vendredi 28 novembre 2008

SAISISSSEZ VOS EPREUVES PAR LA FOI

Si nous n’avions pas de conflit, de pression, d’épreuve et de guerre nous deviendrions passifs et tièdes.

Il y aurait du délabrement et notre temple tomberait en ruine. Nous ne serions pas capable de nous occuper du terrain que nous avons acquis. C’est pourquoi, le plan de l’ennemi envers nous est clair : il veut nous emmener loin de notre bataille. Son but est d’ôter toute l’ardeur de la bataille en nous.

C’est dans nos batailles spirituelles que nous trouvons toutes nos ressources pour l’entretien – force pour avancer, puissance sur l’ennemi. Et le jour où nous nous tiendrons devant le Seigneur, Il nous révèlera : « Te souviens-tu de ce que tu as dû endurer à cette occasion ? Et cette bataille épouvantable ? Regarde ce que tu as accompli à travers cela. Tout cela fût mis en sécurité au travers des batailles que tu as remportées. »

Le simple fait est que Dieu a mis son trésor dans des corps humains. Il a fait de nous son temple, une maison où demeure son Esprit et vous avez la responsabilité d’entretenir ce temple. Si vous devenez paresseux ou insouciant, négligeant l’entretien nécessaire- prier régulièrement, se nourrir de la Parole de Dieu, la communion des saints-, la vétusté va s’installer et vous finirez en ruine absolue.

Tandis que je regarde à mes 50 ans de ministère, je me rappelle des temps où il aurait été facile d’abandonner, j’aurai prié : « Seigneur, je ne comprends pas cette attaque. D’où vient-elle et quand finira t-elle? Je ne vois aucun but à cela. » Mais après un certain temps, j’ai commencé à voir les fruits de ces épreuves. Et ce fruit- ressources, force, richesse spirituelle- m’a nourrit d’une manière que je n’aurai jamais pu avoir autrement.

Je vous demande expressément de saisir vos épreuves par la foi et croire que c’est Dieu qui les permet. Sachant qu’Il les utilise pour vous rendre plus fort…vous aider à prendre du butin à Satan…devenir une bénédiction pour les autres…et pour sanctifier tout cela à sa gloire.

« Mais nous portons ce trésor spirituel en nous comme des vases d’argile pour qu’il soit clair que cette puissance extraordinaire vient de Dieu et non de nous. Nous sommes accablés de toutes sortes de souffrance, mais non écrasés, inquiets mais non désespérés, persécutés mais non abandonnés, jetés à terre mais non anéantis. » (2 Corinthiens 4:7-9).

« La détresse que nous éprouvons en ce moment est légère en comparaison de la gloire abondante et éternelle, tellement plus importante, qu’elle nous prépare. Car nous portons notre attention, non pas sur ce qui est visible mais sur ce qui est invisible. Ce qui est visible est provisoire, ce qui est invisible dure toujours. » (2 Corinthiens 4:17-18).

jeudi 27 novembre 2008

NE SOYEZ JAMAIS INTIMIDE

Si vous marchez par l’Esprit, vous serez constamment harcelé par les pouvoirs démoniaques mais vous n’avez pas à être intimidé par la puissance des démons où que vous vous trouvez et à n’importe quel moment !

Paul fût continuellement harcelé par des pouvoirs démoniaques, il prêchait sur l’île de Paphos quand des démons ont essayé de s’interférer « …un faux prophète, un juif nommé Bar-Jésus…s’opposait à eux et il cherchait à détourner de la foi le gouverneur. ».(Actes 13 :6-8)

Bar-Jésus signifie “fils de Jésus” ou “ange de lumière“. Cet homme était un diable qui s’opposait à Paul ! Mais le Saint-Esprit s’éleva à l’intérieur de Paul: « alors Paul…rempli du Saint-Esprit…dit…fils du diable, ennemi de tout ce qui est bien ! Ne cesseras-tu jamais de vouloir fausser les plans du Seigneur ? Maintenant écoute, le Seigneur va te frapper, tu seras aveugle et tu ne verras plus la lumière du soleil pendant un certain temps. » Aussitôt, les yeux d’Elymas s’obscurcirent et il se retrouva dans la nuit : il se tournait de tous côtés cherchant quelqu’un pour le conduire par la main. Quand le gouverneur vit ce qui était arrivé, il devint croyant ; il était vivement impressionné par l’enseignement du Seigneur. » (Actes 13:9–12).

Paul “remplit du Saint-Esprit” ; brisa toute la puissance des ténèbres !
Ce n’est pas assez d’être attristé par les tentatives d’harcèlement de Satan ! Dans Actes 16, Paul était peiné- ce qui signifie « dérangé, irrité ». Il le permit pendant plusieurs jours mais le Saint-Esprit se saisit de Paul et il dit au pouvoir démoniaque: « C’est assez ! Au nom de Jésus je t’ordonne de sortir d’elle ! » (Actes 16 :16-18)

Bien-aimé(e), nous supportons trop l’ennemi! Le temps arrive où nous aussi nous devrons nous lever sous la puissance du Saint-Esprit et dire « Assez, ça suffit, au nom de Jésus je t’ordonne de sortir ! »

Quand vous prenez autorité et ordonnez aux démons de fuir, Satan viendra vers vous avec tout son arsenal. Après que Paul ait chassé des démons d’une servante dans Actes 16 :16-18 ; Satan commença à attiser les choses. Il enflamma la foule contre Paul et Silas et soudainement ils furent dans une crise terrible !

Les magistrats de la cité les frappèrent et ils les mirent en prison. A la douleur de chaque meurtrissure sur leur dos, je peux entendre l’ennemi dire: « Alors, vous pensez avoir la victoire ? Vous pensez que vous allez chasser mes démons et prendre autorité sur moi ? »

Le diable n’eut pas l’air de comprendre que plus on bat un serviteur de Dieu, plus il marche par l’Esprit, plus vous le frappez, plus il loue ! Si vous le jetez dans une situation de crise, l’attachez avec des problèmes et des difficultés, Il chantera, criera et adorera !

“ A minuit, Paul et Silas priaient et chantaient pour louer Dieu; les autres prisonniers les écoutaient. (Actes 16 :25)

Si nous voulons marcher avec le Saint-Esprit, alors nous devons croire Dieu pour la délivrance surnaturelle de chaque esclavage de Satan. Peu importe si Dieu doit créer un tremblement de terre pour cela, c’est exactement ce qu’Il fît pour Paul :
« Tout à coup, il eut un violent tremblement de terre qui secoua les fondations de la prison. Toutes les portes s’ouvrirent aussitôt et les chaînes de tous les prisonniers se détachèrent. » v26

Satan essayera de vous proposer la plus terrible tentation ou épreuve que vous n’avez jamais affrontée. Il veut que vous vous enlisiez dans la culpabilité, la condamnation et l’introspection. Cher saint, vous devez vous lever dans l’Esprit et détacher vos yeux de vos circonstances et liens. N’essayez pas de tout comprendre. Commencer à adorer, chantez et faites confiance à Dieu et Il prendra soin de votre délivrance.

mercredi 26 novembre 2008

LA MARCHE PAR L’ESPRIT LA PLUS ELEVEE

Dans 1 Samuel 9, nous voyons que Saül a été envoyé par son père pour retrouver des ânesses en fuite. C’est avec un serviteur que Saül chercha dans tout le territoire. En définitive, il fût découragé et il était prêt à abandonner la recherche.
Alors, le serviteur lui parla de Samuel, un voyant, peut-être qu’il pourrait-il lui dire où trouver les ânesses.

Samuel ici, est un type du Saint-Esprit, qui connaît la pensée de Dieu. Il a plus dans sa pensée qu’indiquer uniquement une direction. Il savait que Dieu avait choisi Saül pour jouer un rôle dans les plans éternels célestes !

La première chose que fît Samuel quand Saül arriva fût d’organiser une célébration (voir Samuel 9:19). C’est exactement ce que le Saint-Esprit désire que nous fassions : qu’on s’asseye à la table du Seigneur et qu’on échange avec Lui, en passant du temps de qualité seul avec Dieu et en écoutant son cœur.

Samuel demanda à Saül de ne être préoccupé afin qu’ils puissent avoir une communion ensemble (1 Samuel 9 :20-25). Samuel disait : « Ne te focalise pas sur la direction, tout est réglé à présent. Il y a une chose plus importante à ta portée. Tu dois connaître le cœur de Dieu, ses desseins éternels !

Après cette nuit de communion, Samuel demanda à Saül d’envoyer son serviteur dans une autre pièce, pour qu’ils puissent avoir une entrevue intime en face à face. (Voir Samuel 9:27; 10:1).

Voyez-vous ce que le Seigneur veut dire ici? « Si tu veux réellement marcher dans l’Esprit- si tu veux mon onction-, tu as besoin de chercher auprès de moi plus que des directives. Tu dois venir en ma présence et connaître mon cœur et mes désirs ! Vois-tu, je veux t’oindre pour t’utiliser dans mon royaume ! »

Bien-aimé(e), oubliez la direction, oubliez tout le reste maintenant ! Permettez au Saint-Esprit de vous révéler des choses profondes et cachées de Dieu. Tenez-vous en sa présence et laissez-Le vous montrer le véritable cœur de Dieu. C’est la marche par l’Esprit la plus élevée !

Passer du temps dans la présence du Seigneur produit une manifestation de Christ dans un monde perdu.

« Nous ne perdons pas courage…mais nous faisons connaître la vérité et nous nous rendons ainsi recommandable au jugement de tout être humain devant Dieu. »(2 Corinthiens 4:1–2).
L’apôtre Paul déclare que nous devons être une manifestation de la vérité. Bien sûr, nous savons que Jésus est la vérité. Alors, qu’est ce que Paul veut dire lorsqu’il dit que nous devons manifester Jésus ?

Paul parle ici d’une expression visible, une manifestation est illumination ou un éclat qui rend les choses claires et compréhensibles. En bref, Paul dit que nous devons faire connaître Jésus et le rendre compréhensible aux gens. Dans chacune de nos vies, il devrait y avoir un éclairage de la vraie nature et de la ressemblance de Christ.

Paul développe encore davantage ce concept de manifester Jésus-Christ. Il dit que nous sommes les véritables lettres de Dieu destinées au monde: « C’est vous-même qui être notre lettre, écrite dans nos cœurs et que tout le monde peut connaître et lire…une lettre écrite par le Christ …non pas avec de l’encre mais avec l’Esprit du Dieu vivant, elle est gravée non pas sur des tablettes de pierre, mais dans des cœurs humains. » (2 Corinthiens 3 :2-3) Nos vies sont des lettres écrites par le Saint-Esprit et envoyées au monde perdu et nous devons être lus continuellement par ceux qui nous entourent.

Comment devenons-nous des lettres de Dieu pour le monde? Cela n’arrive que par l’œuvre du Saint-Esprit. Au moment où nous sommes sauvés, le Saint-Esprit imprime en nous la véritable image de Jésus. Et Il continue à façonner son image en nous, à chaque instant. La mission du Saint-Esprit est de former en nous une image de Christ si juste et exacte qu’elle pénétrera la conscience des gens.

mardi 25 novembre 2008

COMMENT MARCHER DANS L’ESPRIT?

Ce commandement de marcher par l’Esprit a été donné à tous et non pas à des super saints ! Voici comment vous pouvez avoir cette marche : » Voici donc ce que j’ai à vous dire : laissez le Saint-Esprit diriger votre vie… » (Galates 5:16)

1. Vous devez rechercher cette marche avec tout ce qui est en vous ! Premièrement, demandez au Saint-Esprit d’être votre guide et votre ami. « Demandez et vous recevrez, chercher et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira. » Luc 11 :9

Si vous êtes sauvés, le Saint-Esprit vous a déjà été donné. Maintenant, demandez Lui de prendre le contrôle de tout, abandonnez vous à Lui ! Vous devez être assuré dans votre cœur que vous voulez qu’Il vous dirige et vous guide. Au sujet des derniers temps, Moïse déclara : « Alors dans ces pays, vous rechercherez le Seigneur votre Dieu. Et vous le trouverez si vous le cherchez de tout votre cœur. » Deutéronome 4 :29

2. Concentrez-vous sur la connaissance et l’écoute de l’Esprit, et éloignez vos yeux de vos problèmes et de la tentation.Paul, Silas et Timothée auraient sombré dans la peur et la dépression s’ils avaient été focalisés sur leurs problèmes. Au lieu de cela, ils ont regardé à Dieu, en le louant et l’adorant.

La majorité du temps quand nous allons prier, nous nous focalisons sur nos faiblesses passées. Nous repassons nos défaites sans cesse en disant : « Oh combien j’aurai pu aller loin avec le Seigneur si je n’avait pas négligé Dieu et gâché mon passé! »

Oubliez tout de votre passé ! Tout est sous le sang ! Et oubliez votre futur aussi, car Dieu seul sait ce qui est à venir. Au lieu de cela, fixez votre attention seulement sur le Saint-Esprit de tout votre cœur et de toute votre âme.

3. Ayez plus de temps de qualité avec le Saint-Esprit. Il ne parlera pas à quelqu’un qui est pressé. Attendez patiemment, cherchez le Seigneur et offrez Lui des louanges. Prenez autorité sur toute autre voix qui vous murmure des pensées. Croyez que le Saint-Esprit est plus grand que cela et qu’Il ne vous laissera pas trompé ou aveuglé.

« Celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde ». 1 Jean 4 :4

lundi 24 novembre 2008

DIEU VOUS AIME!

Le Père vous aime- c’est ici que des multitudes de croyants échouent avec Dieu. Ils sont prêts à être convaincus de péché et de manquement encore et encore mais ils ne laissent pas le Saint-Esprit les inonder de l’amour du Père.

Le légaliste aime vivre sous la conviction ; il ne comprend jamais l’amour de Dieu ou il n’autorise pas le Saint-Esprit à déverser cet amour sur son âme.

Ici, à Times Square Church, nous avons enseigné que le juste, celui qui aime véritablement le Seigneur, aime la correction. Il apprend à accueillir le Saint-Esprit alors qu’Il met en lumière tous les domaines cachés du péché et de l’incrédulité- car plus il fait face à son péché, plus il est heureux et libre.

Pourtant, l’attitude que je vois parmi de nombreux chrétiens est la suivante : « Continue à me juger Seigneur, convaincs-moi, reprends-moi » Cela n’est pas la même chose que la véritable conviction. Par exemple, je vois cela dans de nombreuses réponses aux messages de ma lettre de nouvelles. Quand j’écris un message qui annonce un jugement retentissant, je reçois des réponses d’approbation abondantes. Lorsque je partage la douceur et l’amour de Jésus, je reçois des lettres qui disent : » vous ne prêcher plus la vérité ! » C’est comme si ces personnes déclaraient : » si vous ne réprimandez pas alors ce que vous dites ne peut être l’Evangile. » De tels chrétiens ne sont jamais entrés dans la grande mission d’amour du Saint-Esprit.

C’est un domaine dans lequel nous devons marcher dans l’Esprit et pas selon nos sentiments ! Marcher par l’Esprit signifie autoriser le Saint-Esprit faire en nous ce pourquoi Il a été envoyé. Et cela signifie aussi qu’on l’autorise à inonder nos cœurs de l’amour de Dieu ici et maintenant ! « Car Dieu a répandu son amour dans nos cœurs par le Saint-Esprit qu’Il nous a donné. » Romains 5 :5

Esaïe déclara: « Oui, comme une mère qui console son enfant, moi aussi je vous consolerai et ce sera à Jérusalem » (Esaïe 66 :13). Le prophète écrivait à un peuple récalcitrant dont Dieu dit: « infidèle, il n’en a fait qu’à sa tête. » Esaïe 57:17

Dites-moi, pendant combien de temps un enseignant supportera t-il un étudiant rebelle, têtu qui refuse de tenir compte des conseils ? Pas très longtemps ! Mais le prophète Esaïe prend une image commune, celle de l’amour d’une mère pour son enfant, et il nous montre quelque chose qui est présent dans l’amour du Père pour nous.

Une mère de notre église prend une journée entière pour aller rendre visite à son fils dans une prison située dans le nord de l’était de New York. Elle prend le bus pendant des heures juste pour le voir un bref instant. Une telle mère verra son fils dans un uniforme terne et l’agonie dans ses yeux et à chaque visite elle mourra un peu plus à l’intérieur. Mais elle ne l’abandonnera jamais, il est toujours son fils !

Voici le type d’amour que Dieu a pour vous et le Saint-Esprit veut que vous le sachiez ! Il nous réconforte en nous disant : « une fois, tu as dit que tu as tout donné à Jésus, tu lui a donné ton amour et Il t’aime toujours ! Et maintenant, je ne te laisserai jamais partir. J’ai été envoyé par Lui pour une tâche bien précise et je continuerai à faire cela. !

Il n’y a pas de véritable réconfort sur terre si ce n’est celui du Saint-Esprit. C’est pourquoi, vous avez besoin de laisser le Saint-Esprit demeurer en vous. Il est le seul qui peut vous coucher la nuit, comme dans un lit chaud et remplir votre cœur de sa paix parfaite. Lui seul peut réellement vous consoler dans vos temps de peine et de douleur. Il est celui qui vous assure : « cette réconfort n’est pas temporaire mais éternel ! »

vendredi 21 novembre 2008

ABANDONNER VOTRE FIERTE ET SOYEZ

Dans l’ancien et le nouveau testament, le Saint-Esprit est tombé sur des gens de façons inhabituelles ! Il secoua des bâtiments. Les gens commencèrent à louer dans de nouvelles langues, Il prit le contrôle de tout !
A la Pentecôte, Il est venu avec un vent violent et puissant ! Le feu est tombé ! Quand le Saint-Esprit descend, les éléments sont secoués. (voir Actes 2 :4 et 4 :11)

Jean-Baptiste prêcha « Moi je vous baptise avec de l’eau mais celui qui vient est plus puissant que moi : je ne suis même pas digne de délier la courroie de ses sandales. Il vous baptisera avec le Saint-Esprit et avec du feu. » (Luc 3:16)

Bien-aimé(e), la Bible est claire, quand Jésus vient vers vous, Il désire vous baptiser du Saint-Esprit et de feu ! Le Saint-Esprit apporte du feu- un amour rouge vif et brûlant pour Jésus. Pourquoi tant de croyants sont bouillants pendant 1 minute ensuite ils deviennent froids, jamais complètement abandonnés, jamais consacrés ?

« Quand le Saint-Esprit viendra, il nous convaincra de péché » Jean 16 :8 Est-ce possible que ces croyants ne soient pas convaincus ? Oui car le Saint-Esprit n’a pas été invité à prendre sa place en eux ? Il est la ligne de plomb de Dieu, tout ce qui n’est pas à la mesure de Christ, Il le révèle et Il nous convainc de péché, Il nous donne le pouvoir de délaisser cela. C’est le véritable réconfort !

Le Saint-Esprit ne vous fera jamais faire des choses stupides mais Il peut descendre sur vous d’une telle manière que les pécheurs peuvent penser que vous êtes ivres ! Il n’est pas le bienvenu dans certaines églises car elles pensent qu’Il est trop bruyant, trop dérangeant et trop imprévisible !

jeudi 20 novembre 2008

LE SAINT-ESPRIT SAIT CE QU’IL FAIT !

Le Saint-Esprit n’agit jamais en nous d’une manière disloquée et hasardeuse Il n’existe pas juste pour nous aider à survivre, sortir de nos crises et nous soutenir pendant nos nuits de solitude. Il n’est pas là uniquement pour nous prendre, nous regonfler avec un peu plus de force avant de nous remettre dans la course.

Tout ce que le Saint-Esprit fait est lié à la raison de sa venue- nous ramener à la maison comme une épouse apprêtée. Il agit seulement pour réaliser sa mission ! Oui, Il est notre Guide, notre Consolateur, notre Force quand nous sommes dans le besoin. Mais Il utilise chaque délivrance- chacune de ces manifestations en nous-, pour nous rendre plus conforme à une épouse.

Le Saint-Esprit n’est pas là non plus pour donner uniquement des dons au monde. Non, il y a un objectif derrière chacun de ses dons, le Saint-Esprit n’a qu’un message: tout ce qu’Il enseigne conduit à une vérité centrale. Il brille peut-être en nous comme un bijou éclatant mais chaque rayon de vérité est là pour nous emmener à une seule vérité, la voici :
« Tu ne t’appartiens plus- tu as été racheté à grand prix. Tu as été choisi(e) pour être l’épouse de Christ. Et le Saint-Esprit a été envoyé par Dieu pour te révéler la vérité qui te délivrera de tout autre amour. La vérité brisera tous les liens du péché et s’occupera de toute incrédulité. Car tu n’es pas de ce monde, tu te diriges vers une rencontre glorieuse avec ton époux et tu te prépares pour le repas des noces. Tout est prêt, à présent, je t’apprête ! Je veux te présenter sans tâches avec un amour passionné dans ton coeur pour Lui »

C’est le travail du Saint-Esprit en nous: manifester Jésus à l’Eglise afin que nous tombions amoureux de Lui et cet amour nous gardera!

mercredi 19 novembre 2008

LE SAINT-ESPRIT EST RECU PAR LA FOI

“Je désire que vous répondiez à cette seule question: avez-vous reçu l’Esprit de Dieu parce que vous avez obéi en tout à la loi ou parce que vous avez entendu et cru à la Bonne Nouvelle?” Galates 3 :2

Chers saints, ce message devrait enflammer votre foi, et par la foi, vous devriez vous saisir de cette grande promesse du Seigneur ! « Mais il faut qu’il demande avec foi, sans douter car celui qui doute est semblable à une vague de la mer, que le vent soulève et qu’il pousse d’un côté ou de l’autre. Un tel homme ne doit pas s’imaginer qu’il recevra quelque chose du Seigneur. » Jacques 1 :6-7

Avez-vous demandez ce don au Seigneur ? Recherchez-vous le Saint-Esprit ? Frappez-vous continuellement ? « Tout mauvais que vous êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants. A combien plus forte raison donc, le Père qui est au ciel donnera t-Il le Saint-Esprit à ceux qui le Lui demandent ! » Luc 11 :13

Demandez simplement et vous recevrez! Recherchez votre Père céleste pour qu’Il vous baptise du Saint-Esprit et Il vous Le donnera!

Dans le monde actuel, nous faisons face à une vague déchaînée diabolique, l’ennemi a libéré toutes les puissances à son service et des légions d’esprits mauvais sont en train de préparer le conflit final avec le ciel. Mais Satan ne peut pas tenir devant un enfant de Dieu, juste, rempli du Saint-Esprit et qui marche par la foi et avec obéissance. Montrez moi un véritable croyant habité par le Saint-Esprit et je vous montrerai quelqu’un qui met en déroute une légion de l’enfer.

Dieu, envoie le Saint-Esprit ! Tombe sur nous ! Baptise-nous puissamment et envoie-nous contre les forteresses sataniques avec la foi sans compromis que le Saint-Esprit l’emportera en ce jour!

L’apôtre Paul déclara: « Marchez par l’Esprit et vous n’accomplirez pas les choses de la chair » Galates 5 :16. Il ajouta aussi: « Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi dans l’Esprit. » (5 :25)

En tant que chrétiens, nous avons entendu cette expression très fréquemment:” marchez dans l’Esprit”.
De nombreux croyants me disent qu’ils marchent par l’Esprit et pourtant, ils ne peuvent pas me dire ce que cela signifie véritablement. A présent, laisser moi vous demander: « Marchez-vous et vivez-vous par l’Esprit ? Et qu’est ce que cela signifie pour vous ?
Je crois que « marcher dans l’Esprit » peut être défini en une seule phrase : Marcher dans l’Esprit c’est simplement laisser le Saint-Esprit faire en nous ce pourquoi Dieu l’a envoyé.

Je crois que vous ne pouvez pas lui permettre de faire cela jusqu’à ce que vous compreniez pourquoi Dieu a envoyé le Saint-Esprit.

Il nous a été envoyé par le Père pour accomplir un, et un seul, objectif éternel. A moins que nous comprenions sa mission et son oeuvre en nous, nous commettrons l’une des 2 erreurs suivantes :

1 Nous nous contenterons seulement d’une petite portion de son œuvre -comme les quelques dons de l’Esprit, en pensant de manière erronée que c’est tout ce qu’Il est. Ainsi nous passerons à côté de son objectif éternel grandiose pour nos vies.

2 Ou nous refroidirons le Saint-Esprit en nous et on L’ignorera complètement, croyant qu’Il est mystérieux et que sa présence doit être saisie par la foi sans jamais Le comprendre.

Le Saint-Esprit est venu habiter en vous et en moi pour nous sceller, nous sanctifier, nous rendre puissant et nous préparer, Il a été envoyé dans le monde pour préparer l’Epouse pour son mariage avec Christ !

Ce type de relation, du temps de l’ancien testament, entre les croyants et le Saint-Esprit est illustrée dans Genèse 24. Abraham envoya son serviteur le plus âgé, Eliézer, pour qu’il aille trouver une épouse pour son fils Isaac. Eliézer signifie « puissant, aide divine » ; c’est un type du Saint-Esprit. Aussi certainement que cette aide puissante revint avec Rebecca pour la présenter à Isaac, de même le Saint-Esprit ne faillira pas pour ramener une épouse à notre Seigneur Jésus-Christ.
Dieu avait choisi Rebecca comme épouse pour Isaac, et le Seigneur conduisit Eliézer là où elle était.
La mission entière du serviteur et son objectif étaient focalisés sur une chose : ramener Rebecca à Isaac- de l’emmener à partir laissant tout ce qu’elle avait et qu’elle tombe amoureuse d’Isaac et devienne son épouse.
Les parents de Rebecca dirent à Eliézer: « C’est le Seigneur qui a dirigé ces évènements…Emmène-la avec toi ; qu’elle devienne la femme du fils de ton maître, comme le Seigneur l’a dit. » Genèse 24: 50-51

Et c’est la même chose pour vous et moi! Dieu nous a choisis pour être son épouse. Notre salut- notre être choisi pour Christ— vient du Seigneur. Il a envoyé le Saint-Esprit pour nous conduire à Jésus- et si nous Lui faisons confiance, le Saint-Esprit nous ramènera sains et saufs à la maison comme l’épouse éternelle de Christ !

mardi 18 novembre 2008

“ABBA PERE”

Le Saint-Esprit a sa manière de simplifier notre relation avec Dieu le Père et Jésus. Il est celui qui nous enseigne à dire « Abba Père ».

Cette phrase se réfère à une coutume orientale, du temps de la Bible, concernant l’adoption d’un enfant. Tant que les documents d’adoption n’étaient ni signés ni scellés, l’enfant considérait cet homme comme un père. Il n’avait pas le droit de l’appeler Abba, qui signifie « mon ».

Dès lors que les documents étaient signés, enregistrés et scellés, le tuteur présentait l’enfant à son père adoptif, et pour la première fois l’enfant pouvait dire « Abba père »! Tandis que le père l’embrassait, l’enfant criait : « Mon père ! Il n’est plus un père mais mon père. »

C’est le travail et le ministère du Saint-Esprit. C’est notre tuteur, Il nous présente au Père, et Il nous rappelle constamment « J’ai scellé les documents. Tu n’es plus orphelin, tu es l’enfant légal de Dieu.
Maintenant, tu as un père aimant, riche et puissant. Serre-Le dans tes bras, appelle-Le « mon Père ».
Je suis venu te montrer combien Il t’aime tant ! Il t’aimait et Il te voulait !»

Notre cri devrait être une acclamation joyeuse avec actions de grâce. Le Saint-Esprit crie littéralement en nous: « Tu es un héritier, tu as hérité de tout ce que Jésus a gagné. » Et c’est ton héritage car ton PERE est le plus riche de tout l’univers. N’aies pas honte devant Lui, Il n’est pas fâché contre toi. Arrête d’agir comme si tu étais un orphelin qui est affligé par la pauvreté, sans joie et sans victoire spirituelle. Il ne t’a pas délaissé donc réjouis-toi ! »

Non seulement, il ne nous oublie pas, mais le Saint-Esprit est avec nous lorsque nous sommes dans la confusion et la souffrance. Sa mission est de réconforter l’épouse de Christ pendant l’absence de l’Epoux. « Je demanderai au Père de vous envoyer le Consolateur, afin qu’il soit toujours avec vous…, Celui qui doit vous venir en aide, le Saint-Esprit » Jean 14 :16, 26

Consolateur signifie « celui qui apporte du réconfort en temps de souffrance et de peine », il aide à supporter la douleur, la tristesse, il apporte un soulagement, il console et encourage. Mais j’aime cette définition en grec « celui qui vous couche sur un lit chaud en sûreté ». Pendant les jours obscurs et froids de votre âme, il vous couche sur le lit douillet de sa consolation et il vous apaise de sa main tendre.

En appelant le Saint-Esprit le Consolateur, Jésus anticipait sur une réalité infaillible. En vue de l’accroissement de douleurs et de souffrance des derniers temps, Il annonçait que son peuple allait souffrir et qu’il aurait besoin de consolation

Le Saint-Esprit nous réconforte en nous rappelant qu’Il vit en nous avec toute la puissance de Dieu inhérente à sa personne, et c’est pour cela que vous pouvez dire: « Celui qui vit en moi est plus grand que tous les pouvoirs du monde réunis et plus grand que toute la puissance des démons ! » Dieu a envoyé son Saint-Esprit afin de vous gardez hors de la portée de Satan, pour fortifier votre esprit, bannir toute dépression et arroser votre âme de l’amour de votre Seigneur.

« Bien plus, nous nous réjouissons même dans nos détresses, car nous savons que la détresse produit la patience…Et cette espérance ne nous déçoit pas, car Dieu a répandu son amour dans nos cœurs par le Saint-Esprit qu’Il nous a donné. » Romains 5 :3-5

lundi 17 novembre 2008

UN AVANT-GOUT DU CIEL

Un avant goût est une première impression, un aperçu que provoque l’évocation d’un évènement ou d’une sensation future. La Bible appelle cela un gage ; dans Ephésiens 1:14, il est écrit: « le gage de notre héritage ».

Cela signifie avoir un aperçu d’une chose avant de la recevoir intégralement. Notre héritage est Christ lui-même, et le Saint-Esprit nous emmène dans sa présence comme un avant-goût de ce que nous vivrons quand nous serons avec Lui comme son épouse. Nous nous réjouirons dans son amour et sa communion éternels.

Paul décrit ici le peuple de Dieu qui est scellé du Saint-Esprit (Ephésiens 1 :13). Il s’agit d’un peuple spécialement marqué par l’œuvre du Saint-Esprit qui a mis en eux un signe distinctif, une empreinte intérieure glorieuse, quelque chose de surnaturel qui les a transformés à jamais.

Ils ne sont plus des croyants ordinaires. Ils ne sont plus de « ce monde », depuis que leur affection est tournée vers les choses d’en haut et non plus sur celles de ce monde. Ils ne sont pas bouleversés par les évènements internationaux ; au contraire ils sont inébranlables. Ils ne sont plus tièdes ou sans enthousiasme. Au lieu de cela, le cœur crie nuit et jour, « Viens vite, Seigneur Jésus… »

Que leur est-il arrivé? Qu’est ce que le Saint-Esprit leur a fait ? Quels sont cette marque et ce sceau qui prouvent qu’ils sont la propriété éternelle du Seigneur ?
Simplement ceci : le Saint-Esprit leur a donné un avant-goût de la gloire de sa présence. Il est venu vers eux, Il a roulé le ciel et ils ont expérimenté une manifestation surnaturelle de son abondante bonté. Il nous donne “un petit échantillon du ciel” en attendant d’y être ; cela aiguise notre « appétit ».

Quel type de mariée pensez-vous que le Saint-Esprit présentera à Jésus en ce jour de révélation ? Une mariée sans enthousiasme, qui est tiède ou froide ? Une mariée qui n’est pas consacrée à Jésus ou encore qui ne veut pas d’intimité avec Jésus ?

Si vous aimez véritablement Jésus, Il n’est jamais loin de votre cœur. Il est dans vos pensées à chaque moment de la journée. Certains chrétiens pensent ceci: “cela arrivera après ma mort. Quand j’irai au ciel, tout changera. C’est alors que je deviendrai l’épouse spéciale du Seigneur.” Non, mourir ne sanctifie personne ! Le Saint-Esprit est ici aujourd’hui. Il est vivant, Il œuvre en vous pour susciter un amour passionné pour Christ dès ici-bas!

Romains 8:26 décrit l’une des oeuvres les plus puissantes du Saint-Esprit dans le cœur d’un croyant.
« De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables ».

Le mot grec utilisé pour soupirs signifie « une aspiration », un désir d’avoir plus de Christ. Vous pouvez vous languir tellement de Jésus que vous vous asseyez en sa présence et rien ne sort de votre bouche si n’est un profond soupir, quelque chose qui ne peut être prononcé. Il exprime ceci: « Jésus tu es le seul bonheur au monde. J’ai testé et goûté que tu es bon, et je veux tout de toi ».

C’est la marque de celui qui marche dans l’Esprit, il a un appétit insatiable de Jésus. Comme Paul, son seul souci est de partir et être avec le Seigneur.

vendredi 14 novembre 2008

UNE MINUTE AVANT MINUIT

Nous voyons dans 1 Samuel 13 que Saul fît face à un moment crucial auquel chaque croyant sera éventuellement confronté. C’est un temps de crise où nous sommes obligés de décider de nous attendre au Seigneur par la foi ou d’être impatient et de gérer la situation nous même.

Le moment le plus déterminant a été quand les armées ennemies se sont réunies autour d’Israël. Les Philistins avaient rassemblé une armée innombrable de cavaliers, des chariots en fer, de légions brandissant de nouvelles armes. En contraste ave les Israélites qui ne disposaient que 2 de épées, celles de Saul et Jonathan. Les autres devaient utiliser des armes d’appoint, comme des lances en bois ou des bêches ou d’autres outils pour l’agriculture.

Une semaine avant, le prophète Samuel avait prévenu Saul qu’il devait l’attendre à Guilgal avant d’aller combattre. Il avait dit qu’il arriverait 7 jours après afin de d’offrir le sacrifice au Seigneur.

Quand le 7ème jour arriva, Samuel n’était toujours pas là, les soldats de Saul commencèrent à se disperser. Pire, le roi n’avait aucune directive divine pour la guerre.

Quelle approche choisit Saul ? Est-il resté ferme, déclarant : « Peu m’importe s’il faut 8 jours à Samuel pour arriver, je vais m’accrocher à la Parole de Dieu pour moi. Que je vive ou meure, j’obéirai à son commandement. » ? Non, Saul paniqua, il se laissa emporter par les circonstances et cela le conduisit à manipuler la Parole de Dieu. Il ordonna au prêtre qui était présent d’offrir les sacrifices en l’absence de Samuel et en cela, il commit un péché grave à l’encontre de Dieu. (voir 1 Samuel 13 :11-12)

Non, Dieu n’est jamais en retard. Pendant tout le temps, Dieu connaissait tous les pas de Samuel jusqu’à Guilgal. Il était dans le système de navigation céleste, son arrivée était planifiée à la seconde près. Samuel aurait pu y être le 7ème jour et cela même si ça aurait été 1 minute avant minuit.

Dieu n’a pas changé à travers les âges et Il est toujours aussi concerné par l’obéissance de son peuple à ses commandements : « Obéissez à la voix de l'Éternel, et [ne soyez pas] rebelles à la parole de l'Éternel » (1 Samuel 12:15, paraphrase)

Peu importe si nos vies deviennent incontrôlables, nous devons marcher avec une confiance inébranlable dans le Seigneur. Même si les choses semblent sans espoir, nous ne devons pas agir par crainte. Au lieu de cela, attendons nous patiemment au Seigneur pour nous délivrer comme sa parole nous le promet.

En fait, Dieu était aux côtés de Saul tandis que l’armée des Philistins lui mettait la pression. Il connaissait la situation de crise que Saul vivait, ses yeux étaient sur chaque détail.

Dieu connaît chaque détail de vos crises, Il voit la pression qu’exercent vos problèmes et Il est pleinement conscient que la situation empire au quotidien. Ceux qui prient et s’attendent à Lui avec une foi calme ne sont jamais véritablement en danger.

De plus, Il connaît touts vos pensées de panique « je ne sais pas comment je vais régler cette dette…je n’ai plus d’espoir pour mon mariage…je ne sais pas comment garder mon emploi…. » Pourtant, son commandement reste d’actualité : « Ne panique pas ou ne t’éloigne pas de moi. Il n’y a rien d’autre à faire que de prier et de compter sur moi. J’honore tous ceux qui placent leur confiance en moi. »

Considérez ces paroles de Dieu pour l’Eglise : « Sans la foi, il est impossible de lui être agréable » (Hébreux 11 :6) « En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, Répandez vos coeurs en sa présence ! Dieu est notre refuge » Psaume 62 :8 « Vous qui craignez l'Éternel, confiez-vous en l'Éternel ! Il est leur secours et leur bouclier. » Psaume 115:11 « Confie-toi en l'Éternel de tout ton coeur, Et ne t'appuie pas sur ta sagesse, Reconnais-le dans toutes tes voies, Et il aplanira tes sentiers. » Proverbes 3 :5-6

L’incrédulité est mortelle et ses conséquences sont tragiques. Et nous aurons à faire face à des conséquences terribles si nous essayons de nous nous dégager nous même de nos épreuves, au lieu de faire confiance au Seigneur qui nous voit au travers d’elles.

jeudi 13 novembre 2008

HUILE DE CASTOR RESISTANTE ET SPIRITUELLE

Le commandement de Dieu d’aimer nos ennemis peut paraître comme un médicament amer et fade, mais comme l’huile de castor que j’ai dû avaler dans ma jeunesse, ce médicament guérit.

Jésus dit clairement : « Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent». (Matthieu 5 :43-44)

Jésus était-il en train de contredire la loi ? Pas du tout. Il renversa l’esprit de la chair qui s’était glissé dans la Loi. A cette époque, les juifs n’aimaient que les juifs. Un juif ne serrait pas la main d’un païen ou il se tenait assez loin pour ne pas que son vêtement touche celui d’un étranger. Pourtant, cela n’était pas l’esprit de la Loi, celle-ci était sainte « si ton ennemi a faim, donne-lui du pain à manger ; S'il a soif, donne-lui de l'eau à boire. Car ce sont des charbons ardents que tu amasses sur sa tête, Et l'Éternel te récompensera. » (Proverbes 25 :21-22)

Nous pouvons détester les actions immorales du gouvernement, haïr les péchés des homosexuels, des défenseurs de l’avortement et de tous ceux qui méprisent les chrétiens mais le Seigneur nous ordonne de les aimer en tant que personnes- personnes pour lesquelles Jésus mourut. Il nous ordonne aussi de prier pour elles. Si je méprise à chaque fois une personne, au lieu du principe qui la conduit, je ne représente pas Jésus-Christ.

J’ai été témoin de la parade homosexuelle sur la 5ème avenue à New York. 250 hommes gays, dénudés avec des messages comme « Dieu est gay ». J’en ai aussi vu se jeter sur des chrétiens qui arboraient des pancartes « Dieu HAIT votre péché- mais Il vous aime ».

J’étais rouge de colère, j’ai ressenti comme si je devais appeler le feu de Sodome sur eux, mais après réflexion, je me suis dit en moi-même : « Je suis comme les disciples qui voulaient demander que le feu tombe sur ceux qui avaient rejeté Jésus. »

Je le dis- l’homosexualité est un péché ! De même pour l’adultère, l’amertume et le manque de pardon.

Aimez vos ennemis! Aimer ces pécheurs militants offensifs ? Prier pour eux ? Bénir ceux qui vous insultent ?

C’est exactement ce que Jésus a dit !

Faites-le !

mercredi 12 novembre 2008

DANIEL: UN HOMME D’UNE AUTRE CATEGORIE !

Daniel était « un homme d’une autre catégorie » qui parla de son brisement : « Je me mis à jeûner, et vêtu d’habit en étoffe grossière, la tête couverte de cendres, je me tournai vers le Seigneur Dieu pour prier et Lui adresser des supplications. Je présentais au Seigneur mon Dieu, cette prière de confession des péchés. » (Daniel 9 :3-4)

Daniel était en mesure de discerner les temps car il connaissait le cœur de Dieu « moi, Daniel, je vis par les livres qu'il devait s'écouler soixante-dix ans pour les ruines de Jérusalem, d'après le nombre des années dont l'Éternel avait parlé à Jérémie, le prophète...» (Daniel 9 :2)

Comment Daniel arriva sur ce chemin de brisement, de connaissance et de discernement ? Cela a commencé avec l’étude de la Parole de Dieu, il laissa la Parole l’habiter complètement. A la longue, il la citait souvent car elle était cachée au fond de son cœur. «Comme il est écrit dans la loi…» (Daniel 9 :13)

Au chapitre 10, ce prophète saint reçoit une vision du Christ : « Je levai les yeux, je regardai, et voici, il y avait un homme vêtu de lin, et ayant sur les reins une ceinture d'or d'Uphaz. Son corps était comme de chrysolithe, son visage brillait comme l'éclair, ses yeux étaient comme des flammes de feu, ses bras et ses pieds ressemblaient à de l'airain poli, et le son de sa voix était comme le bruit d'une multitude. »Daniel 10 :5-6

Je vous demande expressément de rechercher le Seigneur avec rigueur et détermination puis à lire la Parole avec un désir et un amour grandissants. Jeûnez et priez pour être brisé, recevoir son fardeau.

Pour terminer, confessez et délaissez tout ce qui empêche le Saint-Esprit d’ouvrir les écluses des cieux pour vous bénir. Le chemin pour devenir une personne d’ « une autre catégorie » est ouvert à tous. Allez-vous vous y engager?

Dieu pose sa main sur une telle marche, Daniel en témoigna : « Et voici, une main me toucha, et secoua mes genoux et mes mains. (Daniel 10 :10) Le mot toucha ici signifie « saisir violemment ». Daniel disait en quelque sorte « quand Dieu a mis sa main sur moi, cela m’a jeté au sol. Cette touche de Lui m’a fait comprendre l’urgence de le rechercher de tout mon être ».

Cela arrive à chaque fois que Dieu touche la vie d’une personne, celle-ci tombe à genoux et devient un homme ou une femme de prière, poussé à rechercher le Seigneur.

Je me demande souvent pour quelle raison Dieu donne seulement à certaines personnes cette urgence.

Pourquoi certains serviteurs sont affamés de Dieu alors que d’autres personnes fidèles suivent leur voie ? Les serviteurs touchés sont ceux qui ont une relation intime avec le Seigneur. Ils reçoivent des révélations du ciel et ils se réjouissent dans leur marche avec Jésus, ce que peu expérimentent.

Pourquoi Dieu a t-il mis sa main sur Daniel et le toucha d’une façon spéciale ? Pourquoi pouvait-il entendre et voir des choses que personne d’autre ne pouvait saisir ? Il déclara : « Moi, Daniel, je vis seul la vision, et les hommes qui étaient avec moi ne la virent point, mais ils furent saisis d'une grande frayeur, et ils prirent la fuite pour se cacher. (Daniel 10:7).

Dieu avait besoin d’une voix pour transmettre son message. Il voulait un serviteur qui prie et puisse répondre fidèlement à son appel. Daniel était cet homme, il priait avec ferveur 3 fois par jour et tandis qu’il marchait au bord de la rivière, Christ se révéla à lui. (voir Daniel 10 :7-9)Dieu révéla son oracle à Daniel car:

1. Daniel ne cessa jamais de prier (voir Daniel 10:2–3).
2. Daniel fut attristé face au déclin spirituel de la société et du peuple de Dieu (voir Daniel chapitre 9).
3. Daniel refusa de nier ou de cacher le péché (Daniel 9:4–5).

mardi 11 novembre 2008

VOUS AVEZ BESOIN DU SAINT ESPRIT

Certains sont sauvés depuis de nombreuses années, d’autres peut-être depuis un an, quelques mois ou même quelques semaines. Etre sauvé du péché c’est merveilleux ! Les choses anciennes sont passées et toutes choses sont devenues nouvelles. Je suis si heureux que vous soyez sauvé !

Mais pour être un bon soldat du Seigneur Jésus-Christ, ce n’est pas assez d’être sauvé. Il y a plus pour vous ! Vous devez être baptisé du Saint-Esprit !

Au temps de Paul, certains chrétiens ne savaient que le Saint-Esprit existait. « Avez-vous reçu le Saint-Esprit quand vous êtes devenus croyants ? Ils lui répondirent : Nous n'avons même pas entendu dire qu'il y ait un Saint-Esprit. » (Actes 19 :2) Ils étaient sauvés mais il était évident qu’ils n’étaient pas remplis du Saint-Esprit.

Je crois que nous sommes sauvés par le pouvoir et le ministère du Saint-Esprit mais l’Ecriture nous dit qu’en plus de cela le Saint-Esprit nous baptise, nous remplit et habite en nous.

Jésus lui-même n’envoya pas ses disciples avant qu’ils aient été baptisés du Saint-Esprit. Certainement que ses disciples avaient un cœur pur. Ils avaient la foi pour guérir les malades, chasser les démons. Ils avaient la parole de Dieu, ils avaient déjà prêché et gagné quelques âmes. Ils furent témoins de sa résurrection. Que pouvons-nous ajouter à cela ? Ils étaient prêts à mourir pour Jésus ! Leur amour n’était-il pas suffisant pour les envoyer dans le monde pour faire son œuvre ?

Bien-aimé, rien de cela n’était suffisant ! Assurément, il fallait plus. «Mais vous recevrez une puissance quand le Saint-Esprit descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu’au bout du monde. » (Actes 1 :8)

Voulez-vous vraiment le Saint-Esprit ? Voulez-vous qu’Il descende sur vous et qu’Il vous baptise de feu ? Vous devez être convaincu que cela est pour vous et arriver au point où vous savez que vous n’êtes rien, n’avez rien et que vous ne pouvez rien faire sans la puissance et la direction du Saint-Esprit.

Vous devez savoir qu’Il baptise et qu’Il descend encore sur les croyants, prenant possession de leur corps ! « Repentez-vous et soyez baptisés au nom de Jésus-Christ pour que vos péchés soient pardonnés. Vous recevrez alors le don de Dieu, le Saint-Esprit. Car la promesse de Dieu a été pour vous et pour enfants, ainsi que pour tous ceux qui vivent au loin et tous ceux que le Seigneur notre Dieu appellera. » (Actes 2 :38-39)

A chaque heure de la journée, des multitudes dans le monde entier sont baptisées du Saint-Esprit ! Elles ont lu la promesse dans le Bible ou l’ont entendues prêchée. Alors, elles ont crié à Dieu, clamant la promesse et elles ont reçu le baptême.

Ce baptême est spécialement pour ceux qui vivent dans les derniers des temps, « Dans les derniers temps, dit le Seigneur, je répandrai mon Esprit sur tout être humain, vos fils et filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards des songes. …Oui je répandrai mon Esprit en ces temps là. » (Actes 2 :17-18) Il vous appartient de déclarer : « A combien plus forte raison, donc, votre Père céleste donnera t-il le Saint-Esprit à ceux qui le Lui demandent ! » (Luc 11 :13)

Dieu veut que vous viviez et marchiez dans l’Esprit, vous ne devriez pas courir après quelqu’un d’autre pour répondre aux besoins des personnes qui vous entourent. Vous êtes appelé à prononcer la Parole de Dieu tandis que le Saint-Esprit vous anime, imposer vos mains sur les malades et chasser les démons comme les apôtres le firent. Nous sommes appelés à être des témoins remplis du Saint-Esprit et du puissance!

lundi 10 novembre 2008

GOUVERNES PAR LA PAROLE DE DIEU

Si le Christ règne en tant qu’autorité suprême sur son royaume et que nous sommes ses sujets, alors nos vies doivent être dirigées par Lui. Qu’est ce que signifie exactement « être gouverné par Jésus » ?

D’après le dictionnaire, le verbe gouverner signifie « guider, diriger, contrôler les actions et le comportement de ceux qui sont soumis à cette autorité. En fait, Jésus doit être autorisé à contrôler toutes nos actions et notre conduite, pensée, parole et actes inclus.

Jésus dirige aussi les nations de ce monde. La Bible déclare « Il domine éternellement par sa puissance, Ses yeux observent les nations : Que les rebelles ne s'élèvent pas ! » Psaume 66 :7 « L'Éternel a établi son trône dans les cieux, Et son règne domine sur toutes choses. » Psaume 130 :19

Ne soyez pas trompés, notre pays n’est pas dirigé par les républicains, les démocrates ou une quelconque autorité humaine ni Wall Street ou une autre importante entité commerciale. Aucune puissance surnaturelle ou terrestre ne gouverne les Etats-Unis ou toute autre nation, Dieu seul est au contrôle. Il siège comme Roi au rois et Seigneur des seigneurs, Il dirige et règne sur toute la création depuis son trône au ciel.

Partout en Amérique, nous voyons une décadence morale terrible, la montée de l’occultisme, les déviations sexuelles émergeantes, l’athéisme provocateur. Aux Etats-Unis, certains chrétiens craignent que des hordes de l’enfer prennent d’assaut la nation pour établir le royaume des ténèbres de Satan.

Nous n’avons pas à nous inquiéter. Esaïe nous assure que « L'Éternel a brisé le bâton des méchants, La verge des dominateurs… Lucifer, te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l'aurore ! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations ! Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, Dans les profondeurs de la fosse. Ceux qui te voient fixent sur toi leurs regards, Ils te considèrent attentivement: Est-ce là cet homme qui faisait trembler la terre, Qui ébranlait les royaumes, » Esaïe 14 :5, 12,15-16

Bien-aimé, notre Dieu n’a pas la moindre inquiétude concernant Satan. Il ne se tourmente pas quand Il voit l’assaut du mal dans la nation. Un seul mot de la bouche du Seigneur suffirait pour que Satan disparaisse pour toujours, maintenu dans un lieu de tourment éternel donc nous ne devons pas craindre le mal.

En dehors de son propre royaume, il n’y en a pas d’autre où Dieu règne souverainement et avec tant de puissance, il s’agit du royaume qu’Il a établi dans le cœur de son peuple.

Jésus dit : « Voici le royaume de Dieu est au milieu de vous. » (Luc 17:21) C’est dans ce royaume, notre cœur, que Christ conduit son peuple en nous guidant, nous guérissant et en dirigeant nos actes et notre conduite.

« Il étendra sans fin la souveraineté et donnera la paix qui durera toujours » Esaïe 9 :7 Ce verset traite de la domination de Jésus pour l’éternité. Pourtant, il a aussi une autre signification : notre soumission au roi et à ses ordonnances doit toujours augmenter.

Pouvez-vous dire honnêtement que jour après jour que le son règne en vous progresse ? Votre conduite est–elle de plus en plus sous son autorité ?

Peut-être vous demandez-vous, si Jésus est au ciel, à la droite du Père et qu’Il règne sur toute autorité, comment peut-il gouverner sur terre ? Nous trouvons la réponse dans le livre d’Hébreux, l’auteur déclare que dans l’Ancien Testament, Dieu parla à travers les prophètes Mais aujourd’hui, le Seigneur a choisi de parler par le biais de son Fils (lire Hébreux 1 :1-2)

Jésus est le message explicite de Dieu pour nous, la Parole faite chair. Le Père nous a envoyé le Saint-Esprit pour nous rappeler les paroles que Jésus a prononcées. Par conséquent, Jésus nous dirige par la parole de Dieu écrite et révélée. La Bible est le sceptre de notre maître, c’est pas elle qu’Il nous fait connaître sa parole.

Si vous désirez lire le témoignage d’un homme qui fut dirigé par la Parole de Dieu écrite, vous en trouverez un dans le Psaume 119 : 11 « Je garde ta parole tout au fond de mon cœur pour ne pas pécher contre toi. » (Voir aussi les versets 105, 123, 133 et 162)

vendredi 7 novembre 2008

LES OBSTACLES A LA CROISSANCE EN GRACE

Dans Ephésiens 4 :31, Paul fait la liste de tout ce qui doit être ôté de nos vies si nous voulons croître dans la grâce de Christ : « Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous. »

Nous n’avons pas intérêt à faire impasse sur ces éléments évoqués dans la liste de Paul. L’apôtre Paul a dit que nous devons absolument faire face à ces choses, si nous voulons croître en grâce. Si vous ignorez les problèmes du cœur, Paul mentionne ici que vous attristerez le Saint-Esprit. Votre croissance sera irréalisable et vous deviendrez un zombie spirituel.

Les 3 premiers mots de la liste de Paul -l’amertume, l’animosité et la colère-, permettent de s’auto- justifier. L’amertume est le refus d’oublier une ancienne blessure ou de pardonner un tort passé. L’animosité est une forteresse de rancune avec un espoir de vengeance. La colère est l’exaspération manifestée d’une façon explosive ou comme un feu latent d’indignation dirigé vers quelqu’un. Les calomnies sont des mots qui démolissent, c’est l’opposé de fortifier quelqu’un ou d’avoir des paroles édifiantes. Elles sont malicieuses et blessantes.

La clameur est une explosion soudaine envers rien de concret, c’est un tumulte inutile, un vacarme qui n’a pas de sens. Nous faisons une clameur lorsque nous transformons une chose insignifiante en un énorme problème ou que nous nous mettons dans tous nos états au lieu d’essayer d’aider ou de guérir.

Le dernier mot de la liste est la méchanceté. La méchanceté est le désir de voir quelqu’un d’autre souffrir. Pour de nombreux chrétiens, leur méchanceté réside dans le fait qu’ils veulent que Dieu punisse ceux qui les ont blessés. C’est un mauvais état d’esprit et cela est habituellement caché au fond du cœur.

Quand Paul déclara que « ces choses soient chassées du milieu de vous », il ne parle pas d’une intervention rapide. Il d’écrit un processus- un sujet qui prend du temps pour croître. Parfois, nous échouons pour faire disparaître ces choses, mais si nous nous repentons rapidement et nous engageons à faire ce qu’il faut avec la personne concernée, alors avec le temps, ces problèmes vont disparaître.

jeudi 6 novembre 2008

UNE CROISSANCE EN GRACE EXPOSIVE!

Notre croissance en grâce peut devenir explosive si nous essayons d’édifier ceux qui nous humilient.

« Qu'il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s'il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l'édification et communique une grâce à ceux qui l'entendent. N'attristez pas le Saint Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. »
Ephésiens 4:29–30

La racine du mot “édifier” utilisé par Paul signifie «bâtisseur de maison», ce mot lui-même a pour racine un autre mot qui signifie « construire ». En quelques mots, tous ceux qui édifient bâtissent la maison du Seigneur, l’Eglise.

Paul nous dit 3 choses importantes concernant les paroles que nous prononçons :

1. Nous devons utiliser nos paroles pour édifier le peuple de Dieu.
2. Nos paroles doivent manifester de la grâce aux autres.
3. C’est possible d’attrister le Saint-Esprit par nos paroles.

Tandis que je lis les histoires des géants du passé, je suis profondément convaincu qu’ils avaient des pensées d’en haut- étudiants de la Bible, prières fréquentes et préoccupés par leur croissance en grâce. Ce qui me marque le plus à leur sujet, ce n’était pas seulement leur consécration à Christ ou l’intensité de leurs prières mais le fruit de l’Esprit que ces choses produisaient en eux. Egalement, j’ai découvert un point commun entre tous ces géants : leur principale préoccupation était de croître en grâce avec un cœur pur, ainsi ils avaient des conversations saines. « Car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. » (Matthieu 12:34)

Je progresse en grâce quand je choisis de vivre pour les autres et non pour moi-même. Cette croissance en grâce doit commencer dans ma demeure avec mon conjoint et mes enfants, je dois être de plus en plus comme Christ. Ma maison doit devenir une preuve que tous les problèmes et toutes les incompréhensions sont résolus sans que j’aie le dernier mot. Je refuse volontairement d’avoir toujours raison.

Le fait de ne jamais avoir raison m’a aidé à me réjouir de la puissance de la grâce de Dieu comme jamais auparavant. Tous les arguments et les sois disantes raisons s’évanouissent quand on cherche à s’édifier les uns les autres au lieu d’essayer d’avoir le dernier mot lors de disputes inutiles.

Croissons en grâce.

mercredi 5 novembre 2008

DES HOMMES D’UNE AUTRE CATEGORIE

Quand je lis les exploits d’hommes de Dieu dans l’Ancien Testament, mon cœur brûle. Ces serviteurs avaient un réel fardeau concernant le nom de Dieu, ils accomplirent des œuvres puissantes qui déconcertent la majorité des chrétiens modernes.

Ces saints du passé avaient une détermination, aussi dure que le roc, à refuser d’avancer sans une parole venant de Dieu. Ils pleuraient et se lamentaient pendant des jours au sujet des rétrogrades dans sa maison. Ils refusaient de manger, de boire et même de se laver. Ils arrachaient leurs cheveux et les poils de leur barbe. Le prophète Jérémie s’est même couché dans les rues de Jérusalem pendant 365 jours, avertissant sans cesse du jugement imminent de Dieu.

Je me demande d’où venaient l’autorité spirituelle et l’endurance des saints pour réaliser tout cela ? C’étaient des hommes d’une autre catégorie, des serviteurs totalement différents de ceux qui sont dans l’Eglise aujourd’hui. Je ne peux simplement pas m’apparenter à eux et leur marche. Je sais que je ne suis pas complètement comme eux et je ne connais aucun chrétien qu’il le soit.

Quelque chose en cela me trouble, la Bible déclare que les exploits de ces hommes de l’Ancien Testament ont été rédigés pour nous servir de leçon : « Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. » (1 Corinthiens 10:11)

Ces récits doivent nous servir d’exemples pour nous montrer comment faire bouger le cœur de Dieu ou emmener des gens corrompus à se repentir.

Alors, ces saints étaient-ils une race spéciale ? Etaient-ils des « surhommes » avec un destin prédéterminé, dotés de pouvoirs supernaturels méconnus dans notre génération ? Pas du tout. La Bible exprime avec emphase que nos prédécesseurs étaient des gens comme vous et moi, sujets aux passions similaires de la chair (lire Jacques 5 :17). En fait, ces exemples nous présentent un chemin à suivre. Ces hommes avaient quelque chose dans leur caractère qui faisait que Dieu mettait sa main sur eux. C’est pourquoi, Il les a choisi pour accomplir ses buts. De nos jours, Il nous demande expressément de rechercher ce même caractère.

Esdras fut un homme de Dieu qui réveilla toute sa nation. L’Ecriture déclare que la main de Dieu reposait sur Esdras. Lui-même en témoigna : « fortifié par la main de l'Éternel, mon Dieu, qui était sur moi » (Esdras 7 :28). Autrement dit, Dieu étendit sa main, enveloppa Esdras et en fit un homme différent.

Pourquoi Dieu avait-Il fait cela à Esdras ? A l’époque, il y avait des centaines de scribes. Ils avaient tous le même appel à étudier et expliquer la Parole de Dieu au peuple. Qu’est ce qui distingua Esdras des autres ? Qu’est qui incita le Seigneur à poser sa main sur cet homme et lui donner la responsabilité de 50 000 personnes pour reconstruire Jérusalem en ruine ?

L’Ecriture nous donne la réponse : « Car Esdras avait appliqué son coeur à étudier et à mettre en pratique la loi de l'Éternel » (Esdras 7 :10). C’est simple : Esdras a pris une décision ferme: il était entièrement déterminé à observer la Parole de Dieu et à lui obéir. Et, il n’est jamais revenu sur cette décision. Il s’est dit à lui-même : « je vais être un étudiant de la Parole et j’agirai conformément à tout ce que je lirai ».

Longtemps avant que Dieu mette sa main sur Esdras, cet homme s’est appliqué à observer les Ecritures. Il a lui-même laissé la Parole l’examiner, le laver et le purifier de toute souillure de l’âme ou du corps. Esdras avait faim de la Parole et elle était sa joie. Il laissa la Parole préparer son cœur en vue de l’œuvre à laquelle le Seigneur l’appellerai.

C’est la raison pour laquelle Dieu mit sa main et son onction sur lui.

mardi 4 novembre 2008

LES FORCES SPECIALES DE DIEU

Vous avez entendu parler des forces spéciales de l’armée américaine- c’est une armée dans l’armée qui est hautement entraînée, une unité d’élite de soldats dévoués. Ces forces spéciales sont composées de volontaires, de combattants qui se sont distingués et qui ont été appelés par leurs supérieurs.

Avant la guerre en Afghanistan, Ousama Ben Laden déclara que les soldats américains étaient faibles, lâches et sans aucun entraînement pour mener la guerre dans les montagnes. Il prédit que les Talibans allaient renvoyer les troupes américaines chez elles honteuses, mais il n’avait pas pensé aux forces spéciales américaines. Environ 2000 soldats de cette unité intrépide envahirent l’Afghanistan. En quelques jours, l’unité localisa toutes les forteresses ennemies.

Je crois que Dieu est en train de faire la même chose dans le royaume spirituel. Alors que je priais, j’ai été impressionné par le concept du Saint-Esprit- Dieu était à l’œuvre dans le ciel pour une opération cachée. Il élève une armée dans l’armée dans ses troupes habituelles pour former une élite de volontaires. Cette force spéciale est composée de guerriers qu’il peut toucher et remuer pour combattre l’ennemi. Nous voyons une illustration de cela dans la Bible avec la milice de Saül, la Parole déclare:
« [Saül] accompagné d’une troupe de partisans que Dieu lui avait suscité ». 1 Samuel 10:26

Aujourd’hui, les forces spéciales de Dieu inclus des jeunes, des adultes et des personnes âgées. Ils ont été entraînés dans leur lieu secret de prière. Leur intimité avec Jésus leur a appris à se battre. Maintenant, ils savent se battre sur n’importe quel terrain spirituel, aussi bien dans les montagnes que dans les vallées.

L’armée dans l’armée de Dieu est en place dans chaque nation. Ces activités peuvent être cachées présentement, mais bientôt nous la verrons faire des exploits au nom et avec la puissance de Christ. La Parole de Dieu va aller de l’avant et la famine va cesser. Le Seigneur va l’emporter, sa Parole vaincra tout.

« Mais tous ceux qui sont fidèles à Dieu resteront fermes dans leur manière d’agir. » Daniel 11:32

« Mais ceux qui comptent sur le Seigneur, reçoivent des forces nouvelles ; comme des aigles, ils s’élancent. Ils courent mais sans se lasser, ils avancent mais sans faiblir. » Esaïe 40:31

lundi 3 novembre 2008

MEMBRES DE LA FAMILLE

Clamer la puissance qui réside dans le nom de Jésus n’est pas très compliqué, ce n’est guère une vérité théologique cachée. Dans ma bibliothèque, il y a des livres qui ne traitent que du nom de Jésus. Les auteurs les ont écrits afin d’aider les croyants à comprendre les implications profondes et cachées du nom de Jésus. Pourtant, la majorité de ces livres sont si « profonds », qu’ils sont au-dessus de la portée des lecteurs.

Je crois que la vérité sur la signification du nom de Jésus est vraiment simple, un enfant pourrait le comprendre. C’est simplement ceci : lorsque nous adressons nos requêtes au nom de Jésus, nous pouvons être persuadés que cela est comme si Jésus faisait lui-même la demande au Père. Vous vous demandez comment cela peut-être vrai. Laissez-moi vous expliquer.

Nous savons que Dieu aime son Fils. Il parlait et enseignait Jésus lors de son séjour sur terre. Dieu n’a pas seulement entendu mais il a aussi exaucé toutes les prières de Jésus. Jésus lui-même en témoigna : « je sais que tu m’écoute toujours » Jean 11: 42 En quelques mots, le Père ne refuse jamais les requêtes du Fils.

Aujourd’hui, tous ceux qui croient en Jésus sont revêtus de sa filiation et le Père nous reçoit aussi intimement qu’il reçoit son Fils. Pourquoi? C’est à cause de notre union spirituelle avec Christ. A travers sa crucifixion et sa résurrection, Jésus a fait de nous un avec le Père. « Qu’ils soient un comme le Père est en moi et moi dans le Père, afin qu’ils soient un en nous…, moi en eux et toi en moi. » Jean 17: 21-23

A présent, nous sommes membres de la famille, un avec le Père et un avec le Fils. Nous avons été adoptés avec tous les droits de successions dont dispose chaque enfant. Cela signifie que toute la puissance et les ressources du ciel sont disponibles pour nous à travers Christ.

Prier au “nom de Jésus” n’est pas une formule. Ce n’est pas une phrase qui est puissante parce qu’on la prononce. La puissance repose sur le fait de croire que Jésus saisit notre cause et l’apporte au Père sur son propre mérite. Il est notre Avocat- il demande pour nous. La puissance est de faire totalement confiance à Dieu qui ne refuse jamais rien à son propre Fils et que nous sommes les bénéficiaires de la fidélité parfaite du Père envers son Fils.