lundi 30 novembre 2009

ACCÉDER À DIEU

Je cherchait le Seigneur en prière et lui ai demandé, «quel est l'aspect le plus important de faire de nous ton temple ? » Voici ce qui est venu à moi : accéder avec hardiesse et confiance.


Paul dit du Christ, «En lui nous avons, par la foi en lui, la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance.» (Ephésiens 3:12).

Dans le temple juif, il y avait très peu d'accès à Dieu. En fait, un tel accès était uniquement disponible au souverain sacrificateur, et cela avait lieu seulement une fois par an. Quand le moment arrivait, le prêtre entrait dans la présence de Dieu dans le temple avec crainte et tremblement. Il savait qu'il pourrait être tuer s’il approchait le trône de miséricorde avec un péché non encore pardonné dans son coeur.

Aujourd'hui Dieu a émergé au-delà de cette pièce restreinte. Et il est venu directement vers nous avec tout notre déshonneur et notre corruption. Il nous dit: « Je suis venu vivre en vous. Vous ne devez pas me cacher votre souillure et votre désespoir. Je vous ai choisi parce que je vous aime et je suis sur le point de transformer votre corps et d’en faire ma maison, mon endroit de logement, ma résidence.

« J'enverrai mon Saint-Esprit, qui vous sanctifiera. Il va nettoyer et balayer chaque pièce, afin de préparer votre coeur et de le rendre mien. Mais ce n'est pas tout, je vais vous faire asseoir juste à côté de moi et vous inviterai hardiment à vous approcher de mon trône avec confiance. Vous voyez, je veux que vous me demandiez la puissance, la grâce, la force et tout ce dont vous avez besoin. J'ai amené le ciel vers la terre et dans vos âmes, afin que vous puissiez y avoir totalement accès. Vous êtes riche et pourtant vous ne le réalisez pas. Vous êtes héritier de toute ma gloire. »

L’unique raison de la sanctification de vos corps est parce que le Saint-Esprit y demeure. Et vos corps se maintiennent saints seulement par sa présence et sa continuelle puissance. Vous ne pouvez pas le faire. Vous deviendriez une épave nerveuse essayant seulement de sauvegarder les apparences. Vous vous découragerez en ne pouvant pas empêcher la souillure et les poussières d'entrer. Vous serez las de courir de pièce en pièce, balayant et polissant, pour rendre le tout propre.

Chaque chrétien doit se réjouir dans ce fait : Dieu est en vous ! Et il est avec vous pour toujours, ainsi qui peut être contre vous ?

vendredi 27 novembre 2009

AGRANDISSEMENT DU COEUR

Les évangélistes George Whitefield et John Wesley font partis des deux plus grands prédicateurs de l'histoire. Ces hommes ont prêché à des milliers de personnes lors de réunions, dans les rues, dans les parcs et les prisons, et par leurs ministères beaucoup ont été amenés à Christ. Mais un conflit doctrinal a surgit entre les deux hommes au sujet de la façon dont une personne est sanctifiée. Les deux camps doctrinaux ont défendu leurs positions fortement, et quelques mots méchants ont été échangés, avec les disciples des deux hommes discutant de manière malséante.

Un jour, un des disciples de Whitefield est venu lui demander ceci : « Verrons nous John Wesley dans le ciel ? » Il demandait, en effet, « comment Wesley peut il être sauvé s'il prêche une telle erreur ? »

Whitefield répondit, « non, nous ne verra pas John Wesley dans le ciel. Il sera tellement proche du trône de Christ, si proche du Seigneur, que nous ne pourrons pas le voir. »

Paul a appelé ce genre d'esprit «agrandissement de coeur. » Et il l'a eu lui-même lorsqu’il écrit aux Corinthiens, une église dans laquelle certains l'avaient accusé de dureté, et plusieurs avaient ricané à sa prédication. Paul les rassures que, « Notre bouche s’est ouverte pour vous, Corinthiens, notre coeur s’est agrandit » (2 Corinthiens 6:11).

Quand Dieu élargit votre coeur, soudainement plusieurs limites et de barrières sont enlevées. Vous ne voyez plus à travers un objectif étroit. Au lieu de cela, vous êtes dirigé par le Saint-Esprit vers ceux qui sont blessés. Et les personnes blessées sont attirées à votre esprit compatissant par l’attraction magnétique de Saint- Esprit.

Alors, avez-vous une gentillesse et une douceur de coeur lorsque vous voyez une personne blessée? Lorsque vous voyez-vous un frère ou une soeur qui a trébuché dans le péché où peut avoir des problèmes, êtes-vous tentés de lui dire ce qui ne va pas dans sa vie ? Paul dit que les personnes blessées doivent être restaurées dans un esprit d'humilité et de gentillesse, elles doivent rencontrer l'Esprit que Jésus a démontré.

Voici le cri de mon coeur pour mes jours restants : « Dieu, enlève toute étroitesse de mon coeur. Donne moi ton Esprit de compassion pour ceux qui sont blessés… ton Esprit de pardon quand je vois quelqu'un qui est tombé… ton Esprit de restauration, pour ôter le reproche. Enlève toute exclusivité de mon coeur, et agrandit ma capacité d'aimer mes ennemis. Quand j'approche quelqu'un qui est dans le péché, ne me laisse pas juger. Au lieu de cela, que les bienfaits de la source prenant naissance en moi soient un fleuve d'amour divin pour eux. Et que l'amour qui leur soit montré puisse allumer en eux un amour pour les autres. »

jeudi 26 novembre 2009

DIEU AIME L'EGLISE

La véritable église de Jésus-Christ est la prunelle de l'oeil du Seigneur. Pourtant dès son commencement, l’église a éprouvé des apostasies et des faux enseignants. Les premières églises, ces corps apostoliques fondés par Paul et les apôtres, ont reçu l’enseignement de la pleine instruction de Dieu. Rien de ce qui contribue à la croissance et à l'immuabilité n'a été gardé par les disciples du Christ. Ils ont reçus la vérité, non seulement en paroles, mais également par la démonstration de la puissance du Saint Esprit.

Paul averti Timothée qu'un temps viendrait ou certaines personnes du peuple de Dieu «Ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité et se tourneront vers les fables.» (2 Timothée 4: 3-4).

L’histoire nous démontre que cela s'est produit exactement comme Paul l’avait prévu. Après le décès des apôtres et de la génération qui avait été instruite a leurs pieds, une conspiration d'erreur et de mal a inondé l'église. Des croyants ont été séduits par des doctrines étrangères, la science et la philosophie ont érodé la vérité de l'évangile du Christ.

Considérez ce que Paul a dit de la pureté de l'église du Christ : Le « Christ… a aimé l'église, et s'est livrée lui même pour elle ; afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la Parole, pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable » (Ephésiens 5:25-27)

La grande préoccupation de Dieu n'est pas au sujet de l'église infidèle. Même les apostasies ne pourront pas détruire l'Eglise de Jésus-Christ. Malgré ces problèmes, Dieu est au contrôle de tout, et son Eglise mystique, invisible, et triomphante ne meurt pas. Bien au contraire, le torrent du Saint-Esprit coule dans « la mer morte » des églises infidèles, exposant l'iniquité et la tiédeur. Et cela provoque une nouvelle vie.

Ceux qui se sont détournés des églises mortes et sans vie ne forment peut être qu’un petit groupe. Néanmoins, Jésus a déclaré : « Voici les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. Et il reste du temps pour que les travailleurs aillent en avant. » La Bible ne nous dit pas que le Saint-Esprit ne fait plus partie de la scène, laissant une moisson défraîchie. L'esprit de Dieu est toujours au travail, condamnant, courtisant et attirant le perdu à Christ, y compris ceux de l'apostasie.

Les témoins célestes nous rappellent de ne pas rechercher le jugement, de ne pas nous concentrer à « assurer la permanence. » Nous vivons toujours le temps du Saint-Esprit, qui n’attend que de pouvoir remplir chaque coeur disposé.

Dieu aime toujours son Eglise.....malgré ces défauts!

mercredi 25 novembre 2009

ÊTRE PRET

Dans Matthieu 24, Jésus utilise une parabole pour pouvoir enseigner au sujet d'être prêt pour son retour : «C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’Homme viendra à l’heure ou vous n’y penserez pas. Quel est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable? Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée trouvera faisant ainsi»


« Mais si c’est un méchant serviteur, qui dise en lui même: Mon maître tarde a venir, s’il se met a battre ses compagnons, s’il mange et boit avec les ivrognes, le maître de ce serviteur viendra le jour ou il ne s’y attend pas et a l’heure qu’il ne connaît pas. Il le mettra en pièces, et il lui donnera sa part avec les hypocrites: C’est la qu’il y aura des pleures et des grincements de dents» (Matthieu 24: 44-51).

Noter que dans ce passage, Jésus parle de serviteurs, ce qui signifie les croyants. L’un des serviteurs est appelé fidèle et l’autre méchant. Que fait-il mal aux yeux de Dieu ? D'après Jésus, c’est une chose qu'il « se dit en lui-même» (24 : 48). Ce serviteur n'exprime pas une telle pensée et il ne la prêche pas. Mais il la pense. Il a vendu son coeur au mensonge démoniaque: «Mon maître a retardé son retour » Notez qu'il ne dit pas, «Mon maître ne vient pas » mais plutôt « il a retardé son retour. » En d'autres termes, « Jésus ne viendra pas soudainement ou inopinément. Il ne reviendra pas dans ma génération. »

Ce « méchant serviteur » est clairement un type de croyant, peut-être même dans un ministère. Il a reçu le commandement « d'être attentif » et « d'être prêt, » « car le fils de l’homme viendra à l’heure ou vous ne penserez pas» (Matthieu 24:44). Pourtant, cet homme relâche sa conscience en acceptant le mensonge de Satan.

Jésus nous montre le fruit de ce genre de pensée. Si un serviteur est convaincu que le Seigneur a retardé son retour, il ne voit aucune utilité de vivre dans la droiture. Il n'est pas obligé de faire la paix avec ses semblables. Il ne voit pas l'utilité de préserver l'unité dans sa maison, au travail, dans l'église. Il pourrait frapper ses semblables, les accuser, garder de la rancune, détruire leurs réputations. Comme Pierre dit, ce serviteur est dirigé par ses convoitises. Il veut vivre en deux mondes, se livrant à une vie corrompue tout en se croyant à l’abri du jugement.

mardi 24 novembre 2009

LES MENSONGES DE L'ENNEMI

Lorsque nous traversons des épreuves et des tentations, Satan vient nous mentir en nous disant: « Vous êtes entourés maintenant et il n'y a aucune sortie. De plus grands serviteurs de Dieu ont abandonné dans des circonstances moins difficiles. Maintenant c'est à votre tour de laisser tomber. Vous êtes un échec, si ce n'était pas le cas vous ne passeriez pas par ceci. Il y a quelque chose mal en vous et c’est la raison pour laquelle Dieu est très mécontent de vous et contrarié. »

Au milieu de son épreuve, Le roi Ézéchias a reconnu son impuissance. Il a réalisé qu'il n'avait aucune force pour arrêter les voix dans sa tête, des voix de découragement, de menaces et de mensonges. Il savait qu'il ne pourrait pas livrer la bataille, c’est pour cela qu’il chercha l’aide du Seigneur. Et Dieu répondit à Ezéchias en envoyant le prophète Essaie avec ce message : «Le Seigneur a entendu ton cri. Va maintenant dire à Satan qui se tient à ta porte, qu’il a perdu et qu’il s'enfouira par le chemin qu’il a emprunté.»

Ézéchias est presque tombé dans le piège de l'ennemi. Si nous ne tenons pas ferme devant les mensonges de Satan, si lors des moments de crise nous ne nous tournons pas vers la foi et la prière, si nous ne tirons pas la force de la promesse de Dieu de nous affranchir, le diable tirera profit de notre foi hésitante et intensifiera ses attaques.

Ézéchias a trouvé le courage de la parole reçue, et a put dire à Sanchérib sans incertitude: « Roi démoniaque, tu n’as pas blasphémé contre moi. Tu as menti à Dieu lui-même. Mon seigneur va me délivrer. Et parce que tu as blasphémé contre lui, tu vas faire face à sa colère ! »

La Bible nous indique que Dieu délivra Ézéchias et Juda cette même nuit de façon super naturelle : « Cette nuit-la, l’ange de l’Eternel sortit et frappa dans le camp des Assyriens 185 000 hommes. Et quand on se leva le matin, voici ils étaient tous mort.» ( 2 rois 19:35)

Les croyants d’aujourd'hui ne se tiennent pas simplement sur une promesse mais également sur le sang versé de Jésus-Christ. Et dans ce sang nous avons la victoire sur chaque péché, tentation et bataille que nous devrons affronter. Peut-être que récemment vous avez reçu une lettre du diable? Croyez-vous que Dieu ait la connaissance de prévoir chacune de vos épreuves ? Vos décisions insensées? Vos doutes et vos craintes ? Prenez l'exemple de David qui a prié, « Ce pauvre homme pleura et le seigneur le délivra. »

Ferez-vous la même chose?

lundi 23 novembre 2009

LA PAIX ET LE SAINT-ESPRIT

A qui Jésus accorde-t-il sa paix ? Vous pouvez penser en vous même, « je ne suis pas digne de vivre dans la paix du Christ. J'ai trop de luttes dans ma vie. Ma foi est si faible. »

Vous feriez bien de considérer les premiers hommes à qui Jésus accorda sa paix. Aucun d’eux n'en étaient digne, et aucun n'y avait droit.

Pensez à Pierre. Jésus était sur le point d'accorder sa paix à un ministre de l'évangile qui bientôt répandrait des jurons. Pierre était ardent dans son amour pour le Christ, mais il allait également le renier.

Ensuite, il y avait Jacques et son frère Jean, deux hommes habités d’un esprit compétitif, cherchant toujours à être reconnus. Ils ont demandé à Jésus que l’un puisse s'asseoir à sa droite et l’autre à sa gauche quand il sera assis sur son trône de gloire.

Les autres disciples n’étaient pas plus justes; ils ont tous cultivé de la colère envers Jacques et Jean pour avoir essayé de les reléguer au second plan. Par après, Thomas qui était un homme de Dieu succomba au doute. Tous les disciples manquaient de foi et cela stupéfiait et contrariait Jésus. En effet, à l’heure la plus critique de la vie de Christ, ils l'abandonnèrent tous et se sauvèrent. Même lorsque le bruit de la résurrection de Jésus commençait à se répandre, ils furent lents à croire.

Les disciples étaient également des hommes confus. Ils n'ont pas compris les voies du Seigneur, ils étaient troublés par ses paraboles. Après la crucifixion, ils ont perdu le sens de l'unité et se sont dispersés dans toutes les directions.

Quelle image : Ces hommes étaient pleins de crainte, d'incrédulité, de division, de douleur, de confusion, de compétitivité et de fierté. Pourtant ce sont à ces mêmes serviteurs préoccupés que Jésus dit, « Je vais vous donner ma paix. »

Cela est une évidence que les disciples n'ont pas été choisis parce qu'ils étaient bons ou justes. Non plus parce qu'ils avaient du talent ou des capacités. Ils étaient de simples pêcheurs et de simples ouvriers. Le Christ les a appelé et les a choisi parce qu'il a vu quelque chose dans leurs coeurs. Il savait que chacun d’eux se soumettrait au Saint-Esprit.

Tout ce que les disciples avaient reçu, était une promesse de la paix du Christ. La plénitude de cette paix devait leur être accordée à la Pentecôte, quand le Saint-Esprit viendrait et demeurerait en eux. Nous recevons la paix du Christ par le Saint-Esprit. Cette paix vient en nous pendant que l'Esprit nous révèle Christ. Plus vous chercherez Jésus, plus l’Esprit vous le fera découvrir et cela vous permettre de recevoir la paix du Christ.

vendredi 20 novembre 2009

LA GRANDE PREOCCUPATION DE DIEU

Qu’elle est la préoccupation de Dieu au milieu des troubles internationaux tel que les événements du Moyen-Orient ? La Bible nous indique que le regard de Dieu est sur ses enfants : «Voici, L’oeil de l’Eternel est sur ceux qui le craignent. Sur ceux qui espèrent en sa bonté.» (Psaumes 33:18)

Notre Seigneur se rend compte de chaque mouvement de tout être vivant sur la terre. Mais son regard est principalement focalisé sur le bien-être de ses enfants. Il fixe ses yeux sur les douleurs et les besoins de chaque membre de son corps spirituel. Ce qui nous fait du mal l'inquiète.

Pour nous le prouver, Jésus dit, «Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.» (Matthieu 10:28)

Même au milieu de grandes guerres mondiales, la concentration de l’attention de Dieu n'est pas sur les tyrans. Son regard est sur chaque circonstance dans la vie de ses enfants.

Le Christ dit dans le prochain verset : «Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père.» (Matthieu 10:29) Au temps de Christ, les passereaux étaient la viande des pauvres et ne coûtaient pas plus d’un centime. Cependant, Jésus dit, « Pas une de ces petites créatures ne tombe à terre sans que votre père ne le sache. »

L’utilisation du mot « chute » dans ce verset signifie bien plus que la mort de l'oiseau. La signification Araméenne est « de s'allumer sur la terre. » En d'autres termes, la « chute » indique ici chaque petit mouvement effectué par cet oiseau minuscule.

Le Christ nous dit que, « le regard de votre père n’est pas uniquement sur les passereaux au moment où ils meurent. Pendant qu'un passereau apprend à voler, il tombe du nid et commence à sauter à cloche-pied le long de la terre. Et Dieu voit chaque lutte. Il est préoccupé par chaque détail de sa vie. »

Jésus ajoute alors, « Ne craignez donc point, vous valez plus que beaucoup de passereaux» (10 : 31). En effet, il dit, « et même vos cheveux sont tous comptés » (10 : 30). Cela veut dire que celui qui a fait et a compté toutes les étoiles, celui qui a surveillé chaque action de l'empire romain, qui maintient les galaxies dans leur orbite, a son regard fixé sur vous. Et, Jésus demande, « Ne valez vous pas plus ? »

jeudi 19 novembre 2009

QUELLE PAIX MERVEILLEUSE!

Jésus nous donne plusieurs raisons pour lesquelles nous avons besoin de sa paix. Le Christ s’adressant a ses disciples dans Jean 14 :30 dit : « Le prince du monde vient ». Quel est le contexte de cette déclaration ? Il vient de dire aux douze, « je ne parlerai plus guère avec toi » et donne l’explication suivante : « car le prince de ce monde vient. »


A ce moment précis, Jésus savait que Satan était à l’oeuvre. Le diable avait déjà enrôlé Judas pour trahir Jésus et ce dernier savait que la hiérarchie religieuse de Jérusalem avait reçue l’autorité des principautés de l'enfer pour le faire mourir. Il était également conscient qu'une foule inspirée par le diable, allait sous peu le rendre prisonnier. C'est à ce moment que Jésus dit aux disciples, « Satan, le mauvais, vient. Ainsi, je ne te parlerai pas beaucoup davantage. »


Jésus savait qu'il avait besoin de temps avec le père pour se préparer au conflit à venir. Il était sur le point d'être livré entre les mains d’hommes mauvais, juste comme il l’avait dit. Il savait également que Satan faisait tout qu'il pouvait pour bouleverser sa paix. Le diable l'harcèlerait et essayerait de le décourager, tout cela dans le but de détériorer la foi du Christ dans le Père, afin de le contraindre à éviter la croix.


Vous pouvez être dans l'anxiété, pensant, « C’est terminé, je ne vais pas y arriver.» Mais Jésus dit que « Je sais ce que vous traversez. Venez vous abreuver de ma paix. »


Il se peut que vous traversiez le moment le plus difficile de votre existence. Votre vie peut être ébranlée et tout paraît désespéré. Il semble ne pas avoir de sortie pour vous et chaque direction que vous empruntez amène stress, confusion et lassitude.


Peu importe ce que vous traversez. Votre vie semble avoir été frappée par une tornade. Vous pouvez traverser des épreuves qui vous font passer auprès d'autres comme un exemple des temps modernes. Mais au milieu de vos ennuis, faites appel au Saint-Esprit afin qu’il vous baptise dans la paix du Christ. Il le fera.


Les gens vous pointeront du doigt en disant « L’univers de cette personne s’est complètement écroulé. Malgré cela, elle est déterminée à faire confiance à la Parole de Dieu. Comment peut-elle le faire ? Comment va t’elle de l’avant? Elle aurait du se décourager il y a bien longtemps. Pourtant elle n'a pas abandonné. Et malgré tout, elle n'a pas compromis ce en quoi elle croit.


Quelle paix merveilleuse! Elle est au delà de toute compréhension. »

mercredi 18 novembre 2009

UNE NUÉE DE TÉMOINS

Hébreux 12:1 nous dit que le monde est entouré d'une nuée de témoins qui sont avec le Christ dans la gloire. Qu'est-ce que cette nuée de témoins célestes ont à dire au monde actuel? Nous vivons dans une génération qui est beaucoup plus perverse que celle de Noé. Que peuvent dire ces témoins à une race humaine dont ses péchés dépassent même ceux de Sodome?

Notre monde connaît une grande prospérité. Notre économie a été bénie, mais notre société est devenue si immorale, violente et anti-Dieu que, même les laïcs déplorent à quel point nous sommes tombés bas. Les chrétiens du monde entier se demandent pourquoi Dieu a retardé ses jugements sur une société aussi perverse.

Nous qui aimons le Christ riquent de ne pas comprendre pourquoi ce mal aussi grand est permis de continuer. Mais la nuée de témoins célestes comprend. Ils ne remettent pas en cause la miséricorde et la patience que Dieu a montré.

L'Apôtre Paul est parmi cette nuée de témoins, et il témoigne de l'amour illimité de Dieu étant même "le pécheur principal." La vie et les écrits de Paul nous dit qu'il a maudit le nom du Christ. Il était un terroriste, persécutant le peuple de Dieu et l’emmenant de force pour être emprisonné ou tué. Paul nous dit que Dieu est patient avec la présente génération, car il y en a beaucoup qui sont comme il était, des gens qui pèchent dans l'ignorance.

L'apôtre Pierre est aussi parmi la nuée de témoins, et il comprend aussi pourquoi Dieu est si patient. La vie et les écrits de Pierre nous rappellent qu'il maudit Jésus, jurant qu’il ne l’avait jamais connu. Dieu refuse de donner son jugement parce qu'il y a encore des multitudes qui le maudissent et le nient, comme faisait Pierre. Le Seigneur ne va les abandonner, tout comme il n’a jamais renoncé Pierre. Il en existe de nombreux comme lui pour qui le Christ prie toujours.

Comme je considère cette nuée de témoins, je vois les visages d’anciens toxicomanes et alcooliques, d’ex-prostituées et homosexuels, d’anciens gangsters et revendeurs de drogue, d’anciens meurtriers et batteurs de femme, d’anciens infidèles et obsédés de pornographie — des multitudes que la société a renoncées. Ils se sont tous repentis et sont morts dans les bras de Jésus, et maintenant ils sont les témoins de la miséricorde et la patience d'un Père aimant.

Je crois que tous ceux-là diraient, dans un témoignage unifié, que Jésus ne les a pas jugés avant qu’ils aient reçu sa miséricorde. Dieu aime encore ce monde fou et immoral. Prions qu’il nous aide à aimer les égarés comme il le fait. Et prions d'avoir l'amour et la patience qu’il montre au monde en ce moment.

mardi 17 novembre 2009

LORSQUE LE SAINT-ESPRIT VIENT

Le prophète Ésaïe décrit ce qui se passe quand le Saint-Esprit tombe sur un peuple. Isaïe prophétise, «Jusqu'à ce que l'esprit soit répandu d'en haut sur nous, Et que le désert se change en verger, Et que le verger soit considéré comme une forêt." (Esaïe 32:15)

Isaïe dit: «Quand le Saint-Esprit vient, ce qui était une fois un désert stérile devient un champ de moisson. Un parcelle de terre morte soudainement déborde de fruits. Et ceci n'est pas une récolte temporaire. Le champ de fruits se développe en une forêt. Et vous serez en mesure de prendre des boutures de cette forêt, année après année, et de développer votre fécondité continuellement."

Ésaïe ajoute: “Alors la droiture habitera dans le désert, et la justice aura sa demeure dans le verger." (32:16). Selon le prophète, le Saint-Esprit apporte également avec lui un message de jugement contre le péché. Et ce message crée une droiture dans le peuple.

Isaïe ne parle pas d'une effusion unique de l'Esprit, ce que certains pensent comme une "renaissance." Isaïe décrit quelque chose qui dure. Des études menées par des sociologues chrétiens montrent que la plupart des renaissances actuelles durent une moyenne de cinq ans, et laissent dans leur sillage beaucoup de confusion et de dissensions. Je connais certaines églises où de soi-disantes renaissances ont eu lieu, et maintenant, dans l’espace de quelques années, il n'y a aucune trace de l'Esprit. Ces églises sont mortes, sèches et vides. Des bâtiments qui une fois tenaient 1000 sont à présent des tombes caverneuses, avec seulement cinquante personnes présentes.

Isaïe continue: «L'oeuvre de la justice sera la paix, et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours. Mon peuple demeurera dans le séjour de la paix, dans des habitations sûres, dans des asiles tranquilles." (Isaïe 32:17-18)

La paix arrive parce que la justice est à l'œuvre. Le Saint-Esprit est occupé à éliminer toute agitation, tous les troubles et toute condamnation. Ce qui suit est la paix d'esprit, la paix à la maison, et la paix dans la maison de Dieu. Et quand le peuple de Dieu a la paix du Christ, ils ne sont pas facilement déplacés de cela: «Mais la forêt sera précipitée sous la grêle, Et la ville profondément abaissée. Heureux vous qui partout semez le long des eaux, et qui laissez sans entraves le pied du boeuf et de l'âne!" (32:19-20)

La prophétie d'Isaïe sur le Saint-Esprit était adressée à Israël pendant le règne de Uzziah. Pourtant, elle s'applique également au peuple de Dieu aujourd'hui. Elle est connue comme une double prophétie. Le fait est que chaque génération a besoin d'une effusion de l'Esprit Saint. Et je crois que l'Eglise aujourd'hui n'a rien vu de comparable à ce que le Saint-Esprit veut accomplir.

lundi 16 novembre 2009

L’ÉTAT PAÏEN DE L’INQUIÉTUDE

«Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? que boirons-nous? de quoi serons-nous vêtus? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent.» (Matthieu 6:31-32)

Jésus nous dit que l’inquiétude — de l'avenir de notre famille, de l’emploi, de la façon nous devons survivre, est un mode de vie païen. Jésus parle ici de ceux qui n'ont pas de Père céleste. Ils ne connaissent pas Dieu alors qu’il veut être reconnu comme un Père aux cieux bienveillant, subvenant aux besoins, et aimant.

"Ne vous inquiétez donc pas du lendemain" (v 34). En ces simples paroles, Jésus nous commande, "Ne pensez pas, ne vous inquiétez pas, à propos de ce qui pourrait éventuellement se produire demain. Vous ne pouvez pas changer quoi que ce soit. Et s’inquiéter n’aide à rien. Lorsque vous le faites, vous agissez comme les païens." Puis Jésus dit:«Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.» (v. 33) En d'autres mots, vous devez aimer Jésus. Vous devez aller de l'avant, placer tous vos soucis dans ses mains. Vous devez vous reposer dans sa fidélité. Votre Père céleste veillera à ce que vous soyez fournis avec toutes les choses essentielles de la vie.

Je me demande si les anges sont déconcertés par tous les soucis et l'anxiété de ceux qui prétendent faire confiance à Dieu. Pour eux, cela doit sembler tellement dégradant, tellement insultant au Seigneur, que nous nous inquiétons comme si nous n'avions pas Père céleste bienveillant. Quelles questions perplexes les anges doivent se demander entre eux: «N'ont-ils pas un Père qui est aux cieux? Ne croient-ils pas qu'il les aime? Ne leur a-t-il pas dit qu’il suffirait à tous leurs besoins? Ne croient-ils pas que celui qui nourrit les oiseaux et tout le règne animal va les nourrir et vêtir? Comment peuvent-ils se tracasser et s’inquiéter s'ils savent qu'il possède tous les pouvoirs, toutes les richesses, et peut fournir aux besoins de toute la création? Est-ce qu’ils accuseraient leur Père céleste de négligence, comme s'il n'était pas fidèle à sa parole? "

Vous avez un Père céleste. Faites confiance en lui!

mercredi 11 novembre 2009

LE DANGER EXTRÊME DE L'INCRÉDULITÉ

«Et à qui jura-t-il qu'ils n'entreraient pas dans son repos, sinon à ceux qui avaient désobéi? Aussi voyons-nous qu'ils ne purent y entrer à cause de leur incrédulité. … Prenez garde, frère, que quelqu'un de vous n'ait un coeur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant.» (Hébreux 3:18-19,12)


Les Hébreux ont averti l’église du Nouveau Testament : «Prenez garde à l'exemple d’Israël. Si vous ne le faites pas, vous allez tomber de la même façon qu’eux. Vous allez tomber dans l'incrédulité diabolique. Et cela va transformer votre vie en un long désert continue.»


Considérez ce qui est arrivé à la génération incrédule qui a été renvoyée au désert. Dieu leur a dit d’une manière significative en commençant par les dirigeants jusqu’aux juges et Lévites, que sa main serait contre eux. A partir de ce moment-là, tout ce qu’ils rencontrent n’est que de la douleur et une âme peu prospère. Ils ne verront pas sa gloire. Plutôt, ils seront fixés sur leurs propres problèmes et consumés par leurs propres convoitises.


C’est exactement ce qui arrive à tous les incroyants: Ils finissent par être consumés par leur propre bien-être. Ils n'ont pas de vision, aucun sens de la présence de Dieu, et aucune vie de prière. Ils ne se soucient plus de leurs voisins, ou d’un monde perdu, ou finalement même de leurs amis. Plutôt, le centre d’intérêt dans leur vie est fixé sur leurs problèmes, leurs soucis, leurs maladies. Ils vont d'une crise à une autre, enfermés dans leur propre douleur et souffrance. Et leurs journées sont remplies de confusion, de conflit, de jalousie et de division.


Sans la foi, c'est simplement impossible de plaire à Dieu. Après que Dieu avait séparé les eaux de la Mer Rouge en un mur de chaque côté et avait laissé passer les Israélites sain et sauf, ils dançaient et se réjouissaient. Et ensuite, à peine trois jours plus tard, ces mêmes Israélites rouspétaient contre Dieu, murmurant et se plaignant, mettant en doute la présence même de Dieu au milieu d’eux.


Durant trente-huit ans, Moïse a observé alors qu’un à un, chaque Israélite de la génération incrédule mourrait. Alors qu’il réexamine ceux qui ont gaspillé leurs vies dans le désert, il constata que tout ce que Dieu leur avait prévenu était arrivé. «La main du Seigneur était contre eux, afin de les détruire jusqu'à ce qu'ils étaient consumés» (voir Deutéronome 2). Dieu avait suspendu son but éternel pour Israël pendant toutes ces années-là.


De la même manière aujourd'hui, certains Chrétiens sont satisfaits par le simple fait d'exister jusqu'à ce qu'ils meurent. Ils ne souhaitent pas de prendre des risques, de croire en Dieu, d’aller en avant ou de mûrir. Ils refusent de croire en sa Parole, et sont devenus endurcis dans leur incrédulité. Maintenant ils vivent juste pour mourir.

mardi 10 novembre 2009

DIEU A FIXE SON COEUR SUR VOUS !

Qu’est-ce que le nuage de témoins dans Hébreux 12:1 nous raconte? Que l'Ecriture dit-elle au sujet de leur message aux personnes vaincues par le corps du Christ? Simplement ceci : «Car les yeux du Seigneur sont sur les justes, et ses oreilles sont attentives à leur prière» (1 Pierre 3:12).


Je ne crois pas que cette grande foule de témoins célestes nous conseillerait de se fixer sur des théologies ou des doctrines compliquées. Je crois qu'ils nous conseilleraient dans la simplicité de la vérité :


• L'auteur des Hébreux nous témoigne que nous devons fixer nos yeux sur Jésus, l'auteur et le façonnier de notre foi. Nous devons continuer à prêcher la victoire de la croix, endurer les accusations des pécheurs contre nous, et mettre de côté nos vices, courant avec patience le trajet qui nous a été défini (voir Hébreux 12:1-2).


• Le roi David nous témoigne que nous pouvons avoir confiance en le pardon du Seigneur, et il ne nous enlèvera pas son Esprit Saint. David commit des meurtres et fut un adultère et un menteur. Mais il s'est repenti et le Père ne le laissait pas tranquille car il avait fixé son coeur sur David.


• Pierre nous témoigne qu'il a péché contre la plus grande lumière qu'un homme pouvait jamais avoir. Ce disciple a marché dans la présence de Jésus; il a touché le Seigneur et a reçu sa vocation de Christ lui-même. Cet homme aurait pu vivre en culpabilité et condamné, mais Dieu a fixé son coeur sur lui.


• Paul nous disait de ne pas craindre nos afflictions. Jésus a souffert tous les jours de son ministère, et il mourut en souffrant. Et quand Christ a appelé Paul pour prêcher l'évangile, il lui a montré combien de grandes afflictions l’attendait.


Durant les années de son ministère, Paul a été affligé en effet. Pourtant les afflictions prouvent que Dieu a fixé son coeur sur vous. «afin que personne ne fût ébranlé au milieu des tribulations présentes; car vous savez vous-mêmes que nous sommes destinés à cela.» (1 Thessaloniciens 3:3).


Nous avons aussi le témoignage de Job: «Qu'est-ce que l'homme, pour que tu en fasses tant de cas, Pour que tu daignes prendre garde à lui, pour que tu le visites tous les matins, pour que tu l'éprouves à tous les instants?» (Job 7:17-18, mon texte en italique).


Quand Dieu fixe son coeur sur vous, vous serez souvent testé. Mais c’est un fait que plus que votre affliction soit longue et difficile, d’autant plus Dieu a fixé son coeur sur vous, afin de vous montrer son amour et son attention. Ceci est le témoignage de la vie de Paul et de Jésus. L'ennemi peut surgir contre vous, mais notre Seigneur le supplante. Nous trouvons le repos absolu dans Jésus.