes et internes? Est-ce que les pièces peuvent être remises ensemble et le coeur devenir plus fort? Oui! Absolument oui! Et si c’est non, alors la Parole de Dieu serait un canular et Dieu lui-même serait un menteur. Cela ne peut pas être!

Dieu ne vous a pas promis une vie sans douleur. Il vous a promis "un moyen de s'échapper." Il a promis de vous aider à supporter la douleur. Une force de vous remettre sur vos pieds lorsque la faiblesse vous faites chanceler.

Notre Père aimant dit: "Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter." (1 Corinthiens 10:13).

Votre Père céleste veille sur vous avec un œil résolu. Chaque mouvement est contrôlé. Chaque larme est contenue. Il s’identifie avec toutes vos douleurs. Il ressent tout mal. Il ne permettra jamais de vous noyer dans vos larmes. Il ne permettra pas que votre mal détériore votre esprit. Il promet de venir, juste à temps, pour essuyer vos larmes et vous donner de la joie pour pleurer.

Vous avez la capacité de faire réjouir votre cœur et d’être joyeux dans le Seigneur. L'oeil de Dieu est sur vous—et il nous ordonne de nous lever et de nous débarrasser de toutes ces craintes causant le doute.

vendredi 25 juin 2010

TOUTE LA GRÂCE DONT VOUS AVEZ BESOIN POUR SURMONTER

Nous avons souvent entendu que la grâce est définie comme étant la faveur non méritée et la bénédiction de Dieu. Pourtant, je crois que la grâce est beaucoup plus que cela. À mon avis, la grâce est tout ce que le Christ est pour nous dans nos moments de souffrance—puissance, force, bonté, miséricorde, amour—de nous voir jusqu’au bout de nos épreuves.

Alors que je regarde les années passées—des années de grandes épreuves, de souffrance, de tentation et d'affliction—je peux témoigner que la grâce de Dieu a été suffisante. Je sais ce que c’est de questionner Dieu, alors que mon épouse a enduré le cancer à plusieurs reprises, et puis nos deux filles ont également été frappées. Aujourd'hui, elles sont toutes saines et fortes et j’en remercie le Seigneur. Je sais aussi ce que c'est que d'être ébranlé par un messager de Satan. J'ai été gravement tenté et séduit et je ai eu des ennemis me provoquant sur tous les côtés. J'ai été diffamé par des rumeurs, accusé à tort, et rejeté par des amis. Dans ces moments sombres, je suis tombé sur mes genoux et me tourna vers Dieu.

Sa grâce m’a toujours porté à travers tout. Et cela suffiit pour aujourd'hui. Puis, un jour dans la gloire, mon Père me révèlera le plan magnifique qu'il avait pour moi depuis le début. Il me montrera comment j'ai obtenu la patience à travers toutes mes épreuves; comment j'ai appris la compassion pour les autres; comment sa force était rendue parfaite dans ma faiblesse; comment j'ai appris sa fidélité totale envers moi; comment j’avais très envie d’être plus comme Jésus.

Nous nous demandons toujours pourquoi—pourtant tout ceci demeure un mystère. Je suis prêt à accepter cela jusqu'à ce que Jésus vienne pour moi. Je ne vois pas de fin à mes épreuves et mes afflictions. Je les ai eues à présent depuis plus de cinquante ans de ministère, et cela continue.

Pourtant, à travers tout cela, je reçois encore toujours une puissance de plus en plus grande du Christ. En fait, mes grandes révélations de sa gloire ont été durant mes moments les plus difficiles. De même, dans vos moments les plus bas, Jésus va libérer en vous la mesure la plus complète de sa puissance.

Nous risquons de ne jamais comprendre notre douleur, notre dépression et notre inconfort. Nous risquons de ne jamais savoir pourquoi nos prières pour une guérison n'ont pas reçues de réponse. Mais nous n'avons pas besoin de savoir pourquoi. Notre Dieu nous a déjà répondu: "Vous avez ma grâce—et, mon enfant bien-aimé, c'est tout ce dont vous avez besoin."

jeudi 24 juin 2010

RÉSISTEZ ET IL FUIRA

Satan tenta Jésus avec cette offre: “Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m'adores.” (Matthieu 4:9) Cela semble tellement étrange, tellement ridicule, comment ceci pourrait être jamais considéré comme une tentation? Croyez-le ou non, ceci était une offre puissante et attrayante. Satan mit Jésus au défi, en disant: "Je promets que si vous vous prosternez simplement à mes pieds, en un seul acte d’adoration, je quitterez le combat. Je renoncerai à tout mon pouvoir sur ces royaumes. Je ne posséderai ou asservirai plus personne. Je sais que vous aimez l'humanité suffisamment pour être maudit par Dieu pour leur bien. Alors, pourquoi attendre? Vous pouvez vous sacrifier vous-même à présent, et libérer le monde à partir de ce moment-ci."

Pourquoi le diable était-il disposé à donner tout son pouvoir pour ceci? Il essayait de sauver sa propre peau. Satan savait que son destin éternel serait conclu sur le Calvaire. Ainsi, si seulement il pouvait empêcher Jésus d'aller à la croix, il pourrait échapper au même sort.

Vous vous demandez, “Comment ceci pourrait-il éventuellement avoir un rapport avec moi?" Satan tente toujours les gens vertueux avec une offre similaire. Satan vient à nous avec des menaces et des accusations. Il nous dit, "Vous n'avez pas besoin de m’adorer—parce que j'ai déjà accès à votre chair. Je connais tous vos points faibles. Alors, allez de l'avant et témoignez de votre liberté dans le Christ. Au moment où vous êtes en train de chanter vos louanges les plus puissantes, je vaincrai votre esprit avec le mal. J’augmenterai votre péché avec tant de force, que vous allez désespérer de ne jamais être libre. Vous êtes impuissant."

Comment réagissons-nous aux accusations de Satan? "Résistez au diable, et il fuira loin de vous." (Jacques 4:7) Peu importe combien de tentations Satan vous lance. Vous n'avez pas besoin de craindre n’importe quel péché de votre passé. Si le sang du Christ l’a couvert, alors le diable ne peut rien faire pour vous séparer du Père.

mercredi 23 juin 2010

LORSQUE DES QUESTIONS ÉMERGENT

“Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur, s'étant approché, lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.” (Matthieu 4:2-3)

À un certain moment quand Jésus était physiquement vulnérable, le diable présenta sa première tentation.

Avoir faim n’est pas un péché. Alors, quelle est la question ici? Satan mit Jésus au défi: "Si vous êtes vraiment Dieu, alors vous avez la puissance de Dieu en vous. Et à présent, vous êtes dans un endroit très difficile. Pourquoi n'utilisez-vous pas le pouvoir que Dieu vous a donné pour vous délivrer vous-même? Ne vous a-t-il pas donné ce pouvoir afin de voir si vous l'utiliseriez correctement?"

Voici l'une des tentations les plus insidieuses auxquelles des personnes pieuses en Dieu font face. Comme votre exemple, Jésus, vous avez une passion pour Dieu. Vous avez placé votre cœur afin d’être entièrement renoncé à lui. Ensuite, le Seigneur vous fait traverse rune expérience dans le désert et après un certain temps, des questions émergent. Vous commencez à vous désorienter, s’interrogeant sur les buts éternels de Dieu dans votre vie. Et pendant que vous essayez de prier et de remporter la victoire, les tentations de Satan semble plus féroces que jamais.

L'ennemi veut que vous agissez indépendamment du Père. Le diable dit: “Votre souffrance n'est pas de Dieu. Vous n'avez pas besoin de passer par cela. Vous avez la puissance de Dieu en vous, par l'intermédiaire du Saint-Esprit. Prononcez la parole—libérez-vous. Satisfaites votre propre faim."

Le premier dessein de Satan était de créer une interruption du pouvoir de Dieu. Il espérait que Dieu ne répondrait pas à l’appel de Jésus pour le pain, si jamais il demande. Si le ciel n'a pas le pouvoir, alors Christ pourrait douter de sa divinité et pourrait se détourner de son but éternel sur la terre. Deuxièmement, Satan savait que Jésus fut envoyé pour faire uniquement ce que le père lui dit. Ainsi, il visa à convaincre Christ à désobéir ici pour son propre bien-être. De cette façon, si Jésus utilisa son pouvoir maintenant pour éviter toute souffrance, il pourrait faire de même plus tard pour éviter la croix.

Alors, comment Jésus at-il répondu à la tentation du diable? "Il est écrit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu." (Matthieu 4:4) Christ dit, en substance, “Ma venue sur terre n'est pas pour mes besoins, mes blessures ou mon confort physique. Je suis venu pour donner à l'humanité—pas pour me sauver moi-même."

Même au sommet de sa souffrance, Jésus n'a pas perdu de vue son but éternel. Et si notre Seigneur apprit la dépendance et la compassion par une expérience dans le désert, ainsi nous ferons de même.

mardi 22 juin 2010

TRAVERSÉE DU DÉSERT

Dietrich Bonhoeffer, théologien allemand, dépeint le chrétien comme quelqu'un qui essaie de traverser une mer de morceaux de glace flottants. Le chrétien ne peut pas se reposer nulle part en traversant, sauf dans sa foi que Dieu va le soutenir jusqu’au bout. Il ne peut pas rester trop longtemps sur place, sinon il coule. Après avoir fait un pas, il doit faire attention pour le pas suivant. Sous lui, c'est l'abîme et devant lui, c'est l'incertitude—mais toujours en avant il y a le Seigneur—ferme et sûr! Il ne voit pas encore la terre, mais elle est là—-une promesse dans son cœur. Ainsi, le voyageur chrétien garde son regard fixé sur son lieu final!

Je préfère penser de la vie comme une traversée du désert—comme celui des enfants d'Israël. Et la bataille du roi Josaphat, avec tous les enfants de Juda, est aussi notre combat (voir 2 Chroniques 20). Bien sûr, c'est un désert; oui, il y a des serpents, des trous d'eau secs, des vallées de larmes, des armées de l’ennemi, du sable chaud, de la sécheresse, des montagnes infranchissables. Mais lorsque les enfants du Seigneur s’arrêtèrent pour voir son salut, il étala une table dans ce désert—fit pleuvoir de la manne d’en haut—détruisit des armées de l’ennemi par son unique pouvoir—fit couler de l’eau des rochers—extrayait du poison des morsures de serpant—les diriga par pilier et nuage—leur donna du lait et du miel—et les mena dans la terre promise avec une main élevé et puissante. Et Dieu les a mis en garde d’annoncer à chaque génération suivante: "Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Éternel des armées." (Zacharie 4:6)

Arrêtez de chercher dans la mauvaise direction pour de l'aide. Isolez-vous avec Jésus dans un endroit secret; racontez-lui tout sur votre confusion. Dites-lui que vous n'avez pas d'autre endroit où aller. Dites-lui que vous avez confiance en lui seul de vous soutenir jusqu’au bout. Vous serez tenté de prendre tout seul les choses en main. Vous voulez vous-même comprendre les choses. Vous vous demanderez si Dieu est efficace—il n'y a rien à perdre. Pierre récapitule tout cela: “Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle." (Jean 6:68)

“Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, Vous tous qui êtes aux extrémités de la terre! Car je suis Dieu, et il n'y en a point d'autre." (Ésaïe 45:22)

"Pour moi, je regarderai vers l'Éternel, Je mettrai mon espérance dans le Dieu de mon salut; Mon Dieu m'exaucera." (Michée 7:7)